JEEP ÉLITE

PREVIEW : A QUI LE REMAKE DE LA DERNIÈRE FINALE ?

David Andersen ASVEL SIG
Crédit photo : ASVEL

La première demi-finale de Pro A met aux prises la SIG et l'ASVEL dans le remake de la dernière finale. 

La dynamique

Strasbourg et Villeurbanne ont eu besoin d'une belle pour se qualifier en demi-finale des playoffs de la Pro A. Mais le contexte était bien différent. Strasbourg a perdu son premier match à domicile contre Pau-Lacq-Orthez avant de revenir dans la course en s'imposant dans le Béarn puis au Rhénus pour la belle. Un retournement de situation qui a permis aux hommes de Vincent Collet d'assumer leur statut. Une élimination à ce stade de la compétition aurait été une première depuis de longues années. Elle aurait surtout réduit à néant les efforts faits par les Alsaciens pour revenir dans la course lors de la phase retour de la saison régulière. Avec notamment une série de dix victoires consécutives, les coéquipiers de Paul Lacombe ont envoyé un message à la concurrence : il ne faut pas enterrer la SIG trop vite. Pour l'ASVEL, c'est un exploit qui a été réalisé. Une première victoire à Monaco, le grand favori, une défaite à domicile puis une nouvelle victoire sur les terres de la Roca Team, pourtant si dominante cette saison. Une énorme surprise, tant le titre semblait promis aux Azuréens. Les Rhodaniens avaient enchaîné les victoires en fin de saison pour accrocher une place en playoffs. Ils sont dans une spirale clairement positive. Jusqu'où les mènera-t-elle ? 

L'historique

SIG-ASVEL, un duel qui rappelle forcément la dernière finale de Pro A. Strasbourg, vainqueur des deux premiers matchs à domicile avait sombré et laissé le titre aux hommes de John David Jackson. Un retournement de situation qui fait date. Cette saison, le bilan est d'une victoire partout. L'ASVEL a gagné le match aller de 8 points en Alsace, alors que les SIGmen sont repartis de l'Astroballe avec 4 points d'avance. La dernière défaite villeurbannaise en championnat.

L'effectif

Avec les mises à l'écart de Dragovic et Hodge on pouvait s'attendre à voir une ASVEL diminuée contre Monaco. Ca n'a pas été le cas. Darryl Watkins (2,11 m, 32 ans) a notamment pris le relais. Finalement c'est un collectif soudé qui peut compter sur des élèments d'expériences en remportant le titre l'an passé qui se présente face à la SIG. Vincent Collet lui peut compter sur un collectif rôdé. Si le coach attend encore plus d'A.J. Slaughter il possède avec des joueurs comme Paul Lacombe (1,95, 26 ans) ou Matt Howard (2,03 m, 28 ans) de nombreuses cartouches. Pour battre une ASVEL très polyvalente, il faudra que les Erving Walker (1,73 m, 27 ans), Pape Sy ou Mam' Jaiteh haussent leur niveau de jeu et deviennent plus réguliers. A Frank Ntilikina (1,93m, 18 ans) de gêner Casper Ware comme il l'a fait avec D.J. Cooper en quart de finale.

Le calendrier

Match 1 : Strasbourg - Villeurbanne : mardi 30 mai à 20h30

Match 2 : Strasbourg - Villeurbanne : jeudi 1er juin à 20h45

Match 3 : Villeurbanne - Strasbourg : dimanche 4 juin à 20h30

Match 4 (si nécessaire) : Villeurbanne - Strasbourg : mardi 6 juin à 20h30

Match 5 (si nécessaire) : Strasbourg - Villeurbanne : vendredi 9 juin à 19h

 

 
30 mai 2017 à 13:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.