JEEP ÉLITE

LES ENSEIGNEMENTS DE LA PREMIÈRE JOURNÉE

Zack Wright Strasbourg
Crédit photo : Sébastien Grasset

Une journée de Pro A ne laisse pas de place aux conclusions hâtives. Mais on peut déjà tirer quelques enseignements des neuf matchs joués ce week-end.

La première journée de Pro A s'est déroulée du vendredi 22 septembre au dimanche 24. Voici quelques enseignements tirés de ces premiers matchs.

Un site Internet pas prêt

Tous les passionnés de basketball français se sont rués sur le nouveau site Internet de la Ligue Nationale de Basket (LNB) ce week-end. Problème, celui-ci n'était pas prêt pour la première journée du championnat. Résultat des courses, les statistiques n'étaient pas toujours à jour et parfois même indisponibles le soir des matchs - et encore aujourd'hui (exemple en cliquant ici). Certains, comme au sein de notre rédaction, n'ont pas pu créer d'équipe en "fantasy league", ce qui pause un problème d'égalité dans cette "compétition" pour l'ensemble de la saison 2017/18. Quant à l'application, elle est pour le moment devenue inutile. La LNB a donc une nouvelle fois été la cible de nombreuses moqueries. Logique sur ce coup.

Strasbourg non plus n'est pas prêt

La SIG a l'habitude des reprises poussives, avant de prendre un rythme de croisière en cours de saison. Après une préparation où beaucoup de joueurs étaient absents (Dixon, Labeyrie, toujours pas de poste 3) en plus du coach Vincent Collet, les Alsaciens ont débuté correctement à Antibes avant de s'écrouler en deuxième mi-temps au point de s'incliner 79 à 57. La réaction est attendue. Mais à Levallois, qui vient déjà de perdre à domicile, ce sera compliqué mardi.

L'ASVEL numéro 1 sur l'impact physique

En 2016/17, l'AS Monaco a dominé la saison régulière grâce à un impact physique supérieur. Cette saison, l'ASVEL a construit un effectif riche quantitavement et qualitativement. Mais surtout, à l'image de la Roca Team la saison passée, l'équipe rhodanienne domine physiquement avec des joueurs tels que Charles Kahudi, David Lighty, Darryl Watkins ou DeMarcus Nelson. Ce n'est pas toujours beau, mais quand ça défend, c'est dur de pouvoir s'exprimer.

Le Mans a bien changé

Ayant fait quasiment toute sa préparation au complet (hormis quelques petits pépins physiques), le MSB a démarré par une rencontre très enthousiasmante. 103 points marqués, 63 encaissés, du jeu rapide, du spectacle, de la création... Antarès a assisté, souriant, à du basketball vivant. Et l'arrivée d'Eric Bartecheky n'y est pas pour rien. Du bonheur pour les Sarthois qui ont beaucoup souffert par le jeu proposé (avant même les résultats) la saison passée.

Peacock va faire mal

Souvent dominateur lors des matchs de préparation, le double MVP de la saison de Pro B (avec Boulogne-sur-Mer puis Bourg-en-Bresse) Zackery Peacock a encore fait mal samedi soir, lors de la courte défaite du promu bressan à Nanterre (92-86). Ce poste 4/5 capable de s'écarter (2/2 à 3-points) a fini à 22 points à 10/14 aux tirs et 8 rebonds pour 26 d'évaluation en 31 minutes.

Il y a bien un problème à Chalon

Jean-Denys Choulet est un homme de paris. Et qui dit paris, dit qu'ils sont parfois réussis, et parfois pas. Lui même a reconnu s'être trompé sur les profils de certaines de ses recrues, comme pour le meneur Adam Smith. Si on gardait le bénéfice du doute sur la compétitivité de son équipe après le Match des Champions, la triste prestation des Chalonnais samedi soir contre l'Elan Béarnais a finalement confirmer qu'il fallait changer quelque chose. Non, ce n'est pas l'équipe (mais le club) championne de France en titre. Mais pour au moins viser les playoffs, il va falloir vite se mettre en route. Car la densité de la Pro A n'est pas toujours agréable, surtout quand on cumule les matchs de Pro A à ceux de la Ligue des Champions.

Amine Noua - Elie Okobo, déjà niveau All-Stars ?

Leaders de l'équipe de France U20 ces deux derniers étés, Elie Okobo et Amine Noua sont désormais bien installés en Pro A. Ce week-end, ils ont brillé pour commencer la saison et leurs équipes se sont imposées. Le premier a cumulé 14 points à 5/8, 8 passes décisives et 3 rebonds pour 21 d'évaluation en 27 minutes. Le deuxième a lui aussi marqué 14 points, à 5/10 aux tirs, en seulement 18 minutes. Les voilà plus que "Pro A ready" désormais, ils sont prêts à impacter.

Le Chaudron sera encore difficilement prenable

En ouverture de sa saison, Le Portel a signé un succès autoritaire à domicile vendredi. Devenu une forteresse difficilement prenable en Pro A la saison passé, Le Chaudron s'est encore montré hostile à l'égard de l'équipe adverse. Un peu de réussite pour l'ESSM, moins pour le Cholet Basket et le charme de cette salle compacte a fait son effet sur le résultat final. Il faudra encore compter sur l'équipe d'Eric Girard cette saison, grâce notamment à ce facteur ambiance.

Sylvain Francisco est plus qu'un joueur Espoir

Il a joué 15 minutes par match en préparation, comme d'autres jeunes, cantonnés à un rôle plus anecdotique lorsque la saison démarre vraiment. Mais face à l'armada qu'est l'AS Monaco, Frédéric Fauthoux a décidé de refaire confiance à Sylvain Francisco. En 7 minutes, cet arrière a compilé 2 points, 1 rebond, 1 passe décisive et 1 contre. Il a surtout fini sur le parquet et laissé une bonne impression, preuve qu'il n'est pas là pour buller sur le banc.

Cholet a du mal au rebond

On n'a pas de doutes sur les capacités techniques et le QI basketball des joueurs du Cholet Basket, adaptés aux exigeants systèmes de Philippe Hervé. On sait aussi que David Michineau et Jerry Boutsiele donnent une autre dimension physique à l'équipe maugeoise lorsqu'ils sont sur le parquet. On a plus de doute par contre sur le potentiel au rebond de l'équipe. Vendredi, face à l'atypique formation du Portel, les Choletais ont souffert dans ce secteur, concédant 11 prises offensives à l'équipe adverse et n'en prenant que 24 au total. Heureusement, Boutsiele après 10 jours d'absence va retrouver plus de présence sous les panneaux et Ryan Evans a bien bataillé (11 rebonds en 31 minutes). Mais il faudra faire mieux pour ne pas souffrir régulièrement au rebond.

25 septembre 2017 à 18:54
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.