JEEP ÉLITE

STRASBOURG : VINCENT COLLET SOULIGNE "UN EFFORT COLLECTIF" ET LA CONTRIBUTION DE CHACUN

Scottie Reynolds SIG Strasbourg 201920 Linda Chasseriau
Crédit photo : Linda Chasseriau

Après un début de saison compliqué, Strasbourg va mieux.

Lundi soir, Strasbourg a signé sa cinquième victoire de suite en Jeep ELITE. Malmenée en première mi-temps, notamment à cause d'Alpha Kaba au rebond (10 prises à la pause, 11 au final) et des balles perdues (9 au bout de 20 minutes), la SIG a corrigé le tir dans ces deux secteurs pour prendre le dessus et finalement s'imposer 86 à 80. Voilà qui confirme les progrès alsaciens.

"On a eu du mal à démarrer, mais surtout Boulazac a très bien démarré, a-t-il commenté après la rencontre. La conjonction des deux a fait qu’on était en retard, mais on n’a pas paniqué. On a continué à jouer et on a eu la bonne idée de faire une très bonne fin de première mi-temps, où on a manqué deux petits shoots qui auraient pu nous permettre d’être à hauteur. On a commencé à prendre le dessus à ce moment-là. Ensuite, on a fait un très bon troisième quart-temps durant lequel on fait neuf passes décisives. On a beaucoup mieux contrôlé (Alpha) Kaba au rebond et surtout on ne perdait plus la balle. On en avait déjà perdu neuf à la mi-temps et on en perd que 11 finalement, et aucune dans le troisième quart-temps."

Le technicien normand a apprécié que tous ses joueurs aient apporté leur pierre à l'édifice.

"Il y a eu un effort collectif. Travis (Trice), qui avait mal démarré, s’est mis à mettre des tirs importants qui nous permettent de passer devant. Gabe York aussi. A la fin c’est lui permet de bien finir. Globalement c’est tout le monde mais toujours sous la houlette d’un meneur (Scottie Reynolds) qui, sans trop en faire, à montrer qu’il était le patron dans sa façon de jouer. Il remet tout le monde à sa place, donc ça devient plus facile d’être en harmonie. De son côté Thomas (Scrubb) confirme qu’il est meilleur quand l’équipe joue mieux. C’est un facilitateur, qui met un peu d’huile dans les rouages. Il bouge dans le dos de la défense, là où tu ne l’attends pas. Mais pour que ce soit efficace il faut que le jeu soit en place. Damien (Inglis) ce (lundi) soir a fait vraiment un gros match. Il prend 10 rebonds, fait quatre passes, ne perd pas de balle et met quelques paniers importants. Il a fait un match complet… Mais tout cela est à l’image de l’équipe. Pour moi, ce qui est important ce soir, c’est que personne n’a été mauvais. Tout le monde a contribué."

Seule mauvaise nouvelle, la blessure au genou de Quentin Serron, qui est sorti à la 27e minute de jeu.

"Je n’ai pas d’information précise concernant la possible blessure ou non de Quentin. Il m’a dit qu’il avait reçu un coup violent, qui lui a fait très mal. A priori ce n’est pas ligamentaire mais il faut être prudent et attendre un peu pour en dire plus."

Strasbourg va désormais préparer son déplacement de samedi à Orléans.

26 novembre 2019 à 08:29
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.