LF2

ANGERS VIENT À BOUT DE TOULOUSE SUR LE FIL, REIMS EN DÉMONSTRATION FACE À REZÉ

UFAB49
Crédit photo : Franck Anderson

La journée du samedi 13 février a laissé place à quatre matches de rattrapage en LF2, dont deux chocs. Le premier voyait s'affronter Toulouse contre Angers et le deuxième offrait un derby nordiste entre le COB Calais et Aulnoye-Aymeries.

Une semaine après la trêve internationale, la compétition a repris en Ligue Féminine 2 (LF2) avec quatre rencontres reportées.

Mondeville, non sans mal face au Pôle France

La journée de rattrapage de LF2 s'est ouverte à 17h00 avec le déplacement des jeunes joueuses du Pôle France en terre mondevillaise. Après deux revers de rang, dont une sévère défaite à Calais sur le score de 63 à 48, les joueuses normandes de Romain Lhermitte avaient à coeur de renouer avec la victoire. C'était sans compter sur la fougue des joueuses du Pôle France, venues le couteau entre les dents pour glaner une éventuelle troisième victoire cette saison.

Après un premier quart-temps plutôt à l'avantage des visiteuses (10-21), Mondeville a resserré sa défense, ne laissant les joueuses de l'INSEP qu'à seulement 3 petits points au quart-temps suivant. Malgré des scoreuses très performantes du côté du Pôle France (Cissé à 20 points, Lacan à 17 points) et une rencontre plutôt équilibrée sur le papier, Mondeville a sonné la révolte sous l'impulsion de Dinga Mbomi (16 points, 6 rebonds et 3 passes décisives en moins de 30 minutes de jeu). Bien que le troisième quart laissait encore un espoir aux jeunes de l'INSEP, les dix dernières minutes ont vu le match basculer en faveur des locales, sur le score de 65 à 53.

Reims déroule à Rezé

A 18h00, le BCSP Rezé recevait la formation champenoise du Champagne Basket Féminin, privée de deux joueuses cadres, Mélanie Devaux bléssée à la main et Margaux Okou, blessée à la cheville. Avec deux rotations de moins, le technicien rémois Julien Pincemin a donc laissé la jeunesse s'exprimer en terre nantaise.

Le premier quart du match a offert aux locales une avance de onze points (26-15), les visiteuses s'étant montrées trop peu agressives en défense. Après de nouvelles consignes, les Rémoises ont sonné la révolte et sanctionné les Nantaises d'un 23-0 dans le deuxième quart-temps, que les locales ont terminé, finalement, avec seulement un shoot marqué. La deuxième mi-temps n'a guère laissé plus de solutions aux Nantaises, avec seulement 22 points marqués en deuxième mi-temps. Sous la houlette de l'internationale Ginette Mfutila (23 points, 6 rebonds) et de la jeune Coline Franchelin (11 points, 6 passes), Champagne Basket a donc fait preuve de caractère à Rezé offrant ainsi une démonstration de jeu, tant offensive que défensive, pour l'emporter de 25 points, 50 à 75.

Deux chocs très disputés mais la logique du classement respectée

Les deux affiches les plus alléchantes avaient quant à elles lieu à 20h00. Tout d'abord, Toulouse recevait la formation angevine de David Gautier. Défaites à domiciles, les coéquipières de la meneuse Arrondo avaient à souhait de prendre leur revanche en terre toulousaine. Le choc a tenu toutes ses promesses offrant ainsi un vrai spectacle et de très belles actions de jeu. Le main à main des deux équipes allait d'ailleurs tenir en haleine tous les supporters et amateurs de basket féminin. A la mi-temps, Toulouse ne menait que de deux petits points (36-34), avec l'apport précieux de l'internationale suédoise Kalis Loyd et de la capitaine Isabelle Strunc, auteure de 25 points, 8 rebonds et 5 passes décisives pour une évaluation de 29 en 36 minutes de jeu. Au retour des vestiaires, les visiteuses ont pris le pas sur la rencontre bien aidées par l'intérieure Sheniqa Greene, qui totalise 20 points et 17 rebonds (sur 39 d'équipes) pour une évaluation de 31 en 32 minutes de jeu. La fin du match a été haletante, avec seulement deux points d'écart en faveur de l'UFAB. C'est finalement Angers qui l'a emporté après un 3-points décisif de la jeune Adèle Dréano-Trécant, sur le score de 71 à 75. Angers remporte donc ce choc contre les pionnières toulousaines mais ne repart pas avec le point-average, le Toulouse Métropole Basket l'ayant remporté à l'aller.

Enfin, le deuxième choc laissait place au derby entre le COB Calais et l'AS Aulnoye. Après plus d'un mois sans jouer, les Aulnaysiennes souhaitaient repartir de l'avant. Solides aux rebonds, Aulnoye dominait amplement les deux raquettes bien aidées par l'américaine Shanavia Dowdell, dont les performances se suivent et se ressemblent (18 points et 11 rebonds en 23 minutes de jeu). Privées de l'intérieure Pauline Akonga, suspendue pour plusieurs fautes techniques lors de matchs précédents, les Calaisiennes n'ont rien lâché et Fleur Devillers a entraîné son équipe dans une belle bataille. Malgré cela, et confirmant ainsi leur deuxième place au classement, Aulnoye a remporté ce derby nordiste de 13 points, sur le score de 84 à 71.

14 février 2021 à 16:53
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BRICE LAMM
Brice Lamm
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.