JEEP ÉLITE

REMARQUÉ À MADRID, UN CROCHET PAR LES U18 ET UN RECORD CONTRE MONACO : LA FOLLE SEMAINE DE MATTHEW STRAZEL

Crédit photo : EuroLeague Nicolas Mathieu et Infinity Nine Media

De l'EuroLeague jusqu'au choc de Jeep ÉLITE, en passant par un petit tour avec les U18, retour sur les cinq derniers jours mémorables vécus par l'étoile montante de l'ASVEL.

Depuis son éclosion surprise le 29 octobre contre Vitoria, on s'est habitué à voir Matthew Strazel (1,82 m) diriger le jeu de l'ASVEL. Il n'était pas prévu au départ parmi l'effectif professionnel de Zvezdan Mitrovic mais le jeune meneur de 17 ans joue désormais 14 minutes de moyenne en EuroLeague et 11 en Jeep ÉLITE. Le Francilien vit une saison qu'on risque de qualifier comme celle de la rélévation d'ici quelques années, et celle-ci reste ponctuée de quelques moments remarquables. L'enchaînement de cinq jours qu'il vient de vivre en fait partie.

Jeudi :
Il soutient la comparaison contre Facundo Campazzo et le Real Madrid

Repartons jeudi dernier. 48 heures après avoir décroché un succès méritoire contre Valence à l'Astroballe sans que Strazel ne soit sur la feuille de match, l'ASVEL se déplace dans l'antre du Real Madrid. Nombreux sont ceux à parier sur une nouvelle correction mais Villeurbanne tient tête au mythique club espagnol (78-87), bien emmené par l'ancien minime de Marne-la-Vallée. En 21 minutes passées sur le parquet du WiZink Center, le Francilien cumule 11 points à 4/6 et 5 passes décisives pour 13 d'évaluation. Surtout, il impressionne les observateurs par son agressivité - à l'image de cette action en première mi-temps où il n'hésite pas à attaquer le géant Walter Tavares pour aller conclure au cercle -, sa confiance et même quelques séquences défensives. « Pour mes jeunes meneurs, Maledon comme Strazel, c'était une expérience formidable que d'aller se confronter à des joueurs du calibre de Campazzo ou Laprovittola », apprécie Zvezdan Mitrovic après la rencontre.

Dimanche :
Retour express avec les cadets

Dimanche après-midi, match à Villeurbanne. Contre Le Mans en Jeep ÉLITE, forcément ? Eh non, comme quelques semaines plus tôt contre Antibes (27 points), Matthew Strazel est envoyé renforcer l'équipe U18 de Pierre Parker qui reçoit les cadets de Bourg-en-Bresse, club champion de France en titre de la catégorie, à l'occasion d'un derby décisif dans la course au Final Four. Auteur de 44 points en demi-finale du championnat l'an dernier contre cette même JL, le Villeurbannais brille encore sur les lattes du complexe sportif des Brosses. Moins de trois jours après avoir affronté l'une des toutes meilleures équipes d'Europe, Strazel ne souffre pas du grand écart et compile 33 points, dont sept tirs primés. Sauf que l'ASVEL, pourtant bien aux commandes après trois quart-temps (64-53), laisse filer la rencontre dans le money-time (75-77). Pendant ce temps-là, les pros se baladent face au MSB (101-85).

Mardi :
17 points à 17 ans, record personnel battu

Mardi, nouveau match, nouveau contexte. Cette fois, c'est le choc de Jeep ÉLITE contre l'AS Monaco à l'occasion d'une rencontre à huis clos. Matthew Strazel possédait peut-être un avantage : responsabilisé avec les Espoirs jusqu'au mois de janvier (19,3 points à 46%, 3,8 rebonds et 5,8 passes décisives pour 21,1 d'évaluation en 11 matchs), il avait lui l'habitude de jouer dans une Astroballe vide. L'enjeu est énorme, la course à la première place du championnat, et c'est bien le gamin de 17 ans qui a su apporter l'étincelle nécessaire au relais du MVP David Lighty : 17 points à 4/6, 4 passes décisives et 7 fautes provoquées pour 18 d'évaluation en 25 minutes. Son record en carrière (le précédent était de 14 unités contre le Panathinaïkos Athènes) et évidemment son match référence en professionnel. Pour la plus grande satisfaction de Zvezdan Mitrovic, fan du caractère de Strazel, qui lui a tressé des louanges certaines dans les colonnes de L'Équipe : « Il a été l'un de nos joueurs clés pour trouver les solutions face à cette pression et il a aussi été présent en défense face à de gros joueurs, talentueux. Il avait déjà été bon contre le Real Madrid, il saisit toujours sa chance et montre qu'il peut s'exprimer dans des matches de ce niveau. ». La prochaine fois vendredi contre le Zénith Saint-Pétersbourg de la teigne Andrew Albicy ? Avant de tenter de continuer à tenter de se faire remarquer, peu importe où, que ce soit parmi la confidentialité du championnat de France cadets ou sous les projecteurs de l'EuroLeague.

 

11 mars 2020 à 12:11
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.