JEEP ÉLITE

LE NAUFRAGE LIMOUGEAUD À BOURG

Crédit photo : Guilherme Amorin

Après le doute, des sérieux maux de tête pour Limoges ? Balayé à Bourg-en-Bresse (63-82), le CSP a livré une prestation catastrophique et laisse son adversaire du soir s'installer dans le Top 4 à sa place.

La révolte aura duré une minute. Soixante seconde bénies, au retour des vestiaires, où l'on aura vu les Limougeauds s'investiver et s'encourager. Soixante secondes où l'on aura vu de l'envie et du mouvement. Soixante secondes où l'on aura vu de la vie dans leurs regards et un langage corporel adéquat. Mais soixante secondes, c'est bien peu sur un match de quarante minutes.

Samuels et le désert...

Le reste du temps, hormis une petite enflammade de Danny Gibson quand la rencontre était déjà pliée, c'était Samardo Samuels et le désert. Un pivot, même hors de forme, archi-dominant (22 points à 7/8 et 8 rebonds en 22 minutes) et quatre coéquipiers autour à le regarder. Le problème, c'est que l'ancien intérieur des Cleveland Cavaliers a vite été sanctionné par le corps arbitral et a passé le plus clair de son troisième quart-temps sur le banc, pile au moment où le CSP coulait corps et âmes sur le parquet d'Ékinox (de 43-34 à 63-39).

Une semaine après un sérieux avertissement à domicile contre Châlons-Reims (-15), Limoges venait à Bourg pour se rassurer. Victoire ou défaite, peu importe presque, Kyle Milling voulait juste retrouver un contenu cohérent. Autant dire que la mission est ratée. Sans collectif ni défense, difficile de prétendre à rivaliser, encore moins à l'emporter. Une statistique frappante : à la 26e minute, alors qu'il était cloué sur le banc, Samardo Samuels avait inscrit 56% des points de son équipe (21/36) et le deuxième meilleur scoreur, Danny Gibson, émargeait à seulement... quatre petites unités. Une autre ? Plus gros temps de jeu du CSP (28 minutes), Kenny Hayes (notre photo) finit avec 0 point (à 0/10) et 0 faute. Limoges n'avait pas envie, tout simplement. Un néant abyssal. On ne doute pas que le moment le plus intense de leur soirée fut dans le vestiaire, où les joueurs sont restés enfermés trente minutes avec le staff après la rencontre. Kyle Milling en est ressorti avec l'œil noir.

Victoire et panier-average : la totale pour Bourg

Un regard abattu, qui contrastait avec le sourire retrouvé de la JL Bourg. Après un mois de février cauchemardesque où son jeu était devenu trop prévisible et presque caricatural derrière le duo Garrett Sim - Zachery Peacock, le promu burgien a renoué avec son enthousiasme caractéristique de ses plus grandes victoires de la saison. Le nouveau venu, Trey Lewis, apporte un vent de fraîcheur bienvenu à cette équipe qui a brillé par son collectif aujourd'hui : sept joueurs à huit points ou plus, aucun à plus de quinze unités (Sim meilleur scoreur). La menace venait de partout - même d'Abdel Sylla qui, en un match, a marqué plus de points que depuis son arrivée à Bourg (11, contre 7 sur ses sept premières rencontres)  et le CSP n'a pas su l'enrayer. À part dans les trois dernières minutes, où le score menaçait de devenir sérieusement humiliant pour Limoges (82-53). Anecdotique, surtout que, malgré sa fin de match en route libre (0-10), la JL Bourg a réussi à préserver le panier-average (-13 au match aller). Essentiel lorsque l'on sait que les deux équipes étaient quatrièmes à égalité au début de cette soirée. Une soirée qui, non vraiment, ne restera pas dans les annales du Limoges CSP.


De l'enthousiasme et de l'explosivité : la JL d'Abdel Sylla a retrouvé son jeu
(photo : Guilherme Amorin)

À Bourg-en-Bresse,

10 mars 2018 à 20:25
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.