JEEP ÉLITE

MONACO TRÈS SOLIDE CONTRE UN LIMOGES CSP TROP INCONSTANT

Lazeric Jones AS Monaco 201819 Philippe Lombard
Crédit photo : Philippe Lombard

En toute logique, l'AS Monaco s'est imposée 87-68 contre le Limoges CSP ce samedi soir à la salle Gaston-Médecin.

A Monaco,

Les 3 premières minutes ont été longues à Monaco. La Roca Team n'est pas parvenue à marquer durant cette période. Au contraire du Limoges CSP, qui a déroulé, enchaînant les paniers sur tirs ouverts. L'opposée d'une soirée dominée de la tête et des épaules par le club de la Principauté contre un Limoges CSP encore incapable de faire preuve de constance, au minimum dans les efforts.

21 balles perdues pour Limoges

Car les Limougeauds ont été capables de les faire, ces efforts. Mais pas tout le temps. Et là est le problème, sans parler du jeu offensif souvent trop statique et de l'éternel manque de rigueur, illustré par les 21 balles perdues. Quand ils ont mis l'intensité nécessaire, ils ont embetté les locaux, comme dans la deuxième partie du troisième quart-temps. Mais encore une fois, au retour des vestiaires, ils faisaient "la sieste" comme le qualifiait l'entraîneur Kyle Milling au match précédent, prenant en 2 minutes un 9-0 (de 47-39 à 56-39) ne laissant guère de doute sur l'issue du match.

Il n'en fallait pas face à une équipe monégasque disciplinée, toujours intense et dotée de multiples armes (sept joueurs entre 7 et 15 points, un maximum de 29 minutes de jeu pour Robinson), sur tous les postes depuis les retours de Gerald Robinson (10 points à 3/5, 6 rebonds, 5 interceptions, 6 passes décisives et 4 fautes provoquées pour 23 d'évaluation en 29 minutes) et Paul Lacombe (7 points à 3/9, 2 rebonds, 2 passes décisives et 5 interceptions en 13 minutes). Avec un peu plus de réussite - fluctuante, ce soir - de la part de la Roca Team et sans une adresse à 3-points belle et bien présente pour le CSP (10/22, contre un petit 42,9% de réussite à 2-points), le score final (87-68) aurait même pu être plus salé.

Monaco est en place, Limoges a besoin de changement

A Limoges, le début de saison est définitivement raté (3 victoires en 8 matchs de Jeep ELITE, 2 victoires en 5 d'EuroCup). Le manque de création (l'arrivée d'un poste 2/1 moins unidimensionnel qu'Hardy semble obligatoire) et rigueur (comme Samardo Samuels en défense, lui qui est resté cloué sur le banc quasiment toute la deuxième mi-temps) amène deux constats : faut-il recruter un poste 2 avant d'envisager un choc psychologique avec un changement dans le staff technique. La réponse dans les jours à venir...

Pour Monaco, après un départ mitigé en championnat, tout semble rentré dans l'ordre, avec de plus une équipe enfin épargnée par les blessures. Les voici de nouveau avec un bilan équilibré en Jeep ELITE (4 victoires en 8 matchs) alors que tout va bien en EuroCup (4 victoires en 5 matchs).

03 novembre 2018 à 20:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.