JEEP ÉLITE

LE MANS EN COLÈRE CONTRE L'ARBITRAGE... À JUSTE TITRE ?

Justin Cobbs Le Mans 201718 Sébastien Grasset 1
Crédit photo : Sébastien Grasset

Eric Bartecheky et Justin Cobbs, coach et meneur du Mans, sont logiquement énervés contre une décision arbitrale controversée de la fin du match à Bourg.

Il reste 18,6 secondes. Romeo Travis lève la main. Il vient de commettre une faute, il le sait. Son équipe, Le Mans, mène 91-88 sur le parquet de la JL Bourg. Les deux lancers francs à suivre seront marqués par Chase Simon.

Eric Bartecheky, le coach du Mans, prend dans la foulée son seul temps-mort de la prolongation. Son équipe mène d'un point, a la possession à venir et si Bourg ne fait pas faute, il leur faudra provoquer une perte de balle mancelle pour avoir une chance de passer devant (ou égaliser).

Sur la remise en jeu, Bourg-en-Bresse défend très fort, obligeant Justin Cobbs à récupérer le ballon dans un espace resserré. Le meneur de jeu américain est bousculé (visiblement illégalement) par Lewis avant de subir une prise à deux. L'arbitre Joseph Bissang siffle alors "sortie" : le Californien a le pied sur la ligne de touche selon lui.

La suite, on la connaît. Trey Lewis attaque le cercle à moins de 10 secondes de la fin et marque. Bourg passe à +1 (92-91). Le Mans n'a plus de temps-mort, Justin Cobbs remonte le terrain en 5 secondes, trouve le chemin du panier, mais son lay-up ne rentre pas dans le cercle. La JL Bourg l'emporte donc 92 à 91.

En colère, ce dernier a demandé sur Twitter à la Ligue Nationale de Basket (LNB) de regarder le résumé vidéo de la rencontre et particulièrement l'action où il réclame faute (à voir à partir de 6 minutes et 35 secondes). "Je ne suis pas sorti et la faute est évidente", écrit-il en anglais. "Quelque chose doit être fait. On joue beaucoup trop dur pour toujours se faire voler comme ça ! On devrait juste faire du streetball si les arbitres vuelent agir comme cela."

La colère était également le sentiment d'Eric Bartecheky en conférence de presse, comme le relate Ouest-France. Le technicien champenois s'est contenté de montrer aux journalistes présents la vidéo de l'action litigieuse dont on parle plus haut.

"Regardez. Justin ne met pas les pieds en dehors du terrain et puis après il y a une faute pour nous qui n'est pas sifflée. Je n'ai rien d'autre à dire."

Ce n'est pas la première fois que le MSB peste contre l'arbitrage après une défaite. Déjà à Limoges, les Sarthois étaient repartis en colère de Beaublanc, après plusieurs actions houleuses, dont une faute sur D.J. Stephens qui montait au dunk sur les dernières possessions.

Une faute évidente sur Cobbs... mais trop d'erreurs de la part du MSB

Mais à chaque fois, il faut noter que Le Mans avait longtemps mené. Lundi soir, l'équipe mancelle a notamment compté 14 points d'avance dans le 3e quart-temps. Et si l'arbitrage n'a pas toujours été correct (29 lancers francs à 18 pour la Jeu), comme sur cette dernière action où la faute sur Justin Cobbs au moment d'attraper la balle semble évidente, Le Mans a aussi été coupable de grossières erreurs (20 balles perdues dans les 40 premières minutes, des tirs trop rapides dans le money-time à +7) et d'une défense trop laxiste sur Trey Lewis, pourtant chaud bouillant, souvent de la part de Cobbs. D'ailleurs, l'ailier du MSB Terry Tarpey a préféré parler de ces faits de jeu au moment de revenir sur la défaite.

"On était à +7 à 2/3 minutes de la fin. On a perdu la balle 2/3 fois. Et après ça, Bourg avait le momentum."

Les erreurs d'arbitrage, quelque soit le niveau, persisteront toujours tant que le jeu sera officié par des humains, coupables d'erreurs comme les joueurs et coachs. Les Manceaux, comme les autres, ne les contrôleront pas et en bénéficieront parfois. Justin Cobbs n'a-t-il pas fait marcher au départ la semaine passée avant d'inscrire le panier de la victoire sur le parquet du CCRB ? En revanche, ils pourront toujours contrôler leur gestion, leurs choix dans les moments "clefs", ou avant, quand Bourg-en-Bresse est revenu.

27 mars 2018 à 12:43
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.