LFB

[FOCUS] ILIANA RUPERT, UNE PRESTATION MAJUSCULE EN LFB QUI CONFIRME SON BON DÉBUT DE SAISON

Iliana Rupert
Crédit photo : Théo Quintard

L'intérieure de Bourges a livré la meilleure copie de sa carrière ce samedi. 

En l'absence d'Élodie Gaudin et de Natalie Achonwa, Iliana Rupert a livré une prestation majuscule ce samedi soir en Ligue Féminine de Basket (LFB) à La Roche-sur-Yon. La jeune pivot du Tango Bourges Basket a encore fait étalage de tout son talent face à la formation vendéenne pour finir avec une copie de 31 d'évaluation. Adroite (24 points à 8/11 aux tirs,), omniprésente aux rebonds (10 prises dont 6 offensives) et passeuse, (3 offrandes), l'internationale française ne cesse d'afficher de constants progrès depuis ses débuts en professionnels, il y a deux ans. Avec un temps de jeu plus conséquent (20 minutes de moyenne contre 14 en 2018/19), elle prend encore davantage de gallon cette saison en championnat avec 9,9 points, 4,5 rebonds et 1,5 passe pour 12,7 d'évaluation. Et ce qu'elle a fait samedi ne fait que mettre en lumière son début de saison assez impressionnant. 

Le technicien adverse, Emmanuel Body n'a pas manqué de la complimenter. "Pour moi, c'est la future pivot de l'équipe de France". Même son de cloche pour Kendra Chéry qui, même si elle reste "frustrée de la défaite (du RVBC)" est fière de la progression d'Iliana Rupert, sa coéquipière à l'EuroBasket U16 et à la Coupe du Monde U17 avec la génération 2001. "Sur le terrain, on ne fait pas forcément attention mais ça fait plaisir de voir que les filles avec qui j'étais à l'INSEP performent au niveau professionnel."

lfb-x1580146118.jpegMembres de la génération 2001, Kendra Chéry et Iliana Rupert étaient réunies le temps d'un match ce week-end à la Halle des Sports des Oudairies (photo : Théo Quintard)
 
Lorsque nous avons interrogé Illiana Rupert sur sa prestation individuelle, elle a d'abord mis en avant le collectif avant de parler d'elle. "Je suis vraiment très contente parce que La Roche est une équipe très agressive, très athlétique donc proposer un basket comme cela, ça fait plaisir" avant de commenter sa performance. "C'est sûr que c'est un très gros match. Il est possible que ce soit mon meilleur match de l'année. On essaye d'en retenir des bonnes choses mais il faut essayer de continuer sur cette lancée car il y a l'équipe de France qui arrive."
 
Vous l'aurez compris, Iliana Rupert ne s’attarde pas trop sur ce qui est révolu et préfère a contrario aller de l'avant en se concentrant sur le Tournoi de Qualification Olympique (TQO) dans le Cher, début février. Ce TQO, elle l'attend "avec beaucoup d'impatience car il se déroule à Bourges. Si je suis prise, il faudra tout donner pour cette qualification aux Jeux Olympiques car les JO, ce n'est pas rien" s'exclame-t-elle. 
  
 
Olivier Lafargue très content de la sortie d'Iliana Rupert, "elle a marché sur l'eau"
 
Aux premières loges de l'ascension fulgurante d'Iliana Rupert, Olivier Lafargue est un témoin privillégié pour la suivre quotidiennement tant en club qu'en équipe de France. "Je n'attends pas d'être impressionné par Iliana, rétorque-t-il. On sait qu'elle a des mains vraiment très bonnes et quand elle domine physiquement, elle peut être très bonne." Pour son entraîneur, il faut que la pépite du basketball française "se serve de ce match pour prendre confiance". 
 
"Normalement, quand tu joues à Bourges dans le secteur intérieur, l'idée c'est que de ne pas 30 minutes afin qu'on puisse enchaîner les prestations avec un temps de jeu moindre, fait-il remarquer. Mais, comme elle marchait sur l'eau et qu'elle a eu beaucoup de temps de jeu, cela lui a permis de sortir une évaluation comme cela. Le match référence, c'est peut-être celui où elle a joué 18 minutes. Ce soir, c'est super : presque 40 d'éval' sur 30 minutes, c'est très bien. 
Le combat qu'elle mène face à Bernie (Ngoyisa, ndlr), c'est super. On ne peut pas demander à une jeune fille de 18 ans de tout dominer de la tête aux épaules. Elle grandit. Elle peut encore être plus maline sur l'aspect défensif et progresser sur l'aspect de la vélosité, de la dureté mais on sait que cela va venir avec l'âge. La régularité, la capacité à produire du haut-niveau et sa capacité à faire les bons choix, elle devra les avoir lorsqu'elle sera attendue mais ce (samedi) soir, elle a fait les bons choix. Car là où Iliana a été intelligente, c'est qu'elle n'a pas forcé les situations."
 
À La Roche-sur-Yon,

prestation-majuscule-d-iliana-rupert-en-lfb-ce-week-end1580148914.jpegIliana Rupert ne peut plus se cacher... (photo : Théo Quintard)

 

27 janvier 2020 à 20:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.