LF2

ITW FLEUR DEVILLERS (CALAIS) : "IL FAUT RETROUVER LE SENTIMENT DE RÉUSSITE"

Fleur Devillers COB Calais
Crédit photo : Hermant Guillaume

Fleur Devillers, native de la côte d'Opale, revient sur la saison 2019/20 du COB Calais. Elle nous explique les difficultés du club cette année ainsi que son rôle au sein de l'effectif. Très fidèle à son club formateur, elle a rejoint l'effectif de Kévin Brohan il y a deux ans.

Au sein de son effectif, Fleur Devillers (1,80 m, 25 ans ce vendredi), joue un rôle important sur plusieurs aspects. Meilleure joueuse de son équipe statistiquement parlant, elle réussit à apporter toute son expérience sur le terrain mais dégage aussi un vrai leadership. La championne de France 2014, qui ne ménage aucun effort pour tirer son équipe vers le haut, a répondu à nos questions. Elle est, entre autres, revenue sur la saison compliquée du club ainsi que sur son avenir au sein du COB Calais.

Le COB Calais a connu une saison particulièrement difficile en 2019/20. Peux-tu nous apporter des éléments de réponses concernant les complications traversées par le club ?

On sortait déjà d’une saison compliquée (en 2018/19). On a eu beaucoup de péripéties cette année. Tout d’abord le départ de notre Américaine pour raisons familiales une semaine avant notre premier match de championnat. Ce premier match face à l’INSEP, qui plus est, on le perd. J’étais vraiment dépitée et je me demandais comment aller se passer le reste de la saison.  On a joué sans Américaine quelques mois puis on a retrouvé Tocara Ross qui a quitté le club à son tour. Ça faisait beaucoup pour un début de saison. 

En janvier, Johanne Lauvergne s’absente plusieurs matchs pour raisons familiales. On ne peut pas réussir une saison sans joueuses d’expériences. Notre début de saison s’est mal engagé avec des aléas qu’on ne pouvait pas prévoir.

Personnellement, comment as-tu vécu ces aléas ? Qu’est-ce qui t’a aidé à les surmonter au sein de l’effectif ?

Je tirais beaucoup sur moi pendant les matchs. En début de saison, on avait discuté avec le staff sur le capitanat au sein de l’équipe mais je ne voulais pas avoir cette responsabilité, j’ai tendance à prendre beaucoup les choses à cœur. J’ai besoin de n’avoir qu’un seul objectif. Malgré ça, j’essayais vraiment de trouver des solutions et toutes les joueuses le faisaient aussi pour pallier les difficultés que l’on rencontrait. Je sais que j’ai un rôle important au sein de l’effectif et j’agissais du mieux que je pouvais. Au sein de l’effectif, toutes les joueuses remplissaient les responsabilités qu’elles avaient et mêmes les plus jeunes du banc qui essayaient de combler l’absence des joueuses cadres.

itw-fleur-devillers----notre-debut-de-saison-s-est-mal-engage-avec-des-aleas-qu-on-ne-pouvait-pas-prevoir--1587401231.jpeg

Photo : Jean-Philippe Carlier

Tu es fidèle au COB Calais depuis 2018, on peut imaginer que le club te fait confiance et compte sur toi dans des moments complexes. As-tu ressenti davantage de responsabilités sur tes épaules cette saison ?

Je n’ai pas eu plus de temps de jeu que ce que l’on m’avait annoncé à la signature de mon contrat. À côté de ça j’avais l’obligation d’être présente physiquement et mentalement à chaque match. Je sais que je suis un des atouts majeurs de l’équipe, avec un jeu très offensif, ce qui implique de ma part une régularité implacable. Le club compte beaucoup sur ma présence et je le lui rends bien. Je m’implique beaucoup dans mon équipe et j'apporte tout ce que je suis capable d’apporter tant sur le plan humain qu’en actions de jeu. Je ne pense pas que le club m’ait davantage responsabilisé cette saison, il n’avait pas besoin de le faire pour que j’agisse comme j’ai l’habitude d’agir au sein de l’effectif et sur le terrain.

