JEEP ÉLITE

LES 10 ANS DE CATCH & SHOOT / BEBASKET : LES MEILLEURS JOUEURS DE LA DÉCENNIE, 61-70

Meilleurs joueurs de la décennie 6170 Sébastien Grasset
Crédit photo : Sébastien Grasset

BeBasket fête son anniversaire et publie pour l'occasion un classement des meilleurs joueurs de la décennie du championnat de France.

En septembre 2009 nous venait l'idée de créer le site Internet catch-and-shoot.com ("attrape et envoie l'information" dira plus tard un ingénieur québécois). Quatre mois plus tard, l'idée était devenue réalité : le 4 janvier 2010, le site Internet était mis en ligne pour la première fois. Devenu "BeBasket.fr" en septembre 2014 suite à un changement d'associés, il est dix ans plus tard toujours en activité. Non, le petit site Internet sur le basket français fondé dans un garage de Saint-Gély-du-Fesc (Hérault) n'est pas devenu une multinationale. Non il ne possède pas des équipes de journalistes partout en France pour couvrir l'actualité du basketball français. Mais tant bien que mal, malgré les nombreuses difficultés, il réunit chaque jour pour vous toute l'actualité du basketball français et des Français du basketball.

Pour fêter cet anniversaire, nous avons décidé pendant une semaine de publier un classement des 70 meilleurs joueurs (10 joueurs par jour) de la décennie de la Pro A / Jeep ELITE. Ce classement prend en compte l'impact des joueurs sur leurs équipes lors de leurs saisons en France, leur palmarès en France et leur longévité dans en première division française.

Pour commencer ce jeudi 2 janvier, voici les joueurs classés de la 70e à la 61e place :

N°70 : Jawad Williams

Un ancien joueur NBA. Son passage en France s'est terminé en eau de boudin à la suite d'une bagarre avec plusieurs joueurs de Gravelines-Dunkerque. Mais auparavant, sous les couleurs de Paris-Levallois, il avait montré de vraies qualités de scoreur (17,1 points de moyenne en 2011/12).

N°69 : Ilian Evtimov

Après une formation NCAA, plusieurs saisons à l'étranger, Ilian Evtimov s'est établi à l'Elan Chalon où il a évolué entre 2010 et 2016. Membre clé du triplé en 2012, le Franco-Bulgare apportait alors son précieux tir extérieur et sa connaissance du jeu. Double All-Star (en 2012 et 2015), il a poursuivi sa carrière à Cholet (de 2016 à 2018) puis en Pro B. A 36 ans, il n'a pas joué cette saison sans toutefois annoncer sa retraite sportive.

N°68 : Jérémy Nzeulie

Champion de Pro B 2011, champion de France 2013 et 2017, vainqueur de la Coupe de France 2014, de l'EuroChallenge 2015 et de la Leaders Cup 2019. Le Franco-Camerounais a un palmarès déjà très fourni et il a souvent su se transcender dans les moments décisifs. Le grand public l'a ainsi découvert lors des finales de playoffs 2013. En 2017, le double All-Star (2016 et 2017) a marqué le tir décisif à Strasbourg qui a fait tourner la finale en faveur de l'Elan Chalon. Joueur doté d'énormes qualités physiques, l'ailier de la SIG doit se remettre sur pied après une opération du genou afin de redevenir un joueur formé localement de Jeep ELITE.

N°67 : Alain Koffi

Il a démarré la décennie à Badalone, en Espagne, pour sa seule expérience professionnelle à l'étranger. Mais dès 2010, il est revenu au Mans Sarthe Basket, son club formateur. Là-bas, il était de nouveau dominateur (15,4 d'évaluation) avant d'être séché par une vilaine blessure. S'en est suivi un lent déclin au MSB avant de retrouver son impact passé à Rouen entre 2014 et 2016. Revigoré par cette expérience normande, il a signé à l'Elan Béarnais où il a confirmé dans une équipe du top 8 (13,7 d'évaluation en 2016/17). All-Star en 2010, 2015, 2016 et 2017, après l'avoir été en 2004, 2007 et 2008, il a retrouvé l'équipe de France lors des fenêtres internationales de 2017/18.

N°66 : Heiko Schaffartzik

Durant trois saisons, il a réjoui les fans du Limoges CSP puis de Nanterre 92. Son attitude l'a rendu populaire dans le Limousin mais il n'y a pas connu une année faste (7,5 points en moyenne et une saison sans playoffs). En revanche, il est devenu une icône à Nanterre avec d'abord une saison 2016/17 incroyable (Coupe de France et FIBA Europe Cup remportées) et une autre moins titrée (le Match des Champions) mais solide tout de même. L'ancien capitaine de la sélection d'Allemagne a au passage raflé trois titres de vainqueur du concours à 3-points au All-Star Game LNB.

N°65 : Wilfried Yeguete

Après quatre belles saisons à Florida (NCAA), Wilfried Yeguete est rentré en France afin de lancer sa carrière professionnelle en 2014. Il s'est montré fidèle à sa réputation : bon coéquipier, joueur très engagé, gros rebondeur, puissant et tonique mais aussi bon passeur. Il a gravi les échelons un à un, devenant All-Star (en 2015 et 2016) avant de remporter le titre de champion de France 2018 avec Le Mans. Après une grosse saison individuelle en 2018/19 (14,7 d'évaluation de moyenne), il a rejoint un candidat au titre, Monaco.

N°64 : Nicolas Lang

Double champion de France dans deux clubs différents, à l'Elan Chalon en 2012 puis à l'ASVEL en 2016, l'Alsacien n'a jamais été un joueur de statistiques mais a toujours eu de l'impact grâce à son QI basket et son tir extérieur (38,8% de réussite à 3-points en carrière). A 28 ans, après avoir longtemps joué chez des "contenders", il donne tout afin de permettre à d'anciens "gros" de rester dans le haut du classement (Strasbourg en 2018/19 et Limoges en 2019/20).

N°63 : Vitalis Chikoko

La deuxième partie de la décennie a vu sa main gauche marquer de nombreux paniers. Pivot massif aux doigts de fée, le Zimbabwéen - lire son portrait en cliquant-ici - s'est affirmé du côté de l'Elan Béarnais où il a toujours fini placé. Après une très belle saison 2018/19 qui l'a vu terminer dans le cinq idéal, l'ancien joueur du Bayern Munich a rejoint les Metropitans de Boulogne-Levallois où il continue de sévir (19,6 d'évaluation sur la phase aller de la saison régulière).

N°62 : Lahaou Konaté

Une longue montée en puissance, des séniors région à Orly au cinq idéal de la saison de Jeep ELITE. Joueur très actif, fort défenseur, il est devenu des plus polyvalents à Nanterre. Véritable "two-way player" (capable d'impacter des deux côtés du terrain), il a fini la saison 2018/19 avec 15,1 d'évaluation de moyenne et le titre de meilleur défenseur. Sans oublier la récompense honorifique de MVP du All-Star Game 2018.

N°61 : Youssoupha Fall

Au début de la décennie, il commençait à peine le basket, à Dakar, sous l'influence de Bouna Ndiaye, célèbre agent de joueur qui avait entendu parler de ce jeune homme aussi grand qu'élancé. Après un passage au sein de la SEED Academy de Thiès au Sénégal, il a atterri dans la Sarthe à 17 ans, au MSB. S'en est suivi un long développement pour faire de lui une clé du titre du Mans en 2018 et un membre du cinq idéal de la saison 2018/19 (19,3 d'évaluation en moyenne), alors qu'il était prêté par Vitoria à Strasbourg pour poursuivre son développement.

 

02 janvier 2020 à 19:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.