JEEP ÉLITE

WALTER HODGE : "EN PRO A, IL FAUT AIMER LE COMBAT"

Walter Hodge ASVEL
Crédit photo : FIBA Europe

Elu meilleur joueurs de l'ASVEL sur la première partie de saison par les supporters de l'ASVEL, Walter Hodge s'est livré dans un entretien accordé pour le site Internet de son club. 

Meilleur scoreur et meilleur passeur de l’ASVEL, Walter Hodge (1,83 m, 30 ans) a été élu par les supporters meilleur joueur villeurbannais de la première partie de saison. A cette occasion, le meneur Porto-Ricain s'est exprimé sur le niveau de la Pro A dans un entretien paru sur le site de son club

"Le plus marquant, c’est qu’il n’y a aucun favori dans ce championnat, aucune équipe au-dessus du lot. Chaque week-end, tu es en danger car tu sais que tout le monde peut battre tout le monde. Il faut jouer dur tout le temps, contre le premier ou le dernier de la ligue, c’est vraiment très excitant ! J’entends beaucoup de gens dire que le championnat de France est une ligue « sale ». Mais quand, comme moi, tu as joué dans la ligue porto-ricaine, il n’y a rien qui te paraisse « sale »… Là-bas, il y avait des bagarres à tous les matchs ! Ici, en France, c’est vrai que tout n’est pas très légal sur le terrain, qu’il faut aimer le combat, mais il n’y a aucun problème. Et le niveau de jeu est vraiment très intéressant."

L'ancien joueur du Zénith Saint-Pétersbourg et de Cantù est ensuite revenu sur les points à améliorer pour que l'ASVEL remporte des trophées cette saison. 

"Je pense que notre défense est meilleure chaque jour, mais en attaque, on doit être capable de faire beaucoup mieux que cela. On fait de belles choses, le ballon bouge bien, on sait jouer les uns pour les autres, mais nos balles perdues nous plombent parfois."

Le meneur formé à l'université de Floride a expliqué pourquoi il effectuait toujours le même geste (un baiser envoyé vers le ciel) après avoir inscrit un 3-points. 

"C’est pour ma grand-mère. Elle était ma première fan quand j’étais petit et m’a demandé un jour de lui faire un signe quand je marquerais un 3-points. Aujourd’hui, je sais qu’elle me regarde de là-haut et je lui ferais toujours ce signe ! C’est une personne très spéciale pour moi, vraiment très spéciale…"

Il a terminé en notant sa première partie de saison.

"Je dirais… 7. Je peux mieux faire, dans tous les secteurs. Et ça me laisse de la marge pour aller chercher un 10 en fin de saison !" 

01 février 2017 à 20:23
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
MAXIME SEVILLA
Né avec la balle orange dans la banlieue parisienne. Adepte de la passe dé' et d'un bon stop défensif.
Maxime Sevilla
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.