JEEP ÉLITE

LA LUMIÈRE EST VENUE DE DAVID LIGHTY

David Lighty ASVEL
Crédit photo : Sébastien Grasset

Opposé à LDLC ASVEL, Gravelines-Dunkerque s'est accroché mais les coéquipiers d'un David Lighty des grands soirs (28 points à 11/15 au tir, 3 rebonds, 2 interceptions, 3 passes décisives, 30 d'évaluation) ont ramené la victoire de Sportica (84-96).  

Les Villeurbannais poursuivent leur montée en puissance. Toujours privés de deux intérieurs (Alpha Kaba et Livio Jean-Charles), les hommes de Zvezdan Mitrovic ont fait preuve d'une grande maîtrise pour mettre les Gravelinois hors d'état de nuire.

Edgar Sosa touché à la cheville, le BCM au plus bas

Après un premier quart-temps globalement équilibré et conclu par un drive impressionnant de Théo Maledon, LDLC ASVEL a réussi à distancer son adversaire du jour. Myles Hesson avait pris le relais Karvel Anderson au scoring (11 points en premier quart) en alignant un 3 points et un dunk sur une bonne passe de Jean-Michel Mipoka. Mais Charles Kahudi, auteur d'un lay-up dans le trafic suivi d'un tir derrière l'arc a maintenu les siens en tête au score (28-31).

La lumière est alors venue de David Lighty. Bien servi par Mantas Kalnietis, l'ancien joueur de Nanterre a claqué un premier 3 points, puis un second avant de poursuivre son œuvre par une interception et un lay-up en contre-attaque puis deux lancers qui ont porté la marque à 36-47. Côté BCM, la première mi-temps ne pouvait pas plus mal se terminer : Edgar Sosa, touché à la cheville gauche après un contact involontaire avec Miro Bilan, devait quitter le parquet en boitant bas. A une seconde du repos, Khadim Sow a enfoncé le clou par un 2+1 sur un bon service d'Amine Noua, reléguant Gravelines-Dunkerque à 14 points (38-52).

Deux retours sans lendemains

Une fois l'orage passé, les locaux ont réussi un retour époustouflant en alignant un 20-5 en l'espace de cinq minutes avec Karvel Anderson, Scott Wood, Taylor Smith, Benjamin Sene et Myles Hesson aux commandes, ce dernier faisant passer la marque à 58-57 d'un 3 points en contre-attaque qui a fait exploser Sportica de joie. La suite a malheureusement été moins glorieuse pour les hommes de Julien Mahé. La paire Kahudi-Lighty a ainsi repris le contrôle des opérations, bien aidé par un 3 points miraculeux d'AJ Slaughter pour garder 5 longueurs d'avance à l'issue du 3e quart (63-68).

David Lighty a enchaîné deux « clinics » en début de quatrième quart, histoire de montrer la couleur. Le tandem Wood-Mipoka est parvenu à retarder l'échéance, ramenant le BCM à 77-79 après une séquence 3 points puis contre devant Miro Bilan signé Jean-Michel Mipoka. Mais Bangaly Fofana a ensuite manqué de justesse sur ses deux lancers pour égaliser. En patron, Mantas Kalnietis a alors inscrit un drive crucial pour relancer les siens et le duo Lighty-Kahudi a fait le reste avec trois paniers à 3 points qui ont scellé les espoirs gravelinois.

Vainqueur 84-96, Lyon-Villeurbanne visera un quatrième succès samedi prochain à l'occasion de la réception du promu Fos-sur-Mer. Place à une semaine de travail pour Gravelines-Dunkerque, qui aura pour sa part la délicate mission de se relancer sur le parquet de Levallois, lundi 8 octobre.

 

29 septembre 2018 à 21:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching