JEEP ÉLITE

PAUL LACOMBE : "MALGRÉ TOUT, LES DEUX PREMIERS MATCHS ME LAISSENT DE L'ESPOIR"

Paul Lacombe AS Monaco 201819 Infinity Nine Media Alexia Leduc
Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

L'épisode 3 de la finale des playoffs de Jeep ELITE a lieu ce jeudi soir à Monaco.

L'AS Monaco a été dominée par l'ASVEL lors des deux premières manches de la finale des playoffs de Jeep ELITE. Hormis une réaction d'orgueil en deuxième mi-temps, la Roca Team n'a jamais trouvé de solutions face à l'agressivité, la dureté et l'intensité défensive des Rhodaniens. Ce jeudi, les deux équipes se retrouvent pour l'épisode 3, à Monaco cette fois. L'entraîneur Sasa Obradovic ne veut pas penser aux deux premières manches mais se focaliser sur la suite de la série.

"La première bonne nouvelle, c'est que nous jouons à domicile. Ensuite, nous avons eu beaucoup de hauts et de bas (dans cette finale). (Lundi) On n'a pas joué notre basket en première mi-temps... En deuxième mi-temps, on n'a pas joué au niveau que les gens peuvent attendre de notre part mais on a été dans le combat. Il y a 2 à 0 mais pourquoi regarderions-nous dans le passé ? On doit se concentrer sur le prochain match et changer le momemtum."

Le technicien serbe a aussi souhaité revenir sur sa faute disqualifiante du match 2 devant la presse. Alors que Monaco était à -14 (50-36), il s'est emporté sur le corps arbitral au point d'être renvoyé aux vestiaires. Beaucoup se sont demandés s'il ne l'avait pas fait exprès afin de remobiliser ses troupes.

"Est-ce que j'ai fait en sorte de me faire expulser ? J'ai réagi de manière spontanée. Je ne grandis pas dans ces situations. Je ne pense pas que les arbitres aient eu envie de nous nuire. De notre côté, essayons de faire du mieux que nous pouvons, de tenter nos tirs, nos lancers-francs..."

Pour la suite de la série, la réponse appartient aux joueurs. Paul Lacombe espère que son équipe va retrouver le collectif qui a fait sa force sur la deuxième partie de saison.

"Ils nous ont totalement fait déjouer sur les deux premiers matchs par leur dureté défensive. On n'a pas réussi à répondre collectivement. On a essayé de répondre individuellement par des sursauts d'orgueil. Mais ça ne suffit pas pour gagner un match. Malgré tout, ces deux matchs nous donnent de l'espoir. Une éventuelle victoire passera par montrer plus de dureté, d'engagement et d'intensité. A partir de là, on arrivera sûrement à retrouver plus de fluidité offensive, de partager plus la balle et reprendre plus de plaisir. C'est vrai qu'il y a pas mal de frustration sur l'ensemble des deux matchs parce qu'on ne joue pas ensemble."

Retrouver une attitude enthousiaste et conquérante

La première des choses à changer, ce sont les attitudes pour l'arrière/ailier français.

"Les attitudes ne sont pas les mêmes qu'auparavant. Certes l'ASVEL fait en sorte qu'on joue de cette manière mais on n'est pas nous même."

En revisionnant le match, le vétéran qui connaît là sa sixième finale de suite s'est rendu compte que ses contre-performances actuelles venaient en bonne partie de son langage corporel.

"Au-delà des statistiques... C'est surtout dans l'attitude (que je ne suis pas bon). Je ne suis pas moi même. Juste pour ma fierté personnelle et les gens qui me soutiennent, je dois faire mieux. C'est à moi de montrer si j'ai du caractère, si je mérite tous les honneurs que l'on m'a fait pendant cette saison... Sinon ça ne veut pas dire grand chose."

Malgré le niveau de jeu affiché sur les deux premières manches, Monaco n'a fini qu'à -10 (81-71) et -6 (73-67) en étant à revenu à -4 et -2 lors des derniers quart-temps.

"Quand je regarde l'ensemble des deux matchs, ça me laisse beaucoup d'espoir... Lazeric (Jones) ne s'est pas encore mis dedans. Moi non plus. Dee (Bost) a du mal car on lui met une pression énorme. Yak(uba Ouattara) ne s'est pas encore mis dedans car le collectif n'arrive pas à le trouver, ils (les Villeurbannais) le ferment bien. (Elmedin) Kika(novic) je n'en parle même pas, on ne lui donne quasiment pas de ballon parce qu'on s'enferme dans des dribbles et un jeu qui n'est pas le nôtre... Ca me laisse de l'espoir car si on revient sur nos fondamentaux depuis que Sasa (Obradovic) est arrivé, on peut au moins espérer prendre un match."

Entre-deux à 20h45 ce jeudi soir.

20 juin 2019 à 12:16
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.