JEEP ÉLITE

QUELS JFL QUITTERONT LA JEEP ELITE CET ÉTÉ ? QUI LES REMPLACERONT ?

Louis Labeyrie SIG Strasbourg 201718 Sébastien Grasset 1
Crédit photo : Sébastien Grasset

11 joueurs formés localement (JFL) ont quitté la Pro A l'été dernier. Combien seront-ils cet été ?

Chaque année, de nombreux joueurs formé localement (JFL) quittent le championnat de France. Certains parce qu'ils jouissent d'une grosse cote, que se soit en NBA ou en EuroLeague, d'autres pour tenter une autre expérience dans leur carrière professionnelle.

Voici les départs des joueurs de Pro A vers l'étranger des trois dernières annnées :

  • 2014/15 (2 départs) : Adrien Moerman (Banvit, Turquie) et Antoine Diot (Valence, Espagne)
  • 2015/16 (7 départs) : Guerschon Yabusele (Shanghai, Chine), Andrew Albicy (Andorre, Espagne), Rodrigue Beaubois (Vitoria, Espagne), Nobel Boungou-colo (BC Khimki Region, Russie), Léo Westermann (Zalgiris Kaunas, Lituanie), Livio Jean-Charles (San Antonio Spurs, NBA) et Boris Dallo (Long Island Nets, D-League)
  • 2016/17 (11 départs) : Vincent Poirier (Vitoria, Espagne), Frank Ntilikina (New York Knicks, NBA), Mathias Lessort (Etoile Rouge de Belgrade, Serbie), Yakuba Ouattara (Brooklyn Nets, NBA), Bandja Sy (AEK Athènes, Grèce), Nicolas De Jong (Saragosse, Espagne), Landing Sané (Reggio d'Emilie, Italie), Moustapha Fall (Sakarya, Turquie), Aaron Cel (Torun, Pologne), Frédéric Bourdillon (Maccabi Haïfa, Israël) et Eric Katenda (Riviera Lakers, Suisse). Il faut également ajouter Yannis Morin, passé du Havre, club de Pro B, au Oklahoma City Blue en G-League.

Cette année encore, plusieurs joueurs vont quitter la Jeep ELITE pour rejoindre un club étranger. Qui seront-ils ? Voici notre liste :

  • Louis Labeyrie (Strasbourg) : Après une montée en puissance progressive au Paris-Levallois, Louis Labeyrie a rejoint la SIG pour passer un cap. Cap qu'il a passé voire même surpassé. Toujours aussi intense et actif, plus adroit sur les tirs à mi-distance et même à 3-points, capable de monter en tir croché à droite comme à gauche, il peut jouer en EuroLeague sans problème. A moins que les New York Knicks, qui possèdent ses droits NBA, ne décident de le faire venir cet été ? Il s'était montré performant à la Summer League d'Orlando l'été dernier.
  • Elie Okobo (Elan Béarnais) : Le Bordelais devrait être drafté par une franchise au mois de juin. Il devrait franchir l'Atlantique dans la foulée, comme la plupart des joueurs français sélectionnés par une franchise NBA.
  • Youssoupha Fall (Le Mans) : Encore sous contrat avec le MSB, Fall possède un profil intéressant (une certaine mobilité pour ses 2,21 m). Son départ n'est pas garanti, sa marge de progression reste importante et l'équipe sarthoise va certainement disputer une Coupe d'Europe la saison prochaine. N'oublions pas qu'il n'a que 23 ans et une marge de progression encore élevée.
  • Mais aussi... Amine Noua (ASVEL) pourrait également être drafté. Mais on ne le voit pas quitter l'ASVEL, pas encore. Comme Sané, De Jong ou Bourdillon, des joueurs pourraient tenter d'aller vivre une expérience différente avec un autre championnat. On pense à Jonathan Rousselle, Romain Duport ou David Michineau. Reste à savoir où se retrouvera Jérémy Nzeulie. Le capitaine de l'Elan Chalon, après une grande saison, sera difficilement accessible financièrement pour son club. S'il ne rejoint pas un gros club du championnat de France, on le voit bien à l'étranger.
  • Le cas particulier : La saison 2017/18 pourrait être la dernière pour Boris Diaw (Levallois), en perte de vitesse ces dernières semaines avec les Metropolitans. Le capitaine de l'équipe de France, qui vient de fêter ses 36 ans, a un projet de tour du monde à la voile. A moins qu'on ne le retrouve encore sur les terrains avec Simon Darnauzan dans un petit club du Sud-Ouest ?

