LEADERS CUP PRO A

L'ASVEL STOPPE STRASBOURG

Crédit photo : GPJ

L'ASVEL retrouvera l'A.S. Monaco en demi-finale de la Leaders Cup samedi. Les Villeurbannais ont stoppé la belle série strasbourgeoise en l'emportant 77-70.

Cela fait quinze ans que cela dure, depuis le retour de la compétition sous l'appelation Semaine des As. Lorsque l'on arrive à Disney pour disputer la Leaders Cup, les dynamiques collectives ne veulent plus rien dire. Strasbourg en a fait l'amère expérience : fort d'une série de dix victoires de rang, le club alsacien avait endossé le costume de favori. Un statut qui n'a pas résisté à l'épreuve du premier jour (70-77).

Pourtant, la SIG a démarré la compétition comme dans un rêve. Villeurbanne était en dessous de tout, dépassé par le jeu collectif des hommes de Vincent Collet et s'est retrouvé dans les cordes dès le tout début de la rencontre (2-16, 6e minute). Mais, dix jours après son élimination européenne à Reggio d'Emilie, l'ASVEL n'avait pas envie de vivre une nouvelle désillusion. Alors les Lyonnais ont peu à peu haussé leur niveau physique, ont densifié la raquette avec un Charles Kahudi décidément parfaitement à son aise au poste 4 (14 points à 5/9 et 3 rebonds en 27 minutes) et mis les barbelés en défense.

Strasbourg perd Logan

Surtout, on le sait depuis désormais quelques temps, l'ASVEL vit et meurt avec son shoot à trois-points : six jours après sa démonstration dans l'exercice à Bourg-en-Bresse (16/27), la Green Team semblait avoir perdu son mojo. Au début de la seconde mi-temps, Lyon-Villeurbanne ne pointait qu'à 3/16 et était encore en difficulté (33-40, 22e minute). L'ASVEL a finalement terminé avec 8/26. Faites le calcul : certes, les joueurs de T.J. Parker n'ont pas fait tomber la foudre derrière la ligne des 6,75 mètres mais ont réussi à trouver une certaine efficacité offensive, ne s'enfermant plus dans la caricature de la première période. Finaliste de Pro A la saison dernière avec Strasbourg, A.J. Slaughter a particulièrement régalé, auteur de 18 points après le retour des vestiaires (20 points au total). Déterminés et engagés, les Rhôdaniens ont livré une seconde mi-temps de haute volée, démontrant tout l'impact physique qu'ils peuvent avoir en défense. Désunis après leur entame de rêve et maintenus à flots par un Dee Bost au talent supérieur (17 points), les Strasbourgeois ont manqué de répondant et de rotations. C'est dans ces moments-là qu'un Louis Labeyrie aurait pu faire le plus grand bien à la SIG, qui a perdu David Logan, vraisemblablement victime d'une élongation, en cours de route.

De fait, victorieuse 77-70, l'ASVEL croisera de nouveau la route de Monaco demain en demi-finale pour un remake de la finale de la dernière édition, remportée 95-91 par la Roca Team. Si les Monégasques ont pu s'économiser contre Bourg-en-Bresse alors que les Villeurbannais ont dû cravacher jusqu'au bout, la marge de progression des coéquipiers de David Lighty reste cependant intéressante : parvenir à battre Strasbourg avec un John Roberson en dedans (5 d'évaluation en 23 minutes) et un Justin Harper aux abonnés absents (3 points à 1/7) est presque bon signe. Surtout que dans les matchs couperets, hormis cette finale de l'année dernière, Monaco n'a pas la réputation de bien réussir face à Lyon-Villeurbanne...

16 février 2018 à 17:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
17 novembre - 00h15
NBA Extra
17 novembre - 01h00
Philadelphia 76ers
Utah Jazz
17 novembre - 01h00
Boston Celtics
Toronto Raptors
17 novembre - 09h15
Philadelphia 76ers
Utah Jazz
17 novembre - 11h00
Boston Celtics
Toronto Raptors
Coaching