JEEP ÉLITE

MATTHIAS FLOSSE, LE CADOR DU CHAMPIONNAT ESPOIRS À L'ÉVALUATION

Matthias Flosse BCM 201819
Crédit photo : BCM GravelinesDunkerque

Meilleur rebondeur et meilleur joueur à l'évaluation du championnat Espoirs, Matthias Flosse a surnagé cette saison dans la division. Il s'apprête l'an prochain à découvrir le monde professionnel. Rencontre.

Éliminés dès les quarts-de-finale du Trophée du Futur, les Gravelino-Dunkerquois n'ont rien pu faire face à Cholet, champion de France et futur vainqueur du Trophée du Futur. Les statistiques du poste 4/5 du BCM Matthias Flosse (2,09 m, 21 ans en décembre) sont elles aussi restées en berne avec seulement 3 d'évaluation estimant qu'il "n'a pas le droit de passer à côté d'un match sinon cela se voit tout de suite au niveau des résultats". Se fier uniquement à cet unique match serait une erreur tant le poste 4/5 de Gravelines-Dunkerque a performé cette saison : sur les vingt rencontres qu'il a disputées, il a réalisé quinze double-doubles. Plus fort encore, il n'est jamais passé en dessous de la barre des 10 points et il a même fini trois fois à plus de 40 d'évaluation (contre l'ASVEL, contre Antibes et contre Monaco). Il termine ses années U21 avec une place dans le cinq majeur de la saison..

Découverte du niveau championnat de France sur le tard avec le SLUC Nancy

Matthias Flosse a d'abord gravi les échelons en apprivoisant le ballon orange à 6 ans au SLUC Nancy, club de sa ville d'origine. Est ensuite venu le moment d'évoluer en minime puis en cadet au niveau région. En dernière année cadet, il a découvert le niveau France : "J'ai intégré le centre de formation du SLUC grâce à mon coach en région qui a demandé à ce que je fasse des tests au centre de formation". Un changement radical et des débuts "difficiles car on passe de 2/3 entraînements par semaine à un entraînement tous les soirs en Cadets France". Mais il dit s'être "vite adapté à ce nouveau mode de vie." D'un petit rôle en Espoirs, il passe à 16 minutes (pour 7,5 d'évaluation) lors de sa deuxième saison au SLUC où son équipe parvient à faire le doublé championnat / Trophée du Futur en 2016/17 avec notamment des Williams Narace, Enzo Goudou-Sinha et Bastien Vautier. Un exercice qui lui a été particulièrement formateur : "J'ai appris énormément et surtout à l'entraînement avec des joueurs qui sont tous partis en pro l'année d'après" estimant qu'il "aurait peut-être eu un rôle plus important ailleurs" mais qu'il "jouait dans la meilleure équipe du championnat."

La révélation à Gravelines-Dunkerque

Demandé par "8/9 clubs" selon ses dires pour évoluer en championnat Espoirs et intégrer le groupe professionnel, Matthias Flosse décide de s'engager en faveur de Gravelines-Dunkerque. Dans le Nord, commence l'apprentissage du métier : loin du domicile familial, il est livré à lui-même dans un appartement avec deux autres camarades dans une petite ville de 12 000 habitants, ce qui lui permet d'être "vraiment concentré sur le basket."

matthias-flosse--decollage-imminent1559086858.jpeg Les yeux fixés sur ses objectifs, Matthias Flosse a confirmé en Espoirs, il s'agit maintenant de se faire une place dans le monde professionnel (photo : BCM Gravelines-Dunkerque)

2017/18 est l'exercice de la révélation : Matthias Flosse s'impose réellement dans le championnat Espoirs avec une moyenne de 13 points à 49,1% de réussite aux tirs, 9,2 rebonds et 1,6 passe décisive pour 17,8 d'évaluation, avec 14 double-doubles pendant la saison. Une nouvelle saison en U21 revêtait-elle d'un quelconque intérêt ? Oui selon le principal intéressé : "physiquement, il fallait encore que je me développe pour aller dans le monde professionnel" mais dans le même temps, "c'était s'exposer à un risque : faire une moins bonne saison que la deuxième ou se blesser, ce qui n'est pas très favorable pour attirer un recruteur."

Meilleur rebondeur et meilleur joueur à l'évaluation en 2018/19

Force est de constater que c'est pari gagné pour le jeune Nancéen puisque cette saison encore, il a franchi un cap en prenant encore plus de rebonds offensifs (4,8 prises contre 3,2 en 2017/18) et en scorant davantage (20,3 points contre 13,8 la saison passée). Capable de "tout faire : shooter, driver, jouer post-up", ce joueur "qui prend ce que le jeu [lui] donne" a fini meilleur rebondeur (12,2) et meilleur joueur à l'évaluation (26,7) de la saison en Espoirs.

Néanmoins, pour prétendre répondre aux exigences du monde professionnel, il doit encore développer son physique, encore trop frêle (surtout sur le bas du corps) pour le haut-niveau, ce qui doit lui permettre d'être plus dur en défense et de mieux tenir ses duels en 1 contre 1. "Je travaille tous les jours pour développer mon corps, nous a-t-il affirmé, avec des séances de musculation et un travail d'appuis." 

L'an prochain, Matthias Flosse ne sera donc plus éligible pour jouer en Espoirs mais il aimerait tout de même rester au BCM Gravelines-Dunkerque, même si l'hypothèse d'un prêt en Pro B semble plus plausible.

matthias-flosse--decollage-imminent1559086828.jpegMatthias Flosse, un talent révélé sur le tas et encore à polir (photo : Sébastien Grasset) 

 

15 juin 2019 à 08:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.