JEEP ÉLITE

MONACO NE FAIT QU'UNE BOUCHÉE DE L'ELAN BÉARNAIS

Gerald Robinson AS Monaco 201819 Sébastien Grasset 1
Crédit photo : Sébastien Grasset

L'AS Monaco s'est rendue la tâche facile face à l'Elan Béarnais, avec une grosse première mi-temps (50-30) et une victoire finale 91 à 74.

A Monaco,

La marche en avant de l'AS Monaco n'a pas été stoppée par la défaite d'un point à Villeurbanne mercredi dernier. La Roca Team est bien décidée à continuer de progresser avant le début des playoffs et surtout finir dans le Top 2 de la Jeep ELITE, afin d'avoir l'avantage du terrain en cas de demi-finale de playoffs. Ce lundi soir, en clôture de la 30e journée de championnat, les joueurs de Sasa Obradovic se sont baladés contre l'Elan Béarnais (91-74), quatrième en souffrance à cause des absences.

67 à 19 à l'évaluation collective à la mi-temps

Portés par le duo Dee Bost (10 d'évaluation au bout d'un quart-temps, 12 points à 5/9 aux tirs, 5 rebonds, 4 passes décisives et 3 interceptions pour 19 d'évaluation en 26 minutes au final) - Gerald Robinson (13 d'évaluation après ces mêmes 10 premières mi-temps, 17 points à 6/7, 3 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions pour 28 d'évaluation en 26 minutes au final), les locaux ont vite fait l'écart, l'EBPLO ne résistant qu'un temps grâce à quatre 3-points marqués. Dans le dur face à l'impact physique monégasque, la troupe de Laurent Vila a perdu 6 ballons sur cette première période et comptait déjà 8 points de retard (26-18) à son issue. Leur passage en défense de zone n'a pas changé la donne. Avec un 7/13 derrière l'arc, une nette domination au rebond (20 prises à 9), 10 balles perdues provoquées (pour 6 passes décisives), l'AS Monaco a rejoint les vestiaires avec 20 points d'avance (50 à 30) et une évaluation collective largement en sa faveur (67 à 19). Dominateur actuellement, Vitalis Chikoko a bien été ciblé par la défense qui l'a systématiquement envoyé sur sa main faible (la droite). Parfois "trappé" ligne de fond, le Zimbabwéen n'en était qu'à un petit 1/4 aux tirs à la pause (4 points, 3 rebonds et 3 balles perdues pour 1 d'évaluation en 13 minutes).

Au retour des vestiaires, l'avance a un peu plus grimpé grâce aux actions conclues par Jarrod Jones (16 points à 5/13 et 6 rebonds pour 15 d'évaluation en 22 minutes) et Paul Lacombe (15 points à 6/7, 3 rebonds et 2 passes décisives pour 20 d'évaluation en seulement 13 minutes) notamment et toujours une grosse domination au rebond (41 prises à 22). Profitant de quelques ballons volés, l'EBPLO a finalement stabilisé son retard aux alentours des 20 points, pour finir à -17 (91-74).

Au classement, Monaco reste troisième du championnat derrière Nanterre (21 victoires et 9 défaites) avec 20 victoires en 30 matchs, une longueur devant l'Elan Béarnais qui a désormais le même bilan que Dijon (19 victoires et 11 défaites). L'équipe de Laurent Vila devra se reprendre dès samedi à la maison face à Cholet, sous peine de perdre sa place dans le Top 4.

29 avril 2019 à 22:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.