JEEP ÉLITE

POUR AXEL JULIEN COMME LAURENT LEGNAME, DIJON DOIT AGIR PLUTÔT QUE RÉAGIR

Jérémy Leloup JDA Dijon 201819 FIBA
Crédit photo : FIBA

Dijon est bien revenu contre Bamberg mais aurait du démarrer avec plus d'engagement pour ne pas se laisser distancer.

Après avoir compté jusqu'à 14 points de retard, la JDA Dijon est revenue contre Bamberg mercredi soir en prolongation au point d'accrocher la prolongation sur d'énormes tirs de David Holston. Les Bourguignons ont recollé grâce à leur sens du combat, mais ils ont fini par céder (97-101). Pour le meneur Axel Julien, cette capacité à se battre n'est pas nouvelle pour l'équipe. Néanmoins, il faudrait que ça soit le cas dès le départ.

"C'est notre ADN, a-t-il rappelé en conférence de presse d'après-match. On est une équipe qui ne lâche jamais. Ca nous est arrivé d'avoir des matchs sans mais de la 1ère à la 40e minute, on fait des erreurs mais le coeur il y est toujours. C'est la moindre des choses que l'on peut faire contre des équipes comme ça, forcément il faut sortir les tripes. On l'a prouvé ce (mercredi) soir. Ca nous apprendra à toujours gérer les matchs avant et ne pas être obligé de revenir. C'est un peu le problème que l'on a cette saison, c'est qu'on est un peu souvent en réaction. Face à des équipes comme ça, on ne peut pas les laisser partir. On a faille le faire ce soir, on l'a fait contre Levallois. Mais il y a des équipes contre qui ça ne marche pas. La seule leçon qu'on doit retenir ce (mercredi) soir, c'est qu'il faut agir et puis après, lorsque le match se joue, il faut être parfait. [...] C'est dommage pour nous, on aurait vraiment voulu offrir une victoire de prestige aux supporters avec un scénario assez dingue mais c'est dommage qu'on n'ait pas réussi."

Même son de cloche pour l'entraîneur Laurent Legname.

"On réagit mais j'aimerais qu'on agisse dès le départ. A Monaco (samedi dernier), on encaisse 27 points au premier quart-temps. Là on encaisse 25. Ce n'est pas ce que je souhaite. Il faut qu'on arrive à défendre beaucoup plus dur, pas en réaction mais en action. Ce n'est pas normal de laisser 25 ou 27 points dans un quart-temps, même si ce sont des bonnes équipes. Il faut que l'on arrive à diminuer leur pourcentage de réussite aux tirs. Il faut que les joueurs se mettent minables. On est capable de le faire. C'est l'étape pour une équipe afin de passer du statut de bonne équipe à très bonne équipe. C'est l'apprentissage mais ce n'est pas gagné. [...] Bien sûr qu'il y a des choses positives, en première mi-temps on met 34 points mais on ne prend que des bons tirs."

Avec 2 victoires et 7 défaites, la JDA est mal embarquée pour la qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions. Place désormais à la réception du Cholet Basket samedi.

20 décembre 2018 à 14:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching