JEEP ÉLITE

LASSI TUOVI : "L'ÉNERGIE NE DOIT SURTOUT PAS SE RELÂCHER DANS LES DERNIÈRES MINUTES COMME ÇA"

Lassi Tuovi
Crédit photo : Sébastien Grasset

Lassi Tuovi revient sur la défaite de Strasbourg chez les Metropolitans 92.

38 à 19. C'était le score en faveur de la SIG Strasbourg après un quart-temps. Les Alsaciens sont très bien entrés dans la rencontre à Levallois contre les Metropolitans 92, servant un Gabe York très tranchant (25 points sur la période). Mais derrière, deux jours après leur victoire chez l'ASVEL, les joueurs de Frédéric Fauthoux ont élevé leur niveau d'intensité pour reprendre le contrôle de la partie, revenir et finir devant (97-89). Le coach Lassi Tuovi a du faire avec seulement sept joueurs professionnels, encore une fois. En effet, Jérémy Nzeulie (touché à la cheville et au mollet) n'a pas pu jouer après la pause.

"Je suis content car les joueurs étaient prêts à jouer et à exécuter les systèmes, a commenté le technicien finlandais* après le match. Ils ont bien démarré le match. Au dernier quart-temps, on s’est retrouvé enfermé dans la défense de Levallois. On savait qu’ils étaient très intenses et énergiques, on pouvait s’attendre à leur réaction. Aucun joueur ne loupe un tir de son plein gré. On a manqué beaucoup de tirs, mais c’était dû à un mauvais choix sur les positions.  Et du coup ça donne de la confiance à Levallois qui a gagné beaucoup de matches ces derniers mois.
Les joueurs étaient fatigués. L’énergie ne doit surtout pas se relâcher dans les dernières minutes comme ça. Tu es toujours fatigué à ce moment du match et tu dois justement réussir à te rebooster. C’est ce que Levallois a fait. Je pense qu’on a une leçon à retirer de ça. J’ai déjà en tête ce qu’on va pouvoir regarder pour apprendre de nos erreurs sur ce match. Levallois était très bon ce (mardi) soir mais on leur a donné l’opportunité de gagner à la fin."

Les bons passages des Espoirs Jayson Tchicamboud (U18) et Essomé Miyem (U19) lui ont permis d'avoir deux rotations supplémentaires.

"Jayson et Essome apportent vraiment quelque chose sur le terrain et aident l’équipe. Peu importe ton nom, ton âge, si tu fais du bon boulot aux entraînements, que tu as un bon esprit et que tu essaies de faire le mieux pendant les matches, je n’hésite pas à les faire entrer en jeu."

Strasbourg va maintenant préparer la Leaders Cup, avec un quart de finale contre l'ASVEL vendredi.

*propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

12 février 2020 à 07:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.