JEEP ÉLITE

L'ELAN BÉARNAIS S'EN SORT CONTRE LE MANS

CJ Harris Elan Béarnais 201819 Sébastien Grasset
Crédit photo : Sébastien Grasset

Après avoir dû jouer les prolongations à cause d'une grossière erreur de Vitalis Chikoko (24 points, 10 rebonds), l'Elan Béarnais a réussi à battre Le Mans sur deux lancers-francs de C.J. Harris (25 points) pour l'emporter 91-90.

Que de rebondissements dans cette fin de match entre Palois et Manceaux ! Dominés en première mi-temps après avoir compté jusqu'à 10 points de retard (29-39, ramené à 33-39 à la pause grâce à Mickey McConnell et Digué Diawara), les Palois ont progressivement remonté la pente dans le troisième acte. La paire McConnell-Harris a pris feu de loin en inscrivant quatre paniers pour inverser la tendance (52-51). A 5/5 dans l'exercice, McConnell montrait une nouvelle fois toute sa maîtrise. Mais le trio Thompson-Eito-Cornélie prouvait qu'il avait du répondant en la matière, permettant au MSB de repasser devant en début de quatrième quart-temps (71-72).

La boulette de Chikoko

La pression ne cessait de monter mais l'Elan gardait sa justesse à l'image du 3 points de CJ Harris après un ballon magnifiquement ressorti par Vitalis Chikoko pour Donta Smith qui décalait Mickey McConnell auteur de l'extra-pass parfaite pour son arrière (77-74). L'histoire aurait été tout aussi belle si elle s'était arrêtée là après la faute offensive provoquée d''Akos Keller et les deux lancers convertis par le Hongrois (79-76). Mais à la toute dernière seconde, Vitalis Chikoko a commis une énorme erreur en touchant le ballon dans sa phase descendante sur le dernier 3 points (manqué) de Michael « Juice »Thompson au buzzer. Après quelques instants d'hésitation, le corps arbitral accordait finalement le panier et envoyait les deux équipes en prolongation (79-79).

C.J. Harris le sauveur

La dynamique ayant brusquement changé de camp, l'Elan Béarnais a bien failli craquer par la suite face au festival de deux anciens de la maison, Wilfried Yeguete (24 points, son record en carrière, 7 rebonds) et Juice Thompson (26 points, son record de la saison, 7 passes décisives). Après un gros 3 points de ce dernier dans le corner et un dunk de Richard Hendrix grâce à un ballon volé de Terry Tarpey, Le Mans croyait avoir fait le plus dur (86-90). Mais en un éclair, CJ Harris a fait renaître l'espoir d'un tir à 3 points pris un mètre derrière l'arc d'abord puis en provoquant la perte de balle sur la remise en jeu adverse. Enfin, avec le ballon de la gagne en main, l'arrière américain a poussé Antoine Eito à la faute pour aller scorer deux lancers et offrir la victoire à son équipe au bout du suspense !

Grâce à ce succès, Pau-Lacq-Orthez rejoint Levallois, Dijon, Bourg-en-Bresse, Nanterre également à 8 victoires pour 5 défaites en attendant la dernière rencontre de la 13e journée entre Strasbourg et Chalon-sur-Saône.

16 décembre 2018 à 20:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching