LFB

FRÉDÉRIC DUSART (VILLENEUVE D'ASCQ) : "IL NE FAUT PAS QU’ON RENTRE DANS LE RANG"

Frédéric Dusart
Crédit photo : FIBA Emmanuel Roussel

Villeneuve d'Ascq ne figure plus parmi les favoris pour le titre de champion de France. Mais le club reste un sérieux outsider.

Champion de France en 2017, Villeneuve d'Ascq est reparti moins fort en LFB la saison passée. Cette année encore, l'ESBVA-LM semble encore reculer un peu plus dans la hiérarchie au vue des progrès de Lyon, Lattes-Montpellier, Charleville-Mézières et de la stabilisation de Bourges, tout en haut. Frédéric Dusart, coach vainqueur de l'EuroCup 2015 et donc des playoffs 2017, est toujours aux manettes, avec une motivation intacte.

"Il est clair qu’on est passé de la deuxième à la cinquième masse salariale sans l’avoir baissé pourtant, explique-t-il dans 20 Minutes. Si Bourges a toujours été devant, des clubs comme Charleville-Mézières, Lattes-Montpellier et Lyon nous ont doublés. Charleville a bénéficié de la chute du basket masculin pour récupérer subventions et partenariat privés. Montpellier a eu un changement de dirigeants qui ont conduits à l’arrivée de nouveaux sponsors. Et Lyon a bénéficié de l’arrivée de Tony Parker à la tête du club. Beaucoup de joueuses de ces équipes touchent entre 90 000 et 100 000 euros par an. Alors que chez nous, non."

Il ne sait pas pourquoi son club n'a pas pu capitaliser sur le titre de champion de France, même s'il évoque la concurrence en matière de sport de haut-niveau sur la métropole lilloise.

"C’est justement la question. On avait eu un premier envol financier suite à notre victoire en EuroCup en 2015. Mais bizarrement, suite à notre titre de champion de France en 2017, on n’a pas vu notre budget augmenter. Au contraire car notre masse salariale a légèrement baissé après ce titre. On n’a pas réussi à surfer économiquement là-dessus."

Si le club n'arrive plus à faire venir des stars comme ça a été le cas ces dernières années (Ann Wauters, Ann Ayayi ou encore Emma Meesseman), Frédéric Dusart essaye d'être plus malin encore pour rester compétitif.

"Celui de finir européen en fin de saison. Il y a deux places européennes en moins en fin de saison (de 8 à 6). Il y a quatre clubs qui semblent au-dessus du lot. Ce sera une vraie bataille pour figurer dans les deux places suivantes. L’objectif sera donc de pérenniser le club sur la scène européenne. Il ne faut pas qu’on rentre dans le rang."

Villeneuve d'Ascq affrontera Mondeville samedi à 18h pour la 1ère journée de LFB, lors de l'Open LFB à Coubertin (Paris).

12 octobre 2018 à 08:29
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
18 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Chicago Bulls
18 décembre - 02h00
Houston Rockets
Utah Jazz
18 décembre - 09h15
Oklahoma City Thunder
Chicago Bulls
18 décembre - 10h45
Strasbourg
Chalon-sur-Saône
18 décembre - 11h00
Houston Rockets
Utah Jazz
Coaching