LF2

JULIEN PINCEMIN, COACH DE REIMS, "SATISFAIT DU STATUT DE FAVORI"

RBF
Crédit photo : Brice LAMM

Les Pétillantes du Reims Basket Féminin ont retrouvé les parquets et sont de retour à l'entraînement, determinées à atteindre leur objectif de montée en Ligue Féminine de Basket. Au sein du club, on assume le statut d'équipe à battre.

L'équipe du Reims Basket Féminin a ouvert les portes de son entraînement à la presse cette semaine. À notre micro, c'est Mélanie Devaux (1,70m, 28 ans), la capitaine de l'équipe, qui la première a témoigné d'une réelle envie de reprendre le basket et de retrouver les sensations de jeu très rapidement. Mélanie Devaux sait qu'elle doit remotiver l'équipe après une saison écourtée alors que le club allait "réaliser quelque chose de grandiose en atteingnant les playoffs".

Néanmoins, elle parle de cette reprise comme étant une opportunité à saisir pour continuer ce que le club a commencé la saison dernière, cette fois avec un "groupe meilleur, et deux meilleures étrangères". Elle rappelle que Reims a su déjouer les pronostics l'an dernier, n'étant pas un club favori à l'entame de la saison. Cette capitaine est donc fière et sait, pour la saison 2020/21, que sa foramtion sera l'équipe à battre, ce qu'elle ressent comme une pression positive : "Ça pousse l'équipe à se donner sur le terrain, à réaliser de belles choses".

Des jeunes qui poussent

Ce qui fera, selon elle, la différence la saison prochaine, est la présence de deux cinq majeurs au sein de l'effectifs, grâce à "des jeunes qui ne demandent qu'à prendre la place des cadres et qui en veulent". C'est ainsi que Mélanie Devaux veut présenter lors de l'exercice prochain la version 2.0 des Pétillantes du Reims Basket Féminin, voire même la version 3.0 lors de la phase retour, sans pour autant faire preuve d'excès de confiance. "Garder la tête sur les épaules", c'est ainsi que la meneuse de jeu souhaite que son équipe aborde chaque match, dans une Ligue 2 où le niveau des équipes est relevé et très homogène.

"Revenir sur les terrains, j'en ai rêvé", c'est ainsi que Julien Pincemin, coach du RBF, commence ses réponses aux questions. Lui qui a "lu beaucoup de livres de coaching" pendant le confinement pour les "adapter à son équipe", avait avant tout envie de revoir son équipe, qui a été l'une des premières à revenir à l'entraînement. Le coach rémois veut "construire la montée", et cela passera par l'intégration des deux nouvelles recrues étrangères de l'équipe.

Une raquette qui en jette

La première étrangère arrivée au club est Ginette Mfutila (1,88m, 34 ans), internationale congolaise, qu'il suit depuis février, en provenance du club polonais de Posnan, pensionnaire de première division, elle tournait la saison dernière à 14,2 points à 48,6% de réussite aux tirs (dont 50% à 2-points), 8,3 rebonds et 0,5 passe décisive pour une évaluation moyenne de 17,9 en 30 minutes de jeu. Il a recruté cette poste 5 pour renforcer la raquette et y apporter une vraie agressivité et combativité.

En ce qui concerne l'américaine Shenita Landry (1,90m, 33 ans) le club a réussi à obtenir un laissez-passer lui permettant de quitter les États-Unis, son arrivée s'est faite mercredi 19 août dernier dans l'Hexagone. "Ce changement de poste 4 était indispensable pour venir compléter l'impact de Ginette Mfutila, dans une ligue où la bataille aux rebonds est un atout précieux". La venue des ces deux recrues au club est vue par le coach "comme une première victoire".

julien-pincemin--coach-du-rbf--se-dit--satisfait-du-statut-de-favori--de-son-equipe-pour-la-montee-en-lfb-1597770338.jpeg

Ginette Mfutila, nouvelle recrue du RBF, aux côtés du technicien Julien Pincemin ( photo : Brice Lamm)

Julien Pincemin avoue avoir "revu tous les matchs de la saison pour gommer les erreurs, garder ce qui est bon et analyser les points à améliorer". Lui qui est satisfait du statut de "gros favori", avec deux autres clubs", à la montée en Ligue Féminine, sait que les autres équipes regardent son effectif. Il mise donc sur des nouveautés de management, de systèmes de jeu pour déjouer ses adversaires. Avant les matchs officiels, le coach rémois mise déjà sur son calendrier de matchs de préparation (voir ci-dessous) pour jouer le collectif, mettre des systèmes en place. Si le club a décidé de jouer des clubs de LFB en préparation c'est aller au combat et jouer proche du niveau qu'il vise pour la saison 2021/22. Lui qui veut "mettre son équipe dans la dureté" sait qu'il sera probable que ses Pétillantes rencontrent une équipe de LFB lors d'un tour de Coupe de France, comme ce fut le cas lors de la saison 2019/20. 

Somme toute, les objectifs du Reims Basket Féminin sont ambitieux et pour le moins très clairs. Engagé dans une ligue à douze clubs, où une seule équipe atteindra le graal, la bataille sera rude et d'autant plus engagé que l'arrêt de la saison a crée de la frustation dans de nombreux clubs. Prudence reste malgré tout mère de sûreté pour l'équipe qui ne veut pas faire preuve d'excès de confiance. Enfin, le président Philippe Sauret, espère que le public sera toujours au rendez-vous, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, pour pousser les Pétillantes vers la victoire.

À Reims,

L'effectif prévisionnel de Reims pour la saison 2020/21

  • Meneuses : Mélanie Devaux et Coline Franchelin
  • Arrières : Chloé Mantelin et Marie Boirard Garnier
  • Ailières : Margaux Okou et Olivia Yale
  • Ailières-fortes : Eve Mahoutou (poste 4/3) et Shenita Landry
  • Pivots : Diana Balayera et Ginette M'futila, internationale congolaise (en provenance de Posnan, Pologne)
  • Entraîneur : Julien Pincemin

Calendrier des matchs de préparation du Reims Basket Féminin

  • Le samedi 22 août à 17h00, contre Sceaux (NF1), à Sceaux
  • Le mardi 25 août à 17h00, contre Flammes Carolo Basket (LFB), à Reims (match à huis clos)
  • Le samedi 29 août à 18h00, contre Calais (LF2), à Reims
  • Le jeudi 3 septembre à 18h00, contre Saint-Amand Hainaut (LFB), à Reims
  • Le samedi 5 septembre à 20h00, contre Calais (LF2), à Calais
  • Le samedi 12 et dimanche 13 septembre, tournoi de la SIG, à Strasbourg
22 aout 2020 à 13:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BRICE LAMM
Brice Lamm
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.