Au moment où la saison a été arrêtée, la relégation du COB Calais était-elle déjà inévitable malgré les matchs restants ? Dans le pire des cas, aurais-tu poursuivi en NF1 avec le club ?

Officiellement non mais on devait gagner 4 matchs sur les 5 qui nous restaient en jouant de grosses écuries du championnat comme Aulnoye, Angers ou Mondeville pour nos trois derniers matchs. Ce qui allait être compliqué au vu de la saison. Mais nous étions encore très motivées et prêtes à bousculer les choses.

Si le club avait été relégué en NF1, je serais restée. J’étais rentrée à Calais parce que je voulais retrouver ma famille, la ville où je suis née, mon club formateur. C’était pour moi une évidence de poursuivre l’année prochaine avec le club. 

Le club a officiellement annoncé ta prolongation, pourquoi ce choix de part et d’autre ? S’agit-il d’un choix uniquement professionnel ou la native de Calais que tu es voulais aussi rester en terre natale ? D’autres club t’ont-ils approchée pour rejoindre leur effectif ?

Ma famille est ici, mon club est ici donc il s’agit d’un choix tout aussi professionnel que personnel. J’ai intégré le club à mes 8 ans jusque mes 14 ans, puis j’ai rejoint le centre de formation de l’INSEP.

Des clubs m’ont effectivement approché mais mon choix était déjà fait : rester à Calais. J’avais déjà réfléchi à mon avenir au sein du club avant que les propositions ne me parviennent.  

itw-fleur-devillers----notre-debut-de-saison-s-est-mal-engage-avec-des-aleas-qu-on-ne-pouvait-pas-prevoir--1587401313.jpeg

Photo : Jean-Philippe Carlier

Imane El Garti, avec qui tu as une belle complémentarité de jeu, et Anaïs Vielotte ont également renouvelé au club. Te sens-tu satisfaite de cette stabilité ? 

Avec Imane on commence à se bien connaître, elle sait lire mon jeu et en tant que meneuse de jeu elle réussit vraiment à accorder son jeu au mien. C’est vrai que notre jeu est très souvent lié l’un à l’autre mais c’est aussi comme cela que l’on réussit à mettre des systèmes en place. C’est aussi le cas avec Anaïs et effectivement il était important, à travers nous trois, de garder une stabilité à l’effectif, un cadre de jeu.

Au sein de l’effectif de cette saison, tu es la meilleure évaluation avec 14,1 de moyenne, la meilleure marqueuse avec 17 points de moyenne (et 5 points de plus que la deuxième), la deuxième meilleure marqueuse et rebondeuse. Comment l'expliques-tu ?

Je pense être un atout du club parce que je suis native de Calais et que j’ai été formée par le COB Calais. C’est important pour le club de véhiculer l’image de la formation. Le coach me laisse m’exprimer sur le terrain, il me laisse jouer comme je sais faire. C’est aussi à travers ces libertés que le club me témoigne sa confiance. Au-delà des statistiques, j’essaie de tout mettre en œuvre pour me dépasser à chaque match. Même si l’on perd face de 12 points face à l’INSEP, on réussit à accrocher Toulouse malgré une défaite d’un point. Cela montre bien ma volonté de toujours rebondir malgré les échecs.

Le club repart l’an prochain en LF2, quels sont les objectifs pour cette nouvelle saison ? Quels sont selon toi les enseignements à tirer de la saison 2019/20 ?

L’objectif est simple : faire mieux que cette année et que l’année précédente. Depuis deux saisons, on est en difficulté et il faut retrouver le sentiment de réussite. On sait ce que l’on doit reproduire pour réussir comme on l’a déjà fait mais tout le monde sait surtout les erreurs à ne plus commettre, même si les aléas restent des aléas sans que l’on puisse agir dessus. J’ai confiance dans le recrutement du club, c’est Calais qui avait repéré et engagé Tiffany Clarke. Regardez maintenant où elle évolue, en Ligue Féminine la saison prochaine (à la Roche Vendée). Je ne pense pas que le recrutement de nos Américaines soit une erreur de recrutement, ce sont uniquement des imprévus que tout club pourrait avoir à vivre, comme la blessure d’une joueuse.

21 avril 2020 à 12:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BRICE LAMM
Brice Lamm
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.