JEEP ÉLITE

QUEL MVP CETTE SAISON EN JEEP ELITE ?

Zachery Peacock JL Bourg
Crédit photo : Sébastien Grasset

Qui sera élu MVP (meilleur joueur) de la saison régulière de Jeep ELITE 2018/19 ? On se projette un peu.

La saison 2018/19 de Jeep ELITE démarre ce vendredi. Après s'être penché sur les plus "gros CV" du championnat ainsi que "les jeunes (U21) à suivre", on s'est questionné sur les potentiels MVPs de la saison. C'est toujours un exercice difficile sachant que le MVP n'est pas forcément le meilleur joueur. En 2017/18, Zachery Peacock a terminé MVP sans que son équipe, la JL Bourg, ne soit qualifiée pour les playoffs.

Zachery Peacock fait tout naturellement partie des candidats, même si les MVP restant en France n'ont pas forcément enchaîner avec une saison aussi réussie (Nichols en 2010, Schilb en 2013 et Cooper en 2018). La JL Bourg a fait le choix de ne pas l'associer avec un arrière fort scoreur (comme Trey Lewis) pour qu'il reste la première option offensive de l'équipe.

Autrement, il est difficile de trouver un MVP parmi les grosses cylindrées du championnat. Monaco, l'ASVEL, Strasbourg ou Limoges ont un effectif plus fourni que la concurrence (à l'exception de Fos peut-être) et devront faire tourner avec deux matchs par semaine. Si on penche sur leurs effectifs, on pourrait pourtant trouver des individualités capables d'aller chercher un titre de MVP. On pense surtout à Mardy Collins du côté de la SIG ou Gerald Robinson à Monaco, lui qui n'était pas passé loin de ramasser ce trophée en mai dernier.

Le profil du MVP de Jeep ELITE ? Un meneur scoreur fortement responsabilisé

Les MVP ont besoin de produire de grosses statistiques et par conséquent de jouer suffisamment pour le faire. Michael "Juice" Thompson, meneur du Mans, retrouve Eric Bartecheky qui l'avait fait briller à l'Elan Béarnais, au point d'être quasiment élu MVP. Sur la préparation, dans un rôle important, le Chicagoan a également réalisé quelques cartons. Dans un profil similaire, d'autres meneurs scoreurs fortement responsabilisés ont leur mot à dire. On pense à celui du BCM Gravelines-Dunkerque Edgar Sosa, à condition de rester en forme toute la saison. Il s'adjugera sans doute des titres de MVP de la journée et plus s'il est régulier dans ses performances. Surtout, Justin Robinson devrait faire quelques cartons avec l'Elan Chalon. Petit mais vif, bon créateur et fort shooteur, il est le seul poste 1 de l'effectif bourguignon et devrait ainsi briller sous les ordres de Jean-Denys Choulet. Enfin, on n'oublie pas le nouveau patron de Nanterre, Jeremy Senglin, qui devrait aussi pouvoir s'exprimer dans un collectif qui laisse beaucoup de libertés.

Autrement, on pense à plusieurs individualités du Champagne Châlons-Reims Basket. On se demande d'abord à quel niveau sera Blake Schilb, ancien MVP du championnat, dont le profil "all-around" devrait noircir les colonnes statistiques dans une équipe très offensive. En matière de scoreur, le shooteur Jimmy Baron pourra connaître des soirées folles mais c'est plutôt que le poste 4 Devin Ebanks qui sera en tête des classements des marqueurs de l'équipe, même si à l'évaluation il pourra être derrière la potentielle machine à double-double Pape Badji.

Quatre intérieurs sur les cinq derniers MVP

Concernant les intérieurs, on revient à ce qui a été dit plus haut : on ne s'attend pas à voir jouer les intérieurs des grosses cylindrées plus de 25 minutes en moyenne. Mais les Youssoupha Fall ou Miro Bilan, même à 20/22 minutes, seront capables d'avoir une évaluation élevée dans une équipe de haut de tableau. A surveiller. Les intérieurs plus fuyants, complets comme Zachery Peacock, ont pour nous plus le profil du joueur qui joue 30 minutes avec de larges options offensives. A voir dans quel état sera Cameron Clark (Le Mans), quel sera l'impact de Julian Gamble (Nanterre), Julian Wright (Levallois) et surtout de Donta Smith (Elan Béarnais). Autant de candidats à ce titre selon nous.

Mais aussi :

  • Tim Blue (Antibes), si les Sharks créent la surprise en s'approchant du top 8 et qu'il retrouve son niveau
  • Kerem Kanter (Bourg) s'il continue d'aligner des 30 points, comme en présaison, et qu'il défend un peu plus
  • Vers une surprise au Portel ou à Cholet ? Le poste 3/4 Jeffrey Crockett (Le Portel) peut faire mal, quid du croqueur Michael Young au CB ?
20 septembre 2018 à 11:59
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
20 octobre - 02h00
Toronto Raptors
Boston Celtics
20 octobre - 02h30
Atlanta Hawks
Indiana Pacers
20 octobre - 09h15
Atlanta Hawks
Indiana Pacers
20 octobre - 11h00
Toronto Raptors
Boston Celtics
20 octobre - 12h45
NBA Extra
Coaching