JEEP ÉLITE

VINCENT COLLET : "C'ÉTAIT UN MATCH CHARNIÈRE"

Vincent Collet SIG Strasbourg
Crédit photo : Sébastien Grasset

Vincent Collet revient sur la victoire de Strasbourg contre Le Mans.

Samedi, la SIG Strasbourg a repris le championnat avec une courte victoire contre Le Mans (77-75). Les Alsaciens ont mené tout le long ou presque, creusé l'écart avant de se faire peur en fin de match avec le retour du MSB à une possession. Ils ont finalement réussi à conserver 2 points d'avance pour l'emporter. Un résultat déjà important dans l'optique des playoffs rappelle l'entraîneur Vincent Collet*.

"C’était un match charnière parce qu’on est dans les matchs retour et que cette équipe était à égalité avec nous. Le fait de gagner une seconde fois contre Le Mans nous permet d’avoir une victoire d’avance plus le panier average. Dans l’optique des Playoffs c’est quelque chose qui compte forcément. On aurait pu le regretter amèrement si on avait perdu au final, parce que malgré tout on l’avait plutôt contrôlé sur la durée. Mais c’est le basket, et on sait que tout peut arriver jusqu’au dernier moment si tu n’as pas fait ce qu’il faut pour terminer. C’est ce qui s’est passé. On a loupé le coche plusieurs fois mais surtout au début du quatrième quart temps quand on avait 10 points d’avance. On n’a malheureusement pas enfoncé le clou car on était imprécis en attaque. On défendait très bien heureusement. On a eu une succession d’attaques imprécises. On aurait pu mettre la main sur le match mais à l’inverse ils ont mis des gros shoots qui les a rapprochés."

La première avec les Australiens Nate Sobey et David Andersen a néanmoins été réussie.

"Là où je suis satisfait c’est qu’on a intégré deux joueurs en quatre jours. Cela n’a pas remis en cause le travail de la semaine et nous avons eu de la qualité à l’entraînement et on l’a vu ce soir. Il y a eu une belle générosité mais cela explique aussi, peut-être, quelques retards mais ça n’explique pas qu’on se soit fait écraser au rebond, et en particulier en 1ère mi-tps, ce qui permet au Mans de rester dans ce match. 16 rebonds offensifs à la mi-temps c’est du jamais vu. Ce soir c’était vraiment le tendon d’Achille de la SIG Strasbourg. Mais, même si tout était loin d’être parfait, on a encore montré ce soir du jeu de passes, de la qualité, de l’effort et les joueurs ont joué ensemble."

Avec 12 victoires et 9 défaites, Strasbourg est actuellement sixième de Jeep ELITE.

*propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

03 mars 2019 à 10:52
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching