JEEP ÉLITE

RÉGIS BOISSIÉ : "IL NOUS MANQUE À LA FOIS PEU ET BEAUCOUP DE CHOSES"

Régis Boissié
Crédit photo : Sébastien Grasset

Les résultats de Cholet Basket (1 victoire - 8 défaites) se ressemblent au fil des week-ends. Pourtant, ce samedi face à l'ogre monégasque, Cholet Basket a affiché un visage combatif. Encourageant mais "tout cela n'a de sens qu'en cas de victoire", estime l'entraîneur maugeois Régis Boissié.

Battus avec les honneurs ce samedi soir à la Meilleraie face à l'ASM (87-82), Cholet Basket est sur la voie de la rédemption après une humilliation à Rouen et un deuxième quart-temps jugé honteux par Régis Boissié.

"On a besoin de victoires pour valider le travail et le basket que l'on développe"

Le technicien choletais est apparu - au même titre que le public maugeois qui a applaudi son équipe à la fin de la rencontre - quelque peu rassuré malgré un nouveau revers. Malgré Pape Sy et Frank Hassel qui se sont battus comme des beaux diables, Cholet n'a pas réussi à l'emporter. En cause, un manque d'adaption technico-tactique - comblé par une surmotivation - une fébrilité aux lancers-francs (9/16) et des rotations pas au rendez-vous à l'image de Romain Duport, trop lent en défense (un +/- de -20). Le staff choletais peut tout de même se rassurer avec les 25 passes décisives réalisées par son équipe. Une rencontre encourageante pour Régis Boissié qui reste néanmoins à la recherche d'un deuxième sucès en Jeep ÉLITE.

"Un match avec beaucoup de points positifs mais surtout un point négatif  dans ce contexte : la défaite. À un moment donné, on a besoin de victoires pour valider le travail et le basket que l'on développe. Tout cela n'a de sens que si on gagne des matchs mais pour l'instant, on n'en gagne pas. Il nous manque peu de choses et à la fois pas mal de chose car on n'est pas capable de les prendre. Je pense qu'il faut qu'on croit plus en nos chances de victoires dans nos têtes, c'est nécessaire qu'on se persuade qu'on peut l'emporter face à des équipes comme Monaco. Sincèrement, ce soir, ça peut tout aussi bien tourner pour nous mais ça ne le fait pas. Il faut qu'on soit beaucoup plus rigoureux sur des moments et sur les détails, ça nous coûte trop cher, comme les lancers-francs. Pour l'instant, les matchs ne tournent pas chez nous, cela veut dire qu'on ne le mérite pas. Il faut être encore plus rigoureux et encore plus déterminé dans ce que l'on fait."

Le cas Danny Gibson

Recruté en début de saison à l'issue d'un passage express à Antibes, le meneur de jeu Danny Gibson ne va pas s'éterniser dans les Mauges. Lui qui n'a pas joué en deuxième mi-temps mardi en Coupe de France, ni ce samedi (pourtant en tenue de match) s'est vu demandé par le Président Didier Barré de se "remettre en question". Le visage de Danny Gibson - futur joueur du CCRB ? - n'étant pourtant pas méconnu en France, Cholet Basket a une nouvelle fois fait un choix peu judicieux (lire notre papier sur les problèmes de recrutement de CB). Pour Régis Boissié, la situation est claire. 

"J'ai besoin de gens qui croient dans le projet du club et qui soient dedans. Des joueurs qui ne sont pas totalement investis dans le projet ne vont pas apporter à l'équipe. Danny Gibson n'y croit pas", avoue-t-il.

Prochain rendez-vous en Jeep ÉLITE, une rencontre au Portel le week-end prochain.

À Cholet,

11 novembre 2018 à 17:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 décembre - 00h45
NBA Extra
19 décembre - 01h30
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 01h30
Brooklyn Nets
Los Angeles Lakers
19 décembre - 09h15
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 09h45
Le Mans
Banvit
Coaching