JEEP ÉLITE

MALÉDON LAISSE L'ASVEL SEULE EN TÊTE

Théo Malédon ASVEL 201819 Infinity Nine Media Alexia Leduc
Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

Avec un Théo Malédon record (20 points) et décisif en fin de match, l'ASVEL a battu Le Mans 80 à 76 ce dimanche soir à l'Astroballe. Une victoire importante pour rester en tête de Jeep ELITE après une série de deux défaites (toutes compétitions confondues).

Aux côtés d'un David Lighty toujours aussi fiable (15 points, 3 rebonds, 3 passes décisives), c'est donc la jeune garde villeurbannaise qui est montée au créneau pour faire tomber le champion en titre à l'Astroballe. Alors que les Manceaux avaient pris le match par le bon bout en passant un 10-0 (28-35) et en provoquant de nombreuses fautes (sans parvenir à convertir plus de la moitié de leurs lancers), Amine Noua a d'abord illuminé la rencontre par deux paniers à 3 points qui ont refait passer l'Asvel en tête à la pause (38-36).

Le Mans résiste au trio Maledon-Lighty-Noua

Puis au retour des vestiaires, c'est Théo Maledon qui a marqué la deuxième mi-temps de son empreinte afin de forcer la décision. Auteur des 9 premiers points de son équipe, le jeune meneur de 17 ans a entamé le troisième quart par un dunk en contre-attaque puis un panier avec la faute de Cameron Clark. La séquence à 8 points de David Lighty avec deux paniers à 3 points coup sur coup a offert un premier écart aux locaux (58-46). Mais le Mans s'est accroché, principalement par l'intermédiaire d'un Michael « Juice » Thompson tout aussi adroit de loin comme près du cercle, le meneur du MSB ramenant les siens à 58-52 d'un lay-up au buzzer de la période (58-52).

Sous son impulsion, Terry Tarpey, Jonathan Tabu et Petre Cornélie ont passé un 7-0 pour repasser devant dès le début du quatrième quart-temps (58-59). Pas de quoi destabiliser l'ASVEL qui repart grâce à DeMarcus Nelson, le 2+1 d'Amine Noua à l'énergie puis la cinquième faute de Jonathan Tabu, une antisportive offrant deux points de plus à Nelson (64-59). Si Juice Thompson en avait encore sous le capot pour ramener son équipe à 66-64, Théo Maledon, n'avait pas dit son dernier mot, cavalant des deux côtés du parquet pour enchaîner un premier lay-up, une interception suivie d'un nouveau panier avec la faute (71-64). L'affaire aurait été pliée sans la grosse séquence de Valentin Bigote dont les trois paniers ont ramené l'écart à 78-75 dans la dernière minute.

Dans le « méga money-time », L'ASVEL a fini par s'en tirer sur trois séquences décisives, un scotch monstrueux d'Eric Buckner sur Wilfried Yeguete, un lancer manqué de Terry Tarpey, symbole de la maladresse du MSB dans l'exercice (19/30!) et enfin deux lancer-francs signés de l'inévitable Théo Maledon qui ne pouvait mieux conclure son match exceptionnel (80-76).

18 novembre 2018 à 20:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
10 décembre - 01h00
San Antonio Spurs
Utah Jazz
10 décembre - 08h15
Le Portel
Lyon-Villeurbanne
10 décembre - 09h15
San Antonio Spurs
Utah Jazz
10 décembre - 11h00
Detroit Pistons
New Orleans Pelicans
10 décembre - 12h45
NBA Extra
Coaching