JEEP ÉLITE

OFFICIEL : OLIVIER CORTALE À ROANNE

Olivier Cortale
Crédit photo : Gries

Le poste 4 shooteur Olivier Cortale retrouve la Jeep ÉLITE.

Comme annoncé en milieu d'après-midi, Olivier Cortale (2,07 m, 22 ans) fera son retour dans l'élite du basketball français avec la Chorale de Roanne à la rentrée. Il y a signé pour les deux prochaines saisons. Ce poste 4 dont les qualités offensives ne sont plus à démontrer a été l'un des artisans cette saison de l'excellent parcours du promu Gries-Oberhoffen en Pro B (huitième de la phase régulière et demi-finaliste des playoffs d'accession). L'ancien pensionnaire du Centre fédéral s'est régalé en playoffs, se montrant très efficace (13 points à 50% de réussite aux tirs, 6 rebonds et 1,5 contre par match pour 16,5 d'évaluation), plus qu'en phase régulière (10,2 points à 48,9% de réussite aux tirs dont 35,1% à 3-points, 5,3 rebonds et 1,3 passe décisive pour 11,2 d'évaluation en 22 minutes).

À (re)lire sur BeBasket : "Olivier Cortale, l'autre projet de la SIG"

Le natif de Clamart nous a confié avoir pris du plaisir avec le BCGO où Ludovic Pouillart a tenté de faire pratiquer à son équipe un jeu "à l'espagnole" fait de relance, de jeu en transition, de "drives and kicks" (pénétrations puis ballons ressortis).

"Cette année en Pro B m’a permis d'avoir du temps de jeu, de progresser et de reprendre confiance après une saison sans jouer, nous a-t-il confié. Malgré des pépins physiques qui m’ont empêchés d’être à 100% toute la saison, je suis très content de cette expérience. Je voudrais ajouter que je suis très fier de notre équipe : on a déjoué tous les pronostics en se hissant jusqu’aux demi-finales. Je remercie le BCGO de m’avoir fait confiance en m’ayant fait venir pour la saison écoulée et je leur souhaite le meilleur pour la suite."

Par ailleurs, son coach, Ludovic Pouillart, nous disait début janvier qu'Olivier Cortale était en train de gagner en maturité.

"C'est un garçon que j'apprécie beaucoup. J'apprécie vraiment mes joueurs mais maintenant je ne leur laisse rien passer. Les meilleurs jeunes joueurs jouent aujourd'hui en France. Comme le petit Maledon à l'ASVEL, il est bon donc il joue. Si ton travail le mérite, tu joueras. Olivier est arrivé avec une faim, il a fallu le canalyser. Il a eu une petite entorse qui l'a ralenti. Il va continuer à progresser, il a du talent. Le but c'est qu'à la fin, il soit bon et qu'il profite du terrain de basket. Le fait de les considérer les jeunes, ça les responsabilise un peu plus vite. Il prend beaucoup de maturité. C'est normal qu'il ait des phases différentes en terme d'impact."

Avec la Chorale qui retrouve la première division quittée en avril 2014, le jeune ailier-fort a la ferme intension de s'imposer en Jeep ÉLITE. Mais pour cela, il devra être plus régulier dans ses prestations qu'il ne l'a été en 2018/19.

"Le choix de signer à Roanne a été motivé par mes échanges avec le coach, Laurent Pluvy. Ils ont un projet pour moi là-bas et une volonté de me faire jouer et je pense que c’est la chose la plus importante quand on est un jeune joueur. Je n’ai pas vraiment hésité, la Chorale est un club historique du basket français qui possède une excellente structure. J’espère pouvoir les aider à réaliser de bonnes choses en Jeep ÉLITE tout en continuant ma progression."

À l'image de Damien Bouquet qui s'est engagé trois ans avec Nanterre, c'est donc un nouveau jeune joueur français montant en Pro B qui rejoint la Jeep ÉLITE.   

olivier-cortale-jouera-bien-avec-roanne1560267108.jpegUn passage en Pro B avec Gries bénéfique pour Olivier Cortale (photo : Sébastien Grasset)

11 juin 2019 à 17:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching