JEEP ÉLITE

L'ELAN BÉARNAIS FAIT TOMBER L'ASVEL

CJ Harris Elan Béarnais 201819 Jacques Cormarèche
Crédit photo : Jacques Cormarèche

L'Elan Béarnais s'est imposée 82-79 contre l'ASVEL. C'est la 1ère défaite des Villeurbannais cette saison en Jeep ELITE.

Diminués par de nombreuses absences dont celle de leur capitaine, Charles Kahudi, les Villeurbannais ont fini par craquer pour la première fois de la saison, sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez.

Un 10-0 marqué par... les deux techniques de Mitrovic

Le trio McConnell-Smith-Chikoko a profité des ajustements contraints de l'ASVEL pour placer brièvement Pau-Lacq-Orthez en tête en début de partie. Lyon-Villeurbanne jouait avec ses forces et a enchaîné un 8-1 alimenté par Théo Maledon, DeMarcus Nelson à mi-distance et conclu par une grosse claquette d'Eric Buckner pour terminer le premier quart-temps (13-17).

Incapables de marquer dans le jeu pendant plus de trois minutes, les Palois se sont repris grâce à Donta Smith et le duo Diawara-Sylla. CJ Harris à 3 points pour permettre aux locaux de passer à 25-21. Le bon passage de Théo Maledon, auteur d'un 3 points suivi d'un panier avec la faute, a été gâché par le 10-0 qui a suivi. Un run marqué par le panier inscrit à l'orgueil par Digué Diawara, le lay-up en contre-attaque de Donta Smith et les deux fautes techniques reçues par Zvezdan Mitrovic synonymes d'expulsion (35-27). A deux doigts de craquer, l'Asvel sauve les meubles grâce à la paire Nelson-Lighty et au sang-froid de Miro Bilan au lancer-franc pour rentrer au vestiaires avec seulement trois points de retard (39-36).

Pau a eu chaud

Comme en début de match, les Palois ont attaqué très fort dès la reprise. Vitalis Chikoko et Léopold Cavalière ont lancé une série décisive, un 15-2 dans lequel Donta Smith et CJ Harris à 3 points se sont également illustrés (54-38). L'Elan Béarnais semblait se diriger vers un solide succès alors que Donta Smith au buzzer, Thibault Daval-Braquet en fin de 3e quart-temps et Lépolod Cavalière en début de 4e maintenaient l'écart à +15 (76-61). L'ASVEL a alors jeté ses dernières forces dans la bataille, s'en remettant aux snipers AJ Slaughter et David Lighty pour enchaîner un 16-2 en six minutes.

Après un contre sur Cavalière, Eric Buckner a alors ramené son équipe à un petit point grâce à deux lancers (78-77). De la sérénité sur la ligne de réparation, il en a aussi fallu pour CJ Harris, qui a conclu sa belle prestation (24 points, 5 rebonds, 7 passes décisives) par quatre lancer-francs cruciaux afin d'offrir la victoire à l'EBPLO (82-79).

Les Palois ont eu chaud mais signent là une troisième victoire consécutive avant un prochain déplacement qui s'annonce tout aussi bouillant à Boulazac. L'ASVEL accueillera Dijon pour le choc de la 8e journée.

 

 

 

28 octobre 2018 à 20:29
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching