JEEP ÉLITE

LE MANS S'IMPOSE CHEZ UNE ÉQUIPE D'ANTIBES EN SOUFFRANCE DÉFENSIVEMENT

Le Mans gagne à Antibes septembre 2018 MSB
Crédit photo : MSB

Le Mans est venu faire respecter son rang à Antibes ce vendredi soir (78-92).

Par Jean Uminski,

Après deux défaites de suite pour entamer la saison, Antibes a de nouveau chuté à domicile face aux champions en titre, Le Mans, ce vendredi soir (78-92).

Face à Limoges, ils avaient manqué le final (16-31 dans le dernier quart-temps) tandis que sur le parquet de l'ASVEL, l'adversité était bien trop haute pour les Sharks (60-91). Cette fois encore, les Azuréens ont été en difficulté défensivement. Cela a été un fléau lors des deux derniers matchs et il serait tant de régler ces soucis de ce côté du terrain.

Le début de rencontre a été accroché (10-9, 4e). Le MSB joue sur sa capacité à faire tourner rapidement le ballon et se projette très vite vers l'avant tandis que les Sharks jouent davantage sur des isolations. Trevor Thompson est plusieurs fois sollicité dans la raquette et cela marche. Le pivot enchaîne 8 points en l'espace de quelques minutes. Doté de davantage de mobilité contrairement à son vis-à-vis Richard Hendrix, il se révèle très actif. Mais les visiteurs ne se sont néanmoins pas sentis en danger. Sans être exceptionnels, les joueurs d'Eric Bartecheky ont facilement trouvé des solutions offensivement. En effet, Antibes a clairement manqué de communication et les trous laissés dans la défense étaient béants même si ce premier quart-temps fut très haché et que les deux équipes manquaient de fluidité malgré une adresse au rendez-vous (21-22).

Dès le début du deuxième quart-temps, Le Mans a commencé à se mettre en marche en attaque. Davantage dans un rôle de gestionnaire que scoreur, Michael Thompson (10 points et 8 passes décisives) a bien distillé les ballons tandis que ses coéquipiers se sont mis à étirer une défense des Sharks qui a peu à peu perdu pied (29-37 à la 15e). Les pertes de balles de ces derniers n'ont pas arrangé les choses et les visiteurs n'ont pas réfléchi à deux fois pour les punir en contre-attaque (19 pertes de balle au total pour Antibes).

Aigars Šķēle, homme à tout faire d'Antibes

En sortie de banc, Valentin Bigotte a été un réel facteur X (18 points et 4 rebonds au final), apportant une réelle agressivité des deux côtés du terrain. De leur côté, les Sharks ne sont pas parvenus à suivre le rythme imposé par le MSB. Seul le Letton Aigars Šķēle a surnagé En défense (5 rebonds) comme en attaque (15 points et 8 passes), l'ancien joueur de Ventspils a impressionné de par son QI basket. Mais cela n'a  évidemment pas suffit et les Manceaux sont rentrés au vestiaire en tête malgré un tir longue distance au buzzer de Danny Gisbon qui réduit l'écart (39-50).

De retour sur le parquet, les locaux ont semblé revenir d'un pas décidé. On a enfin aperçu de l'entraide défensive, notamment dans les prises à deux qui se sont multipliés (46-51, 22e). Mais cela n'a duré qu'un bref moment puisque Le Mans a trouvé de nouveau des solutions faciles dans la foulée par l'intermédiaire d'un Cameron Clark plutôt adroit en percussion (16 points à 7/11). Le léger sursaut d'orgueil des locaux n'était effectivement qu'un mirage étant donné que les Manceaux ont repris 12 points d'avance (27e). La fin du troisième quart-temps s'est terminé sur le même rythme avec deux défenses absentes (58-71).

Le Mans très rarement inquiété

Sans surprise, le dernier acte s'est avéré être sur la même lignée que le reste de la partie. Sans un minimum de stops défensifs, il était impossible de recoller ne serait-ce qu'à 10 points pour les Sharks. Très tendu sur son banc à cause de plusieurs coup de sifflets très litigieux, Julien Espinosa s'est même vu infliger sa deuxième faute technique, ce qui l'a exclu de la rencontre (67-79, 35e). L'exclusion du coach d'Antibes a réveillé le public de l'Azur Arena qui s'est mis à pousser de plus en plus leurs protégés. Néanmoins, ces derniers ne sont toujours pas arrivés à enchaîner une série pour véritablement inquiéter une équipe du Mans intrinsèquement plus forte.

Le MSB s'est finalement imposé 92 à 78 au terme d'une rencontre qui aura tourné à l'avantage des champions en titre au bout d'un quart d'heure de jeu. Le principal est certes assuré avec une victoire en déplacement sur un parquet où il est jamais facile de s'imposer (demandez au Limoges  CSP lors de la première journée). Cependant, cette victoire aisée en terme d'écart est en réalité en trompe l’œil puisque les Manceaux n'ont pas toujours été des plus sereins. Défensivement, il y aura énormément de travail à réaliser à l'entraînement, notamment à l'intérieur de la raquette où la protection des rebonds ne fut pas toujours bien gérée (31 à 38 dans ce secteur).

De leur côté, les Sharks enchaînent une troisième défaite en autant de rencontres, avec deux défaites à domicile, là ils ont l'habitude de performer, même si cette fois c'était contre des "gros". Après la rouste subie chez l'ASVEL, Antibes a une nouvelle fois pêché sur le secteur défensif. Les 91,7 points encaissés de moyenne sur ces trois premiers matchs montrent bien le problème, le club azuréen ne pourra pas espérer se maintenir en Jeep ELITE avec aussi peu d'efficacité défensive. Les retours attendus de Louis Campbell (blessé à la cuisse) et Isaia Cordinier (pas encore prêt à reprendre la compétition) ne pourront faire que du bien aux Sharks. Même si Danny Gibson apporte au scoring (9 points ce soir), l'absence d'un réel gestionnaire sur la ligne arrière semble porter préjudice à l'animation offensive.

28 septembre 2018 à 23:36
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
22 octobre - 16h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
22 octobre - 23h30
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
23 octobre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Limoges
Coaching