JEEP ÉLITE

VITALIS CHIKOKO ET C.J. HARRIS BOURREAUX DE CHÂLONS-REIMS

Vitalis Chikoko
Crédit photo : David Billy

Les Béarnais ont tenu jusqu'au bout sur le parquet du CCRB portés par leur pivot (30 points, record en Jeep ELITE) puis C.J. Harris dans le money-time (18 points) pour s'imposer 95-88.  

Le CCRB s'est réveillé un peu tard pour espérer renverser une équipe de Pau-Lacq-Orthez bien en place et sûre de ses forces. Les Béarnais ont bâti leur avance en début de deuxième quart-temps. Malgré un bon début de match, Blake Schilb s'est rapidement retrouvé impuissant face à la démonstration d'efficacité de Vitalis Chikoko à l'intérieur.

Le « Chikoko Show »

Le pivot zimbabwéen a en effet enfilé les paniers sans que personne ne puisse l'arrêter. Résultat des courses, après un 14-2 infligé avant la pause, Châlons-Reims a compté jusqu'à 16 points de retard (28-44) et s'est retrouvé mené de 12 points. Quid de Chikoko ? Avec 22 points à 10/12 au tir pour 25 d'évaluation à la mi-temps, c'est peu dire qu'il s'est montré dominateur.

De retour sur le parquet au retour des vestiaires, Jo Passave-Ducteil a bien tenté de stopper le « Chikoko show » en provoquant sa troisième faute personnelle. Mais le pivot de l'Elan a vite repris son rythme de croisière, battant son record dès le début du quatrième quart-temps avec deux paniers consécutifs pour atteindre les 30 points. Sur un 3-points de Digué Diawara, l'écart est remonté à +17 en faveur des Béarnais (62-79), moment choisi par les hommes de Cédric Heitz pour sonner enfin la révolte.

C.J. Harris dans le rôle du tueur au sang-froid

La donne a changé après un 7-0 et surtout lorsque Vitalis Chikoko a pris sa cinquième faute sur un 2+1 de Jo Passave-Ducteil. Jimmy Baron a fait monter la température à 3 points mais Mickey McConnell lui a répondu dans la foulée d'un tir plein de sang-froid juste après une interception décisive (74-84). Il a alors fallu attendre le réveil de Devin Ebanks et la contre-attaque de Zabian Dowdell pour voir le CCRB y croire à nouveau (80-84).

A deux doigts d'inverser la tendance, les locaux ont toutefois buté sur deux paniers à l'intérieur de l'insaisissable C.J. Harris qui ont redonné de l'air aux Béarnais (82-88). Après deux lancers de McConnell, passé par le CCRB en 2015-2016, les locaux ont fini par lâcher prise sur un 3-points manqué de Devin Ebanks et face à l'adresse au lancer du trio McConnell – Daval-Braquet – Smith avant que C.J. Harris ne mette un point final à la victoire paloise, également depuis la ligne de réparation (88-95).

Avec ce 7e succès en 12 matchs, les hommes de Laurent Vila peuvent continuer à regarder vers le haut de tableau. A l'inverse de Châlons-Reims qui concède sa 3e défaite consécutive et s'apprête à affronter l'ASVEL, Limoges et Strasbourg sur ce mois de décembre...

10 décembre 2018 à 23:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching