BETCLIC ÉLITE

MAXENCE BROYER, UN COACH PARTICULIER POUR JONATHAN JEANNE

Maxence Broyer Elan Chalon SLUC Nancy Jonathan Jeanne
Crédit photo : infochalon

Jonathan Jeanne travaille au quotidien avec Maxence Broyer, un coach personnel dépêché par l'agence Comsport.

Ne jouant qu'en Espoirs au Mans, Jonathan Jeanne a fait le pari en décembre de rejoindre le SLUC Nancy, alors dernier de Pro A, pour avoir du temps de jeu chez les professionnels. Un pari risqué, Nancy devant avant-tout se sauver et n'ayant pas pour objectif numéro 1 de développer un jeune qui, de toute façon, aspire à être rapidement drafté en NBA.

Rapidement, le Guadeloupéen s'est heurté à cette réalité. Il était difficile pour lui d'apporter quelque chose sur le terrain et Nancy continuait de s'enliser dans la crise. Mais dernièrement, ce poste 4 très long a commencé à se montrer. Décisif en fin de match à Cholet, il a réalisé sa meilleure rencontre professionnelle samedi dernier dans la belle victoire du SLUC contre Dijon (11 points à 5/6, 4 rebonds et 1 contre pour 13 d'évaluation en 14 minutes) même s'il avait déjà été productif dans le succès face au CCRB un peu plus tôt cette année (8 points à 3/4 dont 1/1 à 3-points, 6 rebonds et 2 passes décisives pour 16 d'évaluation en 16 minutes).

Interrogé à son sujet sur le site Internet de la Ligue Nationale de Basket, le coach des Couguars Gregor Beugnot explique l'évoluation du jeune Jeanne.

"Il est dans la caractéristique de mon équipe. Quand il est arrivé, il voulait prouver. Il forçait certaines situations. Et avant la trêve je lui ai dit : « Gamin, tu vas  droit dans le mur. Quand tu seras au fond du trou, je viendrai te tendre la main et tu écouteras. » C’est ce qu’il s’est passé. Il a eu 3 semaines catastrophiques tant dans sa gestion que dans le jeu. Depuis, il a compris ce qu’on attendait de lui. Avec son peu de vécu, il a compris ce qu’il avait à faire en très peu de temps. Il le fait avec beaucoup de générosité et d’investissement. Je suis très content qu’il en touche les dividendes. Ca ne peut que le rassurer et c’est génial pour nous. Il commence à faire l’unanimité auprès de ses coéquipiers. Ca le responsabilise. Et il est beaucoup moins brouillon, il sait prendre ses responsabilités aux moments opportuns. C’est très intéressant. Sur les deux derniers matchs il a une énorme rentabilité par rapport à son temps de jeu.  Si Jonathan continue comme cela, il va grappiller encore quelques minutes. Cela évitera de tirer toujours sur les mêmes, Marc Trasolini étant le seul vrai poste 4 de l’équipe."

Il faut dire que l'agence de Jonathan Jeanne a aussi mis un coach personnel à disposition de l'un de ses plus gros prospects. Et pas n'importe quel coach. Il s'agit de Maxence Broyer. Ce nom vous dit peut-être quelque chose. Ancien joueur Espoirs de l'Elan Chalon, ce jeune technicien (25 ans) a fait le choix de se lancer dans le coaching plutôt que de s'engager dans une carrière l'emmenant de clubs de Nationale 2 à clubs de Nationale 3 voire 1. Dès sa dernière saison Espoirs, il entraînait d'ailleurs déjà les U15 France. Puis il a été salarié pour s'occuper des U18 France pendant deux ans et enfin des Espoirs de 2013 à 2016. Après 12 ans au sein du club bourguignon, il a voulu voir autre chose.

"Je voulais partir aux États-Unis pour voir, échanger et connaître une autre culture mais aussi avoir une grande maîtrise de l'anglais. Cela devrait se réaliser prochainement", nous explique-t-il.

En attendant, son agent Bouna Ndiaye lui a proposé de se rendre à Nancy pour travailler au quotidien avec Jonathan Jeanne. Présent en Lorraine depuis début janvier, Maxence Broyer met en place un gros travail individuel pour le jeune intérieur.

"Je m'occupe de son développement physique (programme physique donné par le préparateur physique de Comsport) et du travail individuel. On fait 1 heure de musculation avant l'entraînement du matin plus l'entraînement avec l'équipe plus 30 minutes de travail individuel sur des situations de jeu à la fin. L'après midi, on fait 45 minutes de travail individuel (jeu dos au panier) avant l'entraînement plus 1h30 d'entraînement collectif et encore 30 minutes de tir. Sinon, on fait une séance vidéo en début de semaine par rapport au match du wee-eknd pour debrieffer ce qu'il a fait sur le terrain, voir ce qui a été bien fait ou moins bien et d'apporter les corrections (adaptation tactique demandée par le coach) Je m'adapte entre la commande du coach pour qu'il soit efficace à court terme et son development personnel pour le long terme."

Maxence Broyer travaille donc en étroite relation avec le staff du SLUC. L'avantage étant bien sûr que Gregor Beugnot en est à sa tête.

"Je le connais bien car je l'ai côtoyé pendant 8 ans à Chalon donc je connais ses principes et son exigence dans le travail. On échange beaucoup au quotidien avec le staff."

Aujourd'hui, ce travail paye puisque Jonathan Jeanne semble avoir franchi un palier.

"Il montre plus d'activité et de consistance mais il doit le stabiliser dans le temps pour devenir un joueur régulier. Le travail physique lui permet de mieux s'opposer et de résister même s'il faut lui donner du temps pour qu'il devienne un joueur efficace et régulier."

Reste à savoir désormais si cela contribuera à un éventuel maintien de Nancy et une Draft de Jeanne, lui qui est toujours annoncé en 38e position de la Draft 2017 par DraftExpress.

 

24 mars 2017 à 11:51
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.