JEEP ÉLITE

MAMADOU DIA : "ÇA DEVIENT DE PLUS EN PLUS DUR POUR LES ANCIENS"

Mamadou Dia
Crédit photo : Sebastien Grasset

Le capitaine fosséen Mamadou Dia est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à prendre sa retraite sportive à l'âge de 41 ans, après 14 saisons sous le maillot fosséen.  

Mamadou Dia va disputer le dernier match de sa carrière professionnelle ce samedi soir à l'occasion de la dernière journée de championnat entre Fos-sur-Mer et l'ASVEL ce soir au Palais des Sports de Marseille.

« Une nouvelle ère qui commence »

Arrivé en Provence en 2006 lorsque le club était en Nationale 2, il quitte la scène en première division même les Fosséens sont d'ores et déjà officiellement relégués. Sur le site officiel du club, le capitaine fosséen a évoqué les raisons de son choix.

"Un ensemble de choses... Est-ce que j’ai toujours envie comme avant ? Comme je n’aime pas trop tricher. Peut-être aussi qu’il n’y a plus la même passion. Il y a aussi beaucoup d’autres choses qui ont changé par rapport à mes débuts, qui rendent un peu fou et qui font que tu prends sur toi. Des choses qui te font dire à un moment donné que c’est fini, que c’est une nouvelle ère qui commence [...]. Physiquement ça va et je n’ai jamais levé le pied. On ne m’a jamais dit : « Reposes toi Mam ». Tu peux demander à tout le monde. Pour ça, le mental a toujours été là. C’est juste un ensemble de choses, les valeurs ont changé... Tout a changé en fait. Ça devient de plus en plus dur pour les anciens. Tu es obligé de prendre sur toi. C’est la nouvelle ère qui demande ça. Il fallait mieux que j’arrête avant que la tête n’explose ! (rires) C’est plutôt ça..."

Une grande fierté par rapport au travail accompli

S'il regrette de ne pas terminer à la Halle Parsemain, le fait de jouer son dernier match professionnel face à l'ASVEL est un joli clin d'oeil du destin pour lui qui a été supporter du club rhodanien dans sa jeunesse et qui a eu pour premier coach un certain Nordine Ghrib.

"C'est un club que je supportais quand j’étais petit, parce qu’il y avait un de mes grand-frères qui jouait là-bas, Moustapha Sonko. Ça remonte à l’époque où je jouais à Saint-Chamond en fait. J’avais ma place attitré. Le GM, Gaëtan Muller, est un bon pote à moi, Yohann Sangaré aussi. Je vais aussi jouer contre le club de mon premier entraîneur, Nordine Ghrib. J’ai beaucoup d’affinités et d’amis là-bas. C’est vrai que ça fait plaisir de finir contre eux..."

Mamadou Dia tire enfin une grande fierté du chemin parcouru par son équipe de coeur depuis 2006 : "On ne peut être que fier de ce qu’on a accompli. Toute la région peut être fière de nous et nous aussi. Parce que même au niveau des supporters, l’engouement qu’il y a aujourd’hui... Quand je suis arrivé, il y avait une personne sur 20 qui connaissait le basket. Et quand je vois ce que c’est devenu maintenant. Aujourd’hui, les gens sont fiers, moi le premier".

18 mai 2019 à 19:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.