Qui pour les remplacer ?

Lorsque des joueurs s'en vont, d'autres les remplacent. Qu'ils soient des jeunes lancés chez les pros (comme Mokoka, Ndoye, Tchouaffe, Diawara, Beyhurst, Pansa etc. cette saison), d'autres sont recrutés en Pro B (Bigote, Traoré, Fofana, Pinault, Doucouré, Roos, Rozenfeld) et enfin d'autres reviennent de l'étranger (Kaba, Inglis, Traoré, Francisco). Qui seront les heureux élus cet été ? Voici quelques idées :

  • Bastien Vautier (Caen, Pro B) : S'il est sous contrat avec Nancy, sa très bonne saison (10,7 d'évaluation en 19 minutes) pourrait l'amener à vouloir évoluer en première division française. A moins que le SLUC ne fasse un énorme coup en playoffs ?
  • Thomas Cornely (Caen, Pro B) : A Caen, il a franchi sans problème la marche entre la NM1 et la Pro B (14,4 d'évaluation). Meneur de jeu de grande taille (1,90 m), il a le profil pour évoluer au plus haut-niveau français.
  • Lucas Dussoulier (Charleville-Mézières, Pro B) : Prêté par l'Elan Béarnais, ce poste 4 shooteur s'en sort bien (11,3 d'évaluation) dans la difficile saison de Charleville-Mézières. Reste à savoir si l'EBPLO sera prêt à le faire revenir car Léopold Cavalière est déjà sur le poste 4.
  • Ibrahima Fall Faye (Poitiers, Pro B) : Le poste 4 sénégalais est prêté par l'Elan Chalon. Devenant JFL cet été, il pourra intégrer le groupe professionnel bourguignon après une découverte réussie du monde professionnel au PB 86 (9,1 d'évaluation).
  • Assane Ndoye (Blois, Pro B) : Comme Fall Faye, il est prêté par l'Elan Chalon. Chez le leader de la Pro B, ce poste 3/4 au physique de haut-niveau occupe un rôle important (8,2 d'évaluation). Reste à savoir si Chalon voudra le faire revenir. Ou si lui ne préfèrera pas découvrir la première division avec l'ADA Blois, si son équipe venait à monter.
  • Ivan Février (Levallois, Espoirs) : Poste 4 de talent, fort shooteur, Ivan Février a réalisé quelques cartons cette saison en Espoirs mais aussi en NM1 avec le Centre Fédéral. Vu parfois en Jeep ELITE (6 matchs) et en EuroCup, il devrait intégrer pleinement le groupe professionnel la saison prochaine.
  • Melvyn Govindy (Cholet, Espoirs) : Poste 5 au potentiel physique incroyable, Melvyn Govindy a connu quelques soucis dans son parcours qui expliquent qu'il ne soit encore qu'en Espoirs. Le fils de Sandra Dijon a déjà le niveau pour évoluer en Jeep ELITE. S'il a grandi mentalement, il pourra s'y exprimer sans problème à partir de la saison prochaine. Mais son cas reste très particulier.
  • Etienne Ca (Elan Chalon, Espoirs) : Numéro 1 du championnat Espoirs à l'évaluation cette saison, ce poste 4 très long et athlétique ne pourra plus jouer en Espoirs la saison prochaine. L'Elan compte le faire passer professionnel cet été. Mais le club bourguignon ne pourra pas aligner 3 jeunes joueurs issus de son centre de formation en même temps. Prêter Ca pourrait s'avérer une bonne option.
  • Amath M'Baye (Milan, Italie) : Excellent avec Brindisi en Italie la saison passée, ce poste 4/3 fuyant n'a pas vraiment confirmé à Milan cette saison (5,1 d'évaluation en 17 minutes en EuroLeague). Et si un club français ambitieux arrivait à le faire venir cet été ?
  • Sans oublier... Les JFL des clubs de Pro B qui vont monter. Un Clément Cavallo pourrait passer le cap de la Jeep ELITE avec Roanne, de même que Benjamin Monclar avec Blois.
03 mai 2018 à 13:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
09 décembre - 11h00
New York Knicks
Brooklyn Nets
09 décembre - 16h30
Boulazac
Strasbourg
09 décembre - 18h25
Le Portel
Lyon-Villeurbanne
09 décembre - 21h30
Detroit Pistons
New Orleans Pelicans
10 décembre - 01h00
San Antonio Spurs
Utah Jazz
Coaching