LFB

DROITS DE RÉPONSE DE THIERRY PIMOR, VICE-PRÉSIDENT DU NRB

NRB Logo
Crédit photo : Nantes Rezé Basket

Voici le droit de réponse de Thierry Pimor, Vice-Président du Nantes-Rezé Basket.

Suite à l'article daté du 30 mai intitulé "A deux doigts de la fin, le Nantes-Rezé Basket va finalement signer une nouvelle convention avec le Rezé Basket 44", Thierry Pimor, Vice-Président du NRB, nous a communiqué le droit de réponse suivant :

"Cher BeBasket,

Nous avons lu avec attention votre article du 30 mai décrivant la situation de crise que nous avons vécu fin mai et nous vous remercions d'avoir publié le communiqué de notre Président dans son intégralité.

Nous sommes toutefois obligés de réagir à cet article par rapport à certains propos qui empruntent plus à ceux qui ont provoqué cette crise qu'aux faits réels.

Le NRB a été victime d'une tentative « d'OPA hostile », menée en secret par son association support le RB44 et le club de LF2 le BCSP Rezé.

ACTE 1

Les 3 clubs se sont réunis à l'initiative du NRB le 10 février sous l'égide du Comité de Basket 44 pour lancer les bases d'un projet commun afin de donner plus de moyens au basket féminin de haut niveau à Nantes et en Loire-Atlantique. Le RB44 a décliné l'offre en séance, disant ne pas être intéressé par ce projet de basket féminin et souhaitant seulement monnayer au mieux ses droits sportifs. Dans la 2ème quinzaine de février, les Comités élargis du BCSP Rezé et du NRB ont voté le principe d'un accord de discussion d'un projet commun. A noter qu'à cette date le NRB considérait le BCSP comme un club voisin et ami avec qui d'ailleurs nous avons une CTC sur les U15 depuis 2 saisons, à nos coûts exclusifs. Nous encourageons aussi nos stagiaires qui sortent du Centre de Formation à rejoindre le BCSP (par ex Emma Ouattara cette année) Juste avant et pendant le confinement, les 2 clubs ont eu 2 conversations téléphoniques où le président du BCSP Rezé a affirmé – du fait de la crise Covid-19 - ne pas être en situation d'envisager de poursuivre une négociation dans la perspective d'un accord pour la saison 2020-2021 mais que nous aurions tout le temps nécessaire pour nous préparer pour la saison 2021-2022. Le NRB en a averti téléphoniquement la FFBB.

ACTE 2

Parallèlement, le NRB et le RB44 ont entrepris de négocier en 6 étapes principales la convention de délégation des droits sportifs entre le 18 mars et le 6 mai. Vous trouverez en annexe la traçabilité de ces échanges dans le document de notre point presse du 26 mai. Vous remarquerez le ton très amical employé par le RB44 dans son email du 5 mai Au final des discussions, le NRB a refusé les demandes du RB44 pour les raisons suivantes :

1. L'usage : il n'y a jamais eu de contrepartie financière à la convention depuis l'origine (au moins 12 ans),
2. Il n'y a aucune contribution du RB44 au fonctionnement du NRB qui le justifie. Le RB44 refuse toute mise à disposition de bénévoles, de siéger au Comité Directeur du NRB et toute assistance dans le domaine sportif (mise à disposition de coachs du NRB). Il veut seulement du cash
3. Du fait de la crise du Covid-19, le NRB est engagé (comme tous les Clubs et beaucoup d'entreprises) dans un exercice 2020-2021 très périlleux. Toute nouvelle charge va à l'encontre des intérêts du basket féminin local de haut niveau auquel le RB44 est si attaché. Face à cette situation, le NRB alerte le 6 mai la FFBB / LFB qui décide qu'une conciliation aura lieu. Elle se tiendra le 26 mai. La convention sera signée le 30 mai.

ACTE 3

Le NRB reçoit un email d'un vice-président du BCSP (Personne que nous n'avons rencontré qu'une seule fois lors de la réunion du 10 février) qui nous apprend qu'une nouvelle association a été créée entre des dirigeants du BCSP et du RB44 et nous donne 48h pour adhérer au projet sans faculté de le modifier. Le Comité Directeur du NRB se réunit (en visio) le 23 mai et refuse l'ultimatum. Nous proposons toutefois (entre autres) de coopter des membres du BCSP et du RB44 dans notre Comité afin de faire avancer ensemble un grand projet de basket féminin local conformément à nos engagements du 10 février. Nouveau mail le 24 mai du vice-président du BCSP (ton « apaisé et amical") qui accepte notre offre de cooptation à condition tout simplement que le nouveau Comité du NRB soit constitué de 9 personnes dont une majorité des 2/3 issue du BCSP+RB44 ce qui conduit à exclure 6 membres du Comité actuel du NRB et donc de devenir minoritaires dans notre propre club ! Le Comité Directeur du NRB refuse naturellement ce deal inacceptable

ACTE 4

Les dirigeants du BCSP et du RB44 tentent un coup de force médiatique afin de déconsidérer le NRB, son Président, ses Dirigeants, essayent en parallèle de les désolidariser, prennent un contact direct avec nos salariés et certains Partenaires. Les thématiques sont mensongères et calomnieuses sachant comme dit l'adage de Francis Bacon « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose : Le Président du NRB manque de considération pour les clubs amateurs de la ville ? Nous ne voyons aucun acte ni aucune parole qui atteste de ce fait avant le 26 mai, tout au contraire. Le Président du NRB serait isolé dans ses décisions ? Elles ont toutes été prises après consultation et à l'unanimité des membres du Comité Directeur

« Des mois de tension » ? Aucune tension sur le sujet avant le 6 mai et la demande par le NRB d'une conciliation à la FFBB/LFB pour la délégation des droits sportifs et surtout après le mail du Vice-Président du BCSP le 22 mai qui annonce au NRB que BCSP et RB44 ont travaillé en secret à un projet qui exclut le NRB !! Il nous apparaît rétrospectivement que la demande inacceptable du RB44 sur la rémunération des droits sportifs était un piège tendu au NRB pour créer une situation de conflit et justifier « l'OPA hostile » qui était préparée en secret et de longue date (« travail de longue haleine » d'après leurs propres termes).

« Aucune négociation et refus catégorique (du NRB) » sur la rémunération des droits sportifs ? La négociation a bien eu lieu pendant des semaines et nous n'avons finalement formulé aucun refus catégorique mais demandé une médiation utile à la LFB puisqu'elle a abouti à un accord.

CONCLUSIONS

Le NRB a présenté un bon projet à la LFB mi-mai et ce projet sera conduit dans les meilleures conditions pour la saison 2020-2021. Le NRB, sans doute comme toutes instances politiques et du basket local mais aussi comme les nombreux fans de basket du département aimerait construire un club qui joue les 1ers rôles en LFB et poursuivre l'excellent travail produit au Centre de Formation. C'est pourquoi nous avons tendu la main au BCSP Rezé le 10 février. Mais cette main a été mordue violemment et traitreusement et la capacité de discussion en est sérieusement affectée. Notre priorité restant l'intérêt du basket féminin local de haut niveau, le NRB est toutefois prêt à revenir à une table de négociation si le respect de notre Club et de ses dirigeants est garanti.

Thierry PIMOR, Vice-Président du NRB" 

08 juin 2020 à 22:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.