JEEP ÉLITE

L'ELAN BÉARNAIS S'EST FAIT PEUR À CHALON

Mickey McConnell Elan Béarnais PauLacqOrthez 201819 Sébastien Grasset 6
Crédit photo : Sébastien Grasset

Dominateur tout le match à Chalon-sur-Saône, l'Elan Béarnais s'est fait peur sur la fin mais l'a finalement emporté après un 3-points décisif de Mickey McConnell (78-82).

L'Elan Béarnais a assumé son statut de dauphin de l'ASVEL ce dimanche soir au Colisée.

Les Palois ont bâti leur succès dès les premières minutes en débutant par un 9-2 conclu par un alley-oop entre Mickey McConnell et Léopold Cavalière. Malgré la réaction de la paire Palaciois-Camara, McConnell a de nouveau appuyé sur l'accélérateur en alignant deux paniers à 3 points et un service en or pour le dunk de Vitalis Chikoko (15-23). A 3 points, Digue Diawara a conclu un 10-0 à peine atténué par la bonne séquence d'Ousmane Camara pour ramener Chalon-sur-Saône à 20-28.

Chalon en mode survie

Déjà privés d'adresse extérieure (jusqu'à 0/13 à 3 points), les Chalonnais étaient contraints au supplice lorsque Donta Smith, Vitalis Chikoko et Digue Diawara sanctionnaient le moindre écart en conre attaque avec des dunks et alley-oops à répétition (24-37). Vincent Sanford et Etienne Ca ont sonné la révolte avant que Mykal Riley et Juan Palacios ne trouvent enfin de l'adresse de loin pour ramener Chalon à 41-49 à la pause.

Pau-Lacq-Orthez a tenté de remettre la pression dès le retour des vestiaires pour s'éviter une fin de match compliquée. Léo Cavalière à 3 points et Donta Smith à mi-distance ont montré la voie et le collectif palois a poussé l'écart jusqu'à +16 sur un 2+1 de CJ Harris (51-67). Mais les hommes de Jean-Denys Choulet ont refusé d'abdiquer. Etienne Ca s'est arraché en fin de troisième quart-temps avec une claquette et un dunk avec la faute pour maintenir son équipe en vie (60-69).

Le dernier mot pour McConnell

Menés de 13 points après un dunk de Digue Diawara et un 3 points de Taqwa Pinero, les Chalonnais ont finalement inversé la tendance à trois minutes de la fin. Justin Robinson a envoyé une première bombe à 3 points et Mykal Riley redonné espoir au Colisée avec une séquence à cinq points, un 3 points et un lay-up en transition, et en forçant la faute offensive de Donta Smith pour permettre à Mike Gélabale d'égaliser depuis la ligne des lancer-francs (78-78).

Sous pression dans les dernières secondes après ce come-back venu de nulle part, les Palois ont assuré la victoire grâce au sang-froid de Mickey McConnell. C.J. Harris a profité de la trappe sur pick & roll pour envoyer la balle dans le corner à McConnell, l'homme du match, tout seul. Ficelle (78-81).Derrière, la tentative de 3-points de Mykal Riley est restée bloquée entre l'arceau et le plexiglas et C.J. Harris a pu clôturer le match sur la ligne des lancers francs (78-82).

10 février 2019 à 20:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching