JEEP ÉLITE

LUDOVIC BEYHURST : "JE PENSE QUE J'AI FRANCHI UN CAP"

Ludovic Beyhurst Strasbourg
Crédit photo : Sébastien Grasset

Jusqu'alors cantonné à des petit bouts de match, le tout jeune meneur de Strasbourg est en train petit à petit de devenir une rotation crédible dans le système de Vincent Collet. Son attitude et son travail sont salués.

La blessure de Michael Dixon lui a offert cette semaine un rôle de véritable rotation à la mène. Mercredi, à Venise, en Ligue des Champions, il avait eu le droit à 17 minutes (2 points). Hier, lors de la victoire de Strasbourg contre Gravelines, Ludovic Beyhurst (1,72 m, 18 ans) a joué 12 minutes. 12 minutes intenses au cours desquelles il a inscrit 6 points et défendu très fort. Trop, au point de devoir sortir pour 5 fautes. Mais le jeune poste 1 impressionne son monde, à commencer par le coach de la SIG Vincent Collet :

"Ludovic Beyhurst confirme et c'est très bien", explique l'entraîneur sur le site officiel du club. "Il a montré qu'il avait du caractère. Il montre de l'assurance et qu'il a la tête sur les épaules. Il a une vraie capacité à garder le ballon même sous pression. C'est pour nous une bonne nouvelle."

Pas habitué à jouer autant avec les pros, celui qui brille en Espoirs était pourtant prêt, et son attitude et son engagement ont été salués par les supporters. L'international U18 (5 points, 2,6 passes décisives, 2,1 rebonds et 2 interceptions pour 9,3 d'évaluation en 18 minutes cet été à l'Euro) est conscient de sa progression mais reste humble quant au travail qu'il lui reste à accomplir.

"Il y avait un peu de stress au début, mais une fois rentré dans le match, il fallait que je me donne à fond. Une fois dans le match, je me suis senti bien. Il y a eu beaucoup de plaisir. En espoirs, je sens que j'ai vraiment progressé, et la blessure de Dixon fait que je joue plus en pro, mais c’est aussi grâce au coach qui me fait confiance. Je pense que j'ai franchi un cap, même si j'ai fait pas mal d'erreurs en attaque, j'ai fait 2/3 mauvais choix. Je veux continuer à progresser, je me sens prêt à aider l'équipe, à grappiller des minutes et à donner le maximum. Le reste viendra tout seul. Ce n'est que le début, il ne faut pas que je me repose sur mes lauriers."

A noter qu'un autre espoir du club, Quentin Goulmy (2,06 m, 19 ans) est lui entré en jeu pour la première fois cette saison avec les pros. Il venait de signer un match monstrueux avec les Espoirs  : 25 points à 11/16 aux tirs (dont 2/2 à 3-points), 12 rebonds, 7 passes décisives (mais 5 balles perdues) pour 36 d'évaluation en 40 minutes.

05 novembre 2017 à 15:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.