BETCLIC ÉLITE

VINCENT COLLET : "ERVING WALKER A FAIT UN MATCH EXCEPTIONNEL"

Erving Walker SIG Strasbourg
Crédit photo : Sébastien Grasset

La paire d'arrière de Strasbourg a porté l'équipe lundi soir dans le match 4 de la finale contre l'Elan Chalon.

Lundi soir, Strasbourg a égalisé à 2 victoires partout dans la finale des playoffs de Pro A contre l'Elan Chalon. Cette fois, la SIG s'est imposée 84-78 dans le match 4. Lors de cette rencontre, les Alsaciens ont compté sur leur paire arrière Erving Walker - A.J. Slaughter. Le premier, parfois très critiqué cette saison, a permis aux siens de prendre 12 points d'avance grâce à deux 3-points en transition en milieu de deuxième quart-temps. Mais il n'a pas fait que cela a commenté Vincent Collet devant la presse après la rencontre*.

« Depuis le début de la finale, A.J. Slaughter a toujours joué à un niveau élevé, sauf dans la première mi-temps de l’épisode 1. Ce soir, il a été rejoint par Erving Walker qui a fait un match exceptionnel. Au delà même de ses paniers à trois points en série, il a fait 8 passes décisives pour 0 balle perdue. Ils nous ont donné beaucoup de solutions. Dans les 20 premières minutes, on a joué notre meilleure mi-temps de la finale. Les 12 points d’avance étaient logiques au vu de ce qu’on a produit. On a fait beaucoup de passes, on avait du rythme, on défendait. »

Malgré cela, Chalon-sur-Saône a réussi à égaliser à 76 partout à 5 minutes de la fin.

« Ils se sont accrochés parce qu’ils sont bons, tout simplement. (John) Roberson a encore mis ses habits de gala et (Jérémy) Nzeulie a été phénoménal pendant 10 à 12 minutes. Je dit bien phé-no-ménal et je pèse mes mots. Ce garçon a considérablement élevé son niveau de jeu depuis le début des finales. J’aimerais qu’il soit un peu moins bon vendredi, mais je n’en suis pas sûr, le connaissant. [...] Ce (lundi) soir, on a été plus intelligent lorsqu’ils sont revenus. Il fallait garder la tête froide. On a été beaucoup plus vigilant en perdant peu la balle. Le retour de Chalon est tout de même le résultat d’une succession d’exploits individuels. Il fallait ne pas craquer, continuer à construire et nous avons eu la chance, nous aussi, de compter sur des exploits individuels pour arracher la victoire ».

Maintenant, place au match 5. La SIG espère récupérer ses blessés (Erik Murphy et Pape Sy) ainsi que Frank Ntilikina qui doit participer à la Draft jeudi soir à New York.

« C’est une équipe qui est très bonne chez elle, mais on sait aussi tout ce que veut dire ce genre de match qui est totalement différent qu’un match de saison régulière. Nous, on va l’appréhender avec gourmandise. On sait qu’on peut, par séquences, les dominer. Il faut se préparer à gagner ce match et ne penser à rien d’autre. Pape Sy devrait pouvoir être des nôtres. Il a pris un simple coup ».

*propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

20 juin 2017 à 15:01
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.