JEEP ÉLITE

MALIK HAIRSTON DE RETOUR DE SUSPENSION : "CE QUE J'AI FAIT EST IMPARDONNABLE"

Crédit photo : Sébastien Grasset

Après avoir passé le mois de janvier en civil en raison d'une suspension, l'ailier de Fos-Provence Malik Hairston trépigne d'envie à l'idée de retrouver les parquets samedi contre Limoges.

Alors que l'équipe de Fos-Provence termine ce vendredi midi son dernier entraînement au Palais des Sports de Marseille avant la réception de Limoges, Malik Hairston affiche un grand sourire. Alors qu'il pensait être condamné au banc de touche jusqu'au 9 mars en raison d'une suspension de six matchs faisant suite à une altercation avec Cameron Clark au Mans le 27 décembre, le leader provençal (14,4 points à 40%, 4,4 rebonds et 3,1 passes décisives) a vu sa peine être réduite à trois rencontres. Il va donc pouvoir signer son retour anticipé contre le CSP ce samedi.

"Apprendre que j'étais suspendu pour six matchs fut un gros coup dur. Cependant, ce que j'ai fait est impardonnable et j'ai présenté mes excuses à tout le monde : à mon équipe, à la ville, aux arbitres, à la ligue. Je suis très heureux que ma peine ait été allégé, d'être en mesure d'être sur le terrain ce samedi pour affronter Limoges. Trois matchs est une sanction beaucoup plus juste à mon avis. Cela fait plus d'un mois que je n'ai pas joué, je risque d'être un peu rouillé et je pense que je vais laisser le jeu venir à moi. Ça va être un très bon match, surtout que nous aurons enfin une équipe au complet."

Pour la première fois de la saison, Rémi Giuitta va effectivement pouvoir compter sur dix joueurs professionnels. Les blessés longue durée Xavier Gaillou et Jaraun Burrows ont cédé leurs places à Giannis Athinaiou et Jarvis Varnado et ils seront les deux seuls en civil samedi face à Limoges, en quête d'une huitième victoire de rang dans la cité phocéenne. Pourtant, après leur succès convaincant du week-end dernier à Bourg-en-Bresse, les BYers de Malik Hairston entendent lancer une série et s'extirper de la zone rouge.

"Bien sûr que nous ne sommes pas satisfait du bilan de notre première partie de saison. Notre chemin a été semé d'embûches avec de multiples blessures, des suspensions comme la mienne (et celle de Jordan Aboudou en novembre, ndlr) et des mouvements d'effectif. Maintenant que l'équipe est enfin au complet, j'espère que nous allons pouvoir montrer quelque chose de différent."

À Marseille,

01 février 2019 à 16:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching