JEUNES


DANIEL GOMEZ "LE CHOLET MONDIAL EST DEVENU UNE RÉFÉRENCE"

Dani Gomez Torrelodones
Crédit photo : Yann SemlerColleryTeam Photos CMB

Le coach de Torreladones, Daniel Gomez, s'est exprimé avant la finale opposant son équipe à Prague.

Victorieux de la demi-finale les opposants aux Allemands de Ludwigsbourg, Torrelodones, tenant du titre, va disputer à partir de 16h15 sa deuxième finale au Cholet Mondial. Son coach Daniel Gomez est revenu sur la rencontre. 

En demi-finale, Ludwigsbourg a mené une majeure partie du match mais vous avez su revenir dans le match pour finalement l’emporter...

"Nous avons eu à faire à une équipe très physique, Mateo Seric a pu scorer de partout, ligne de fond, en fade-away… Ça a donc été très dur pour nous de le contenir défensivement. Ensuite nous avons changer notre mentalité, et nous sommes devenus plus agressifs en attaque comme en défense. C’est pour moi la clé du match."

Qu’avez-vous pensé de Mateo Seric (39 points, 6 rebonds) ?

"Mateo Seric est très polyvalent en pouvant jouer 4 et 5, il est très intéressant et sera dans l’avenir un très bon joueur en Europe. Et s’il est capable de continuer à progresser à ce rythme, il est possible qu’on le voit en NBA un jour."

Que pensez-vous du tournoi ?

"Nous connaissons et avons déjà pas disputé pas mal de tournois U19, mais celui-ci est vraiment très performant. Tout y est très bien organisé, sous contrôle. Donc si je devais comparer ce tournoi aux autres, il a de loin la meilleure organisation. De plus, le Cholet Mondial est devenu une référence pour cette catégorie dans le monde du basket, car il a vu passer de grands joueurs."

Cette année, Ibrahim Magassa – actuellement en stage avec l’équipe de France (1,82 m, 16 ans en mai prochain) a rejoint votre équipe. Vous l’avez rencontré avec ses parents l’an dernier ici, à Cholet. Comment l’avez-vous convaincu de vous rejoindre ?

"Nous l’avons rencontré l’année dernière lors de ce même tournoi. C’était important pour nous de le rencontrer avec son agent. On est très content de l’avoir chez nous car il va pouvoir s’exprimer contre des grands d’Europe (Madrid…). Il n’est pas avec nous ce week-end car il est retenu en équipe de France (ndlr, à Bellegarde). Mais c’est un très bon prospect, il n’a jamais peur et c’est très important. On est très content de le compter parmi nous."

Normalement, il devait aller à l’INSEP, comment l’avez-vous convaincu ?

"Il y a trois clefs. La première, à Madrid et l’Espagne, il y a de très bons joueurs étrangers. Il joue contre de très bons joueurs de Serbie, Monténégro, Europe du Nord, Afrique... C’est un très bon niveau pour lui. Il a de grosse responsabilité en U16. D’après moi, pour qu’un joueur se développe, il a besoin de responsabilités. Le problème avec les gros clubs, c’est qu’ils ont huit/neuf top joueurs et il n’y a pas de place pour tous. Chaque année, on a trois forts joueurs dans notre équipe maximum, ce qui n’est pas le cas partout. [...] Oui, c’est un des meilleurs joueurs de l’équipe. [...] Il joue avec l’équipe de l’autonomie de Madrid avec les meilleurs joueurs de l’agglomération : deux de Torrelodones, huit de Madrid et deux d’Estudiantes. C’est le deuxième meilleur marqueur de cette équipe. [...] C’est très bien pour lui car il progresse à tous les niveaux."

Vous êtes régulièrement en contact avec Portland et vous avez participez deux fois à la Summer League, continuez-vous de travailler pour eux ?

"Oui, je continue de collaborer avec eux. J'ai été à la Summer League en tant qu’assistant coach en 2010. J’ai donc fait des work-out avec les joueurs : c’est une très bonne expérience. [...] Le plus important pour moi est d’apprendre de l’expérience des coachs dans un environnement professionnel. C’est une bonne publicité pour notre académie d’avoir un coach là-bas. J’espère refaire cet expérience l’an prochain. J’ai participé deux fois à la Summer League (ndlr, 2010 et 2016), ça dépend des années."

Au moment de conclure l’entretien, Dani Gomez a souhaité nous parler d'Adam Somogyi, un joueur hongrois au fort potentiel.

"Mon meneur Adam Somogyi est un top prospect d’Europe. J’ai vu beaucoup de joueurs mais je n’ai jamais vu un joueur aussi talentueux. C’est un très gros prospect. Il jouera probablement l’an prochain en première division espagnol. Il joue avec l’équipe d’Hongrie en jeune, c’est le meilleur joueur de l’équipe. Peut-être qu’il jouera avec les U18 où l’équipe sénior l’été prochain, on verra."

Une chose est sûre, l'objectif pour Torreladones est de réaliser le doublé face à l'USK Future Stars Prague. Réponse en fin d'après-midi, salle de la Meilleraie.

À Cholet, par Théo Quintard.

daniel-gomez--le-cholet-mondial-est-devenu-une-reference-1522862323.jpeg(Adam Somogyi, futur MVP du tournoi. © - Yann Semler-Collery).

02 avril 2018 à 16:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS PARAGE
A défaut d'une brillante carrière professionnelle, j'assouvis ma passion le dimanche dans les salles de Vendée et le reste du temps sur Bebasket.
Nicolas Parage
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching