JEEP ÉLITE

SCOTTIE REYNOLDS (STRASBOURG) : "EN AUCUN CAS J’ARRIVE POUR LEUR DIRE QUE JE SAIS TOUT"

Scottie Reynolds SIG Strasbourg 201920 FIBA
Crédit photo : FIBA

Scottie Reynolds séduit à Strasbourg, sur le terrain comme en dehors.

Vincent Collet, l'entraîneur de Strasbourg, réclamait un leader pour son groupe. Non pas pour marquer beaucoup de paniers mais pour bien gérer son équipe. Avec Scottie Reynolds, il semble l'avoir trouvé. Le vétéran semble épouser ce rôle à merveille. Après trois semaines en Alsace, cinq matchs dont quatre victoires, l'Américain a trouvé ses marques dans l'équipe en tant que leader. Déjà parce qu'il se sent bien dans le groupe.

"L’enchaînement des matches et des déplacements n’a pas été propice à faire de vrais gros entraînements, explique-t-il sur le site Internet du club. En revanche cela a permis de bien consolider l’alchimie en dehors du terrain. Je parle beaucoup avec tous les gars."

Son côté "floor général" (général sur le terrain) l'amène à être comparé à Louis Campbell, meneur de la SIG durant la période faste, entre 2012 et 2016.

"Je le connais et on m’a parlé de lui depuis que je suis ici. J’ai énormément de respect pour lui. Il ne faut pas faire de comparaison entre les gens. Je dis juste que je suis reconnaissant du rôle que le coach me donne dans cette équipe. Je pense que c’est comme cela qu’il faut voir les choses pour engranger les succès et grandir en tant qu’équipe. Si tu acceptes le rôle que tu dois avoir et que tu ne t’inventes pas autre chose, tu avanceras. Si tu n’acceptes pas et que tu veux faire à ta façon ça n’ira pas. Je suis heureux d’être ici mais si j’ai ce rôle je dois travailler encore plus. C’est pour cela que je viens tous les jours plus tôt et reste plus tard. Je dois m’acclimater à tout."

Après la défaite contre Nanterre, la SIG doit vite rebondir avec un déplacement à Ostende (match ce mercredi) où la victoire est plus que nécessaire pour rester en course pour la qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions (BCL).

"C’est l’objectif de tous les matches ! Alors oui, dans le cas de la BCL, ça l‘est encore plus aujourd’hui. Avec une ou deux défaites de plus ce serait très TRES (il insiste) difficile de se qualifier. Mais il ne faut surtout pas penser aux prochains matches. Il faut les prendre un par un. C’est comme ça qu’il faut réfléchir. Si on commence à regarder le calendrier et à se dire quel scénario est possible, c’est mort ! Il faut être concentré sur le prochain match. Si tu commences à dire « celui-là ce sera peut-être une victoire, celui-là aussi », c’est mauvais. Si tu réfléchis en te disant qu’après tu vas jouer Torun à la maison, ce n’est pas la bonne façon de faire. Il faut être concentré sur Ostende. J’ai trop vécu de moments où les gars réfléchissaient à la suite. Ça ne mène à rien de bon. On a perdu contre Nanterre ? Ok ! Pourquoi ? On bosse, on se prépare et on avance !"

S'il est pointé du doigt comme le nouveau leader du groupe, en aucun cas il ne veut être un donneur de leçons.

"Je suis là pour tous les gars s’ils veulent mon avis. Je suis prêt et j’essaye de partager avec eux. [...] Mais en aucun cas j’arrive pour leur dire que je sais tout et que je suis le meilleur. Je suis juste le gars qui arrive ici, qui a de l’expérience et qui a envie d’aider."

Une mentalité qui plaît beaucoup.

10 décembre 2019 à 16:22
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.