JEEP ÉLITE

LA CHALEUR, AU CENTRE DES CONVERSATIONS DE L'ÉPILOGUE

Yakuba Ouattara AS Monaco 201819 LNB Bellenger
Crédit photo : LNB IS Bellenger

Il va faire très, très chaud à l'Astroballe ce mardi soir pour l'Epilogue des finales de playoffs de Jeep ELITE.

Mardi 25 juin 2019. C'est en été que se termine la saison de Jeep ELITE, neuf mois après avoir démarré fin septembre. Une canicule est annoncée partout en France et le département du Rhône est en alerte orange dès ce mardi. Le mercure devait grimper, particulièrement à l'Astroballe, lieu de l'Epilogue des finales des playoffs, réputée pour sa chaleur. On parle de 40° dans la salle au moment de l'entre-deux !

En conférence de presse lundi, l'entraîneur de l'AS Monaco Sasa Obradovic n'a pas manqué de mentionner ce qui est pour lui "un gros problème pour les deux équipes".

"Les gens doivent vraiment voir le meilleur basket. Je ne sais pas comment les joueurs peuvent donner leur meilleur (avec cette chaleur). Lors du dernier match, Eric Buckner a perdu conscience ici après le match. Ce ne sont pas des conditions humaines. Une équipe d'EuroLeague est supposée s'occuper de ça. Pas pour demain mais pour le futur, ils doivent trouver des solutions pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour jouer".

"Dommage pour le spectacle"

Ancien joueur de l'ASVEL, Amara Sy connaît bien cette chaleur à l'Astroballe.

"C'est problématique. Je sais qu'à l'arrivée des playoffs, c'est une chaleur étouffante. Encore plus quand on arrive à la fin du mois de juin. Comme il a dit le coach, on ne peut pas faire sans, pour les joueurs de l'ASVEL comme pour nous. Mais c'est vrai que c'est problématique pour le spectacle et la condition des joueurs. On n'a pas le choix. Il y a juste un match à faire. Il faut bien manger, bien s'hydrater. Même moi qui n'ai pas beaucoup joué, je n'étais pas bien. Alors je n'imagine pas mes collègues qui ont joué aux alentours de 30 minutes."

Du côté de l'ASVEL, le vétéran Charles Kahudi comme l'entraîneur Zvezdan Mitrovic ont rappelé que les conditions seraient les mêmes pour les deux équipes.

"Chaque été à l'Astroballe c'est la même chose, la salle sera pleine et sur le terrain ça sera irrespirable, a commenté L'Homme. On devra faire avec, l'excitation et la détermination sera présente pour tout le monde. Ce n'est pas une excuse pour eux comme pour nous, les circonstances sont les mêmes pour tout le monde."

Un report éventuel de la rencontre ?

Les staffs seront aux petits soins pour éviter une perte de lucidité des joueurs dans ce match de l'année. A moins que le match, comme le brevet des collèges, ne soit finalement reporté. Le journal L'Equipe évoque cette possibilité. S'il n'existe pas de réglement précis sur la question, un contrôle peu avant la rencontre (une à deux heures) pourrait tout changer. "Si la température se révèle insoutenable ou que la condensation rend le parquet glissant, un report est envisageable", écrit le journaliste Yann Ohnona. Quoi qu'il en soit, les portes resteront ouvertes pour favoriser les courant d'air, des bouteilles d'eau seront distribués au public et des ventilateurs pourraient être posés à côté des bancs des équipes. Toute une logistique pour éviter un drame.

25 juin 2019 à 11:08
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.