JEEP ÉLITE


LA RÉSERVATION STRASBOURGEOISE À MONACO, LE TEXTO D'AMARA SY : OU COMMENT SURMOTIVER ANTOINE EITO

Crédit photo : Philippe Gigon SIG Strasbourg

En finale envers et contre tous... Voilà qui résume bien l'état d'esprit qui anime les Manceaux en ce lendemain de qualification.

Joueur de caractère, Antoine Eito (1,86 m, 30 ans) n'a pas connu que des réjouissances au cours de sa carrière : deux relégations successives avec Vichy, un championnat perdu sèchement en 2012 contre l'Élan Chalon, une nouvelle descente l'année dernière avec Orléans. Alors forcément, quand arrive un tel bonheur, une qualification pour la finale acquise de haute lutte, le Charentais sait la savourer à sa juste valeur. Surtout au sein d'une équipe qui a eu une telle quête de reconnaissance tout au long de la saison, en comparaison avec les autres gros du championnat. Sacré en 2009 avec l'ASVEL alors qu'il n'était qu'un joueur du bout du banc, l'ancien joueur de Cognac rayonne d'avoir l'opportunité d'être de nouveau sacré.

"C’est un truc de fou", souriait-il en conférence de presse. "On est allé au bout du truc. On va savourer ! En fait, on a toujours cru en nous. Moi qui ai souvent perdu contre Strasbourg, aujourd’hui je savoure. Intrinsèquement, nous avons une équipe moins forte que Strasbourg et Monaco. Mais le groupe a du caractère. On m’a pris pour en fou lorsque, l’autre jour, j’ai dit qu’il nous fallait encore quatre victoires. Ce soir, il n’en faut plus que trois… Cette équipe de Strasbourg n’est pas la même sans Labeyrie. Les trois matches où Bilan n’est pas à son niveau, on les gagne. C’est toujours sympa quand on ne croit pas en toi. Au final, on a quand même gagné trois fois au Rhenus cette saison…"

Homme de défi, survolté samedi au Rhénus, Antoine Eito a révélé ce qui a contribué à renforcer sa motivation : un bruit de couloir sur la SIG, et un SMS de son ancien coéquipier villeurbannais Amara Sy, brillant vendredi à Limoges.

« On a entendu que Strasbourg avait déjà réservé le Marriott à Monaco. Si tu peux passer le message… Par ailleurs, j’avais envoyé un texto à Amara (Sy) et à Paul (Lacombe) pour leur donner rendez-vous. Amara m’a répondu : « tu viens voir les matches de la finale ? »

Voilà qui promet pour la finale de Jeep ÉLITE, quatre mois après que Le Mans se soit cassé les dents sur le rocher monégasque en finale de la Leaders Cup à Disney (78-83).

10 juin 2018 à 13:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching