LFB

ITW MARINE FAUTHOUX, PÉPITE FRANÇAISE LANCÉE DANS LE GRAND BAIN À TARBES

Marine Fauthoux
Crédit photo : Olivier Martin

Jeune meneuse très talentueuse, Marine Fauthoux sera la deuxième meneuse de l'effectif professionnel de Tarbes, à seulement 17 ans. Nous nous sommes entretenus avec elle sur son parcours, sur l'Équipe de France et sa découverte de la Ligue féminine de basket.

N'utilisez pas la périphrase, "fille de Frédéric Fauthoux", le coach de Levallois. Appelez-la Marine Fauthoux.  Comme son père, elle a commencé le basketball dans le Béarn mais aujourd'hui, la meneuse internationale entend se frayer son propre chemin. "Forcément, il me donne quelques conseils mais je préfère vraiment qu'il reste mon père car j'ai des coachs pour le basket", répond-elle.

Attachée à sa région natale

Comme son grand frère, Baptiste (qui joue actuellement à l'Élan Béarnais Pau Nord Est en NM2), la benjamine de la famille a fait ses premiers dribbles à Pau.

"J'ai commencé le basket à Pau à l'âge de sept ans puis je suis parti à l'INSEP ces trois dernières années et aujourd'hui, je suis à Tarbes."

Sortie du Centre fédéral avec un an d'avance, cette meneuse au fort caractère a décidé de rejoindre le club phare des Hautes-Pyrénées dans le basketball féminin.

"Tarbes était le meilleur projet basket qu'on m'ait proposé. Tout était bien, que ce soit l'école ou le basket. Tout était réuni. Le matin, je vais en cours puis je vais à l'entraînement le midi, puis je reprends les cours avant de finir sur un deuxième entraînement. Les conditions pour jouer sont aussi bonnes. On a deux matchs par semaine et à la mène il y a juste Tima (Pouye) et moi. À moi aussi de prouver que je peux jouer. Les circonstances font que, je pense, c'est le meilleur projet pour l'instant."

itw-marine-fauthoux1537739280.jpeg L'an dernier avec Centre Fédéral en U18 ELITE et en Ligue féminine 2 (LF2), Marine Fauthoux découvrira les exigences du monde professionnel cette année avec Tarbes. © - FFBB.

L'une des leaders de la génération 2001 médaillée d'argent au Mondial U17

Attendue comme l'une des futures grandes meneuses de l'Équipe de France A, Marine Fauthoux (1,73 m, 17 ans) n'a pas déçu cet été au Mondial 17 en Biélorussie. Elle a en effet été l'un des fers de lance de l'Équipe de France U17 féminine, terminant à 10,1 points, 3 rebonds et 4,4 rebonds. "Sur le coup, quand on perd en finale, j'étais très énervé et j'avais les boules" avant de relativiser, "c'était quelque chose d'énorme et d'exceptionnel. Quelques jours après, on savoure vraiment le fait qu'on ait été vice-championne du monde surtout avec ce groupe, c'est comme une famille." Compétitrice dans l'âme, elle qui "joue tout le temps pour gagner" a tout de même été l'une des rares à exister en finale contre les États-Unis (14 points, 5 rebonds et 4 balles perdues pour 5 d'évaluation en 29 minutes). La médaille d'argent ne lui suffit pas. Championne d'Europe U16 l'an dernier, Iliana Rupert, Zoé Wadoux - sa meilleure amie - et elle espèrent faire le doublé. "Même s'il n'y a pas les Américaines, on veut notre revanche. On souhaite aller chercher ce titre en U18"dit-elle, pleine de conviction.

Tarbes fait confiance aux jeunes

La venue de cette talentueuse meneuse n'est pas sans ravir le coach du TGB, François Gomez qui n'hésite pas à la complimenter en la qualifiant de "joueuse de talent" ou encore en l'annoncant comme "l'une des futures grandes meneuses du championnat de France." 

"Ce n'était pas prendre un grand risque que de la faire venir, nous a-t-il annoncé. La deuxième chose, c'est que l'identité du TGB, c'est d'offrir aux jeunes joueurs des responsabilités et du temps de jeu. C'est l'une des raisons qu'il l'a amené chez nous. Après, il faut qu'elle apprenne le métier et elle va aussi découvrir le championnat de LFB.  Elle aura sûrement des hauts et des bas surtout quand on a 17 ans face à des meneuses de Ligue. Cela doit la changer des catégories U17 (en réalité U18, ndlr) et de Ligue 2 avec le Centre Fédéral. On est très optimiste sur son avenir : c'est une joueuse sérieuse qui travaille et qui sait pourquoi elle est là. Elle connaît aussi les difficultés qu'elle va rencontrer. On est très contents de l'avoir."

itw-marine-fauthoux1537738992.jpegTarbes n'a pas hésité à faire confiance à Marine Fauthoux, elle sera deuxième meneuse en 2018/19 pour son premier contrat professionnel. © - Théo Quintard.

 

La jeune Tima Pouye - arrivée à l'été 2017, elle aussi en provenance du CFBB - partageait la mène avec l'Espagnole Ana Suarez la saison passée. En 2018/19, voyant que la native de Tulle avait donné pleine satisfaction, le Tarbes Gespe Bigorre (TGB), a décidé de compléter son poste par encore plus jeune qu'elle.

"Marine aura un rôle de deuxième menseuse de jeu et si elle en veut un peu plus, ce sera à elle d'aller en chercher plus. Elle est meneuse de jeu, poste qu'elle partage avec Tima Pouye, une poste 1 qui est reste au club. Il faut rapppeler que Tima n'a que 19 ans. Sur ce poste de jeu, on a une génération prometteuse mais qui est en apprentissage."

Lorsque que nous l'avons interrogé sur ses objectifs (personnels et collectifs) cette saison la réponse fut immédiate "gagner" plaçant le collectif avant les performances individuelles.

"Sinon individuellement, je souhaite prouver que je peux jouer dans la catégorie. Je pense que je suis une meneuse créatrice. Balle en main, j'aime bien créer soit pour les autres ou pour moi. J'aime bien aussi shooter. Je sais un peu tout faire."

Partenaire d'entraînement avec l'Équipe de France A

A l'occasion d'un stage de l'équipe de France A à l'INSEP en cours de saison, Marine Fauