JEEP ÉLITE

SÉRIEUX, LE MSB S'IMPOSE FACE À ROANNE

MSB
Crédit photo : Charlotte Geoffray

Vainqueur de Roanne en Coupe de France à la Halle André-Vacheresse, Le Mans a remis le couvercle face à Roanne, ce samedi 6 février à Antarès (97-84). Une victoire avant tout acquise collectivement, avec cinq Manceaux qui ont terminé la rencontre avec au moins 14 points.

« Nos pertes de balles (17, au total) nous ont tué. Le Mans a proposé une défense agressive. À chaque fois qu'on est revenu correctement, il y a quelque chose qui s'est passé », relevait Jean-Denys Choulet, le charismatique entraîneur de la Chorale de Roanne, également énervé par l'arbitrage. « Quand tout le monde râle, c'est qu'il y a un problème...»

Mais à Antarès, ce sont surtout les shooteurs manceaux qui ont donné des maux de tête au coach choralien. Intenable en première mi-temps (20 points à 7/9 aux tirs pour 20 d'évaluation en 17 minutes au final), Valentin Bigote a mis le MSB - toujours privé d'Alain Koffi mais renforcé par le retour de Kenny Baptiste - sur les bons rails. « On s'est relâché défensivement, on a moins écouté les consignes », regrettait Renathan Ona Embo en conférence de presse en faisant allusion au deuxième quart-temps (perdu 31-24). C'est à ce moment-là de la rencontre que Le Mans est monté en pression. On savait que ce serait dur, on n'a pas su tenir l'intensité pendant 40 minutes. »  

Kaza Kajami-Keane : « C’est rare d’être dans un groupe comme celui-ci »

Et même avec un Valentin Bigote sur le banc au retour des vestiaires, la formation sarthoise a continué d'enfoncer le clou (60-48, 24') sur un dunk monstrueux à une main d'Ovie Soko, qui a même fait lever son président Christophe Lebouille, le poing serré. Quasiment jamais inquiétés par les Choraliens, les Manceaux ont toujours eu une dizaine de points d'avance au tableau d'affichage. Et quand, par séquence, Roanne a enchaîné les paniers, le MSB a su collectivement faire l'effort nécessaire. « Je suis d’accord qu’en première période, il y avait un déficit d’envie », soulignait Kaza Kajami-Keane. « Mais Ovie (Soko) notamment nous a fait du bien, en tirant tout le monde dans le même sens. On a une véritable identité défensive dans cette équipe avec des gars comme Ovie (Soko), Terry (Tarpey) et Williams (Narace). C’est rare d’être dans un groupe comme celui-ci, on est tous des amis et très proches, l’alchimie est superbe. »

Elric Delord : « Je ne vois pas que les victoires : la manière compte également »

« Je ne vois pas que les victoires, on peut faire des supers matchs et perdre », souligne pour sa part l'entraîneur sarthois, Elric Delord. « Mais on enchaine les bons résultats. La manière compte bien plus que les résultats même si on est jugé dessus. C'était difficile car Roanne a tenté des coups. Malgré tout, on a scoré 97 points mais on a été perturbé. Défensivement, on a fait des erreurs mais c'est lié à la qualité de Roanne. »

Ce samedi soir, Valentin Bigote a guidé ses partenaires vers une cinquième victoire de rang toute compétition confondue. À la LNB maintenant d'en faire de même d'ici fin février pour éclairer la lanterne des dix-huit formations de Jeep ÉLITE, toujours dans la pénombre. 

Cliquez-ici pour les statistiques

À Antarès (Le Mans),

 

05 février 2021 à 23:27
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.