LEADERS CUP PRO A

SERGII GLADYR : "TOUT LE MONDE A JOUÉ COMME UN MVP"

Crédit photo : Sébastien Grasset

Défenseur dur sur l'homme, parfois à la limite, Sergii Gladyr a prouvé durant cette Leaders Cup qu'il était aussi un formidable shooteur. Ses coups de chaud ont été décisifs en quart contre Gravelines puis en finale contre l'ASVEL. Logiquement élu MVP du tournoi, il est apparu très touché en conférence de presse.

A le voir mettre des coups sur le terrain, on se dit que Sergii Gladyr est un dur. Dans les couloirs de la Disney Arena, son coéquipier Yakuba Ouattara lâchait même son petit surnom : "le terroriste", référence aux grosses fautes dont il est le spécialiste sur le Rocher. En finale, il a d'ailleurs fini par sortir pour 5 fautes. Un joueur rude oui, mais hier le dur à cuire a vacillé. En conférence de presse, une main sur le trophée de MVP, il a semblé très ému.

"Quand tu mets ce genre de shoots et que tu gagnes ce genre de matchs… Que dire ? Je me sens simplement très très heureux. Là, tout de suite, je suis submergé d'émotions. Je ne peux même pas analyser comment on a gagné. Mais j'étais spécialement chanceux. Je ne mets pas ce genre de tirs tous les soirs. C'est un mélange de chance et de travail."

Les statistiques de l'Ukrainien laissent rêveur. Sur les trois rencontres, il tourne à une moyenne de 16,3 points à un invraisemblable 70,6% à 3-points (12/17), 2,3 rebonds, 2,3 passes décisives et 19,3 d'évaluation en seulement 20 minutes de jeu !  Au total, il n'aura tenté qu'un seul panier à 2-points, un lay-up inscrit en finale après une passe dans le dos de Zack Wright. Malgré son incroyable performance, Gladyr refusait de tirer la couverture à lui après la rencontre.

"Tout le monde a joué comme un MVP ce soir (dimanche) pas seulement ce soir d'ailleurs, mais tout le tournoi. Hier (samedi) c'était Amara Sy et Brandon Davies. Là c'était plus Jamal Shuler, Zack Wright, Dee Bost… Tout le monde a été génial. On est la première équipe à faire le doublé ? C'est incroyable de faire l'histoire. Mais maintenant, notre but c'est les payoffs."

Déjà concentré vers l'avenir, il n'oubliera pas pour autant cette Leaders Cup, confiant même que c'était le deuxième plus beau souvenir de sa carrière, juste après la participation aux championnats du monde avec la sélection ukrainienne.

20 février 2017 à 18:52
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
17 novembre - 00h15
NBA Extra
17 novembre - 01h00
Philadelphia 76ers
Utah Jazz
17 novembre - 01h00
Boston Celtics
Toronto Raptors
17 novembre - 09h15
Philadelphia 76ers
Utah Jazz
17 novembre - 11h00
Boston Celtics
Toronto Raptors
Coaching