LF2

OLGA MAZNICHENKO, RECRUE STAR DE SCEAUX : "AIDER L'ÉQUIPE À ACCÉDER À LA LF2"

Olga Maznichenko  Montbrison
Crédit photo : BCMF

Restée en France durant la période de confinement, Olga Maznichenko nous parle de sa décision de quitter Montbrison pour Sceaux mais aussi de la situation en Ukraine.

Arrivée en 2016 dans la Loire, Olga Maznichenko (1,88 m, 28 ans) quitte le club de Montbrison avec lequel elle s'est imposée parmi les meilleures joueuses de la Ligue 2 Féminine. La poste 4 ukrainienne a décidé de rejoindre un projet ambitieux à l'étage inférieur, celui de Sceaux. Au-delà du basket, la situation est préoccupante dans son pays, où le coronavirus fait des ravages. Entretien.

Bonjour Olga, tout d'abord où es-tu pendant cette période de confinement et comment vis-tu cette situation ?

Je suis restée en France à Montbrison. La situation est compliquée mais j'essaie de rester positive. J'ai trouvé des endroits pour m'entraîner, à proximité de mon appartement bien évidemment.

Comment est la situation en Ukraine ?

C'est la même situation qu'en France mais beaucoup de personnes ne respectent pas les règles ! L'Ukraine est le premier pays où les championnats ont été stoppés à cause du coronavirus afin de ne pas payer les salaires des joueurs et joueuses. Maintenant beaucoup de personnes se retrouvent dans une situation précaire avec très peu d'argent et à peine de quoi manger. Avec le basket, ils avaient de quoi vivre, maintenant ils n'ont plus rien...

Qu'est-ce que tu penses du niveau du championnat ukrainien par rapport au championnat français ?

Le niveau dans le championnat ukrainien chez les hommes est de bon niveau mais les salaires sont très faibles. Pour ce qui est de la Ligue féminine, le niveau est très faible. Le championnat français est bien plus relevé. C'est pour moi le meilleur championnat en Europe.

Après quatre saisons à Montbrison (LF2), tu as décidé pour signer à Sceaux (NF1). Pourquoi cette décision ?

J'ai été très heureuse de porter les couleurs du BCMF pendant quatre saisons. Je ne regrette absolument rien ! C'était une belle expérience mais aujourd'hui j'ai ressenti le besoin de changer quelque chose dans ma vie. Cela veut donc dire nouvelle ville et une nouvelle équipe. Je garde d'excellents souvenirs à Montbrison, notamment les demi-finales la saison dernière contre Chartres et je reviendrais avec grand plaisir en tant qu'invitée au Gymnase Cherblanc. La NF1 est une nouvelle expérience pour moi. Ce ne sera pas simple car il y a beaucoup de grosses équipes mais je vais essayer d'aider l'équipe à jouer les premiers rôles pour ensuite accéder à la LF2.

 

 

07 mai 2020 à 10:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULES ROCHE
Jules Roche
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.