JEUNES

CAMP INTER ZONES, UNE ÉDITION 2020 PARTICULIÈRE

Crédit photo : FFBB

Le CIZ 2020 a démarré ce lundi, avec un fonctionnement et une ambiance particulière.

 

Ce lundi, a commencé le Camp Inter Zones à Temple-sur-Lot. Le CIZ est, pour les joueurs et joueuses, une étape pour accéder au haut niveau. Alternant matchs et entrainements, les meilleurs éléments U15 français.es seront obersé.es par les entraineurs nationaux pendant une semaine afin de montrer toute l'étendue de leur potentiel.

La formation des joueur.euse.s

Lors du Camp Inter Zone s'affrontent différentes sélections de zone composées d'éléments des différents pôles espoirs de notre territoire. À l’issue de cette semaine de camp, une sélection de joueur.euse.s sera effectuée pour passer à l’étape suivante, le camp national à Bourges, en décembre.

De nombreux internationaux et prospects sont passés par ce camp de détection, comme Evan Fournier, Tony Parker, Boris Diaw, Rudy Gobert et plus récemment Théo Maledon, Armel Traoré ou encore Victor Wembanyama, avec un an d’avance. Côté féminin, de grands noms y ont participé également, comme Endy Miyem, Olivier Epoupa, Marine Johanes ainsi que le futur du basket français féminin comme Célia Rivière, Zoé Wadoux, Marine Fauthoux ou encore Illiana Rupert.

Pour cette édition 20220, l’organisation est particulière à cause du protocole sanitaire strict. « Tout est à huit-clos, tout se déroule avec le masque. C’est une atmosphère un peu plus fermée que les années précédentes » nous a confié Loïc Calvez, entraineur de la sélection Île-de-France. Les entraineurs ne pouvant pas regarder les autres matchs, il est difficile pour lui de nous parler du niveau de jeu : « on ne peut pas aller regarder les matchs, mise à part le match de l’équipe qu’on joue le lendemain. C’est assez restreint. Avant on allait voir un peu tout le monde donc c’était plus simple d’analyser tout ça. Mais il y a des bons profils, c’est vraiment intéressant que ce soit en garçons et en filles ».

La formation des officiels

En parallèle du camp joueur, les officiels aussi sont en stage. Celui-ci est mis en place par la FFBB et permet aux arbitres, qui viennent de toute la France, de venir se perfectionner sur ce plateau de qualité. Mais là aussi, avec la COVID-19 et son protocole sanitaire, Éric Sans, arbitre Pro B/LFB et responsable du camp arbitre, a dû s’adapter. Imane Darifi, arbitre présente sur place pour se former, ajoute : « on doit porter les masques tout le temps, on nous prend la température avant d’arbitrer et il n’y a pas de public. Ça ne change pas grand chose pour nous, mais c’est important pour le respect de l'autre ! ».

par @
20 octobre 2020 à 14:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LUCAS DIQUÉLOU
Lucas Diquélou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.