BETCLIC ÉLITE

LES EXPLICATIONS DE PACO LAULHÉ : "CELUI QUI SE JUSTIFIE SAIT QU’IL A EU TORT"

Crédit photo : Sébastien Arnouts

Visé par les critiques suite à des propos qualifiés de discriminatoire, l'entraîneur Paco Laulhé a pris la plume pour s'expliquer, comme l'a demandé le Syndicat National des Basketteurs (SNB).

Sommé de s'expliquer par le Syndicat National des Basketteurs (SNB) suite à une phrase jugée discriminatoire - "Quand les joueurs africains commencent à faire signe, c'est qu'ils ont vraiment mal" - prononcée lors de la retransmission de la rencontre entre l'Elan Béarnais et Strasbourg sur France 3 Nouvelle-Aquitaine samedi soir, l'entraîneur Paco Laulhé nous a fait parvenir le texte suivant :

« Celui qui se justifie sait qu’il a eu tort… »

« Mon tort à moi est certainement de m’y être mal pris pour valoriser la dureté des joueurs de basket Africains.

La communication, quand elle est imagée, donne parfois lieu à des malentendus, car une image on la regarde tous avec nos propres yeux et notre propre sensibilité.

Hier soir (ce samedi 10 avril, ndlr), au travers de ma formulation qui fut finalement une maladroite généralisation, j’avais pour ambition d’éclairer le COURAGE. Ma tentative de valorisation a manifestement échoué.

J’ai eu en 32 ans d’entraînement, la chance d’encadrer de nombreux joueurs et de nombreuses joueuses ayant une part de leur ancrage en Afrique (la terre de laquelle nous venons tous). Extrêmement souvent, ils ou elles ont offert à l’équipe leur généreuse part de dépassement alors que des blessures pouvaient les toucher. J’ai cru pouvoir en tirer un enseignement : « Les basketteurs Africains savent prendre sur eux et se transcender face à la douleur ». Là se situe mon erreur, celle d’une assimilation visant à conforter une croyance. Je suis fondamentalement navré que ce que j’espérais pouvoir être une reconnaissance ait pu participer à une dévalorisation.

Pour ce qui concerne le jugement qui me considère comme auteur d’un acte raciste ou discriminatoire, là par contre je m’érige en non coupable. D’autorité je m’inscris en faux face à des accusations calomnieuses. Sachez accusateurs, que je fais partie des blancs qui ont extrêmement honte du passé colonial déplorable et sans humanisme de la majeure partie des peuples blancs de la vieille Europe. Je suis de ceux qui ont une part d’embarras et qui sont mal à l’aise avec ce pan abject de l’histoire de l’humanité. Ainsi, je comprends totalement qu’il soit possible et légitime d’être à l’affut du déploiement de faits aussi irrecevables que les médiocrités de ce passé douloureux. C’est pour participer à la non propagation de postures affligeantes, désobligeantes ou inhumaines, que j’essaie de m’inscrire en tant qu’entraîneur d’enfants, dans la construction d’un autre avenir portant des valeurs qui me sont chères (respect & tolérance).

Je prie donc tous ceux que j’ai pu blesser, abîmer dans leur chair, affecter ou retourner viscéralement, au travers de ma formulation réductrice de bien vouloir accueillir mes plus sincères excuses.

Sachez que j’ai échangé avec le principal intéressé, Hamady Ndiaye, à l’issue de son entrainement du jour, afin de lui témoigner tout mon respect et d’accueillir son éventuelle amertume.

Oeuvrons ensemble, autour d’un dialogue sain, pour que le basket continue à protéger ce vivre ensemble auxquels nous tenons tous pour nos enfants. »

11 avril 2021 à 19:58
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.