JEEP ÉLITE

PASCAL DONNADIEU : "LA FORMULE DE LA COUPE PEUT NOUS ÊTRE PLUS FAVORABLE QUE CELLE DE LA LEADERS CUP"

Pascal Donnadieu Nanterre
Crédit photo : Sébastien Grasset

Pascal Donnadieu est revenu sur la victoire de Nanterre à Gries en Coupe de France masculine.

A Gries,

Mardi soir, Nanterre s'est imposé 89-70 à Gries-Oberhoffen en 8e de finale de la Coupe de France masculine. Après la rencontre, l'entraîneur Pascal Donnadieu s'est dit soulagé, car pour lui cette rencontre était tout sauf facile. Il en a profité pour rendre hommage à l'équipe hôte qui pratique un jeu up-tempo qu'il apprécie fortement, en plus de le trouver efficace.

"C'est du jeu structuré en première intention. J'ai connu (ce genre d'affiche) en étant de l'autre côté (le petit poucet, NDLR) : il n'y a pas de petite victoire. C'est une victoire qu'on a acquise au fil du match avec beaucoup de maturité, beaucoup de sérieux. Je suis très content de ce qu'on a fait ce (mardi) soir. Au-delà des liens d'amitié que j'ai avec Ludo (Pouillard, le coach de Gries), la Coupe de France est faite aussi pour ça, bousculer les hiérarchies de niveau supérieur. Je pense que ça a été une belle fête du basket avec beaucoup d'énergie des deux côtés. On les a respectés et eux ont essayé de nous bousculer. Le public a poussé son équipe. C'est vraiment une soirée comme on aime bien en Coupe, avec un bel état d'esprit et surtout une équipe qui a un jeu ouvert et je comprends pourquoi ils posent tant de problèmes aux équipes et pourquoi ils sont dans le premier tiers de Pro B au vu de ce que j'ai vu avant le match puis de ce que j'ai vu ce soir."

La suite pour Nanterre, c'est la Leaders Cup, avec un quart de finale dès vendredi contre Limoges.

"J'aurais voulu qu'on court un peu moins et qu'on y laisse un peu moins de gomme. Mais le calendrier fait que... Je considère que quand on est en 8e de finale de la Coupe de France, on se doit de jouer le coup à fond, quitte à être un peu fatigué pour la Leaders Cup. Je suis persuadé qu'une équipe comme nous, la formule de la Coupe de France peut nous être plus favorable que celui de la Leaders Cup. Bien sûr, on va jouer le coup à fond sur la Leaders Cup. Trois matchs en trois jours, on a peut-être perdu (Demetrius) Treadwell... à 7/8 c'est presque impossible. On ne veut pas arriver les mains dans les poches mais j'ai dit aux joueurs, et je le pense vraiment, que le match le plus important de la semaine c'était le match de ce soir à Gries. Vous comprenez ma priorité par rapport aux deux compétitions."

13 février 2019 à 18:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HARTMANN
Julien Hartmann
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.