JEEP ÉLITE

SCOTTIE REYNOLDS (STRASBOURG) : "JE NE VIENS PAS EN SAUVEUR"

Scottie Reynolds n'arrive pas à Strasbourg en terre inconnue. Et il a semble-t-il bien saisi son rôle.

Scottie Reynolds (1,88 m, 32 ans) ayant passé la visite médicale avec succès, il devrait faire ses débuts avec la SIG Strasbourg ce samedi au Mans pour la 10e journée de Jeep ELITE. L'ancienne star NCAA avoue sur sigstrasbourg.fr qu'il voulait jouer en France depuis plusieurs années, notamment grâce à ses nombreuses confrontations avec les clubs français en Coupe d'Europe. A la SIG, il va retrouver l'assistant-coach Lassi Tuovi qu'il a déjà côtoyé en Turquie.

"Cela va peut-être en étonner certains, mais je connais ce club (Strasbourg). J’ai déjà joué contre vous, mais il y a aussi coach Lassi ici. On s’est connu à Besiktas. Je connais sa vision du basket, je sais ce qu’il veut des joueurs. J’ai aimé travailler avec lui. On est resté en contact depuis cette époque. On s’envoyait des textos de temps à autre. Je pense que c’est important de venir dans un environnement où quelqu’un est familier avec ta façon de travailler et qui sait vraiment qui tu es. Et comme en plus tu as le sélectionneur de l’équipe de France comme entraineur principal, avec la réputation qu’il a en Europe, j’ai vu une grosse opportunité d’apprendre de lui. Enfin, au-delà de ça, je veux jouer en France depuis quelques années maintenant. J’ai eu d’autres opportunités auparavant mais ça ne s’était jamais concrétisé."

Il va désormais essayer d'aider la SIG à redresser la barre après un début de saison difficile. Sans vouloir tout révolutionner.

"Je fais ce métier depuis longtemps. Tomber dans la panique ne solutionne rien. Quand tu joues au basket tu sais que tu vas vivre des moments difficiles, mais justement, ce ne sont que des « moments ». C’est passager à partir du moment où tu fais en sorte de corriger. C’est facile d’être heureux quand tout va bien, mais il faut savoir prendre du recul quand tu perds. Je vais être associé à Travis. Je le connais pour l’avoir vu jouer depuis l’université, c’est la même chose pour Gabe. Je ne viens pas pour remplacer quelqu’un mais, comme je l’ai dit aux gars hier, je suis ici pour aider l’équipe et apporter mon expérience. J’aime le basket, je ne viens pas ici avec un plan précis et tout chambouler. Je sais que ce serait néfaste. Je ne viens pas en sauveur de quoi que ce soit, je veux être le meilleur coéquipier possible. C’est un tout qui fera que l’alchimie prendra et que l’équipe va monter, et elle va monter !"

22 novembre 2019 à 08:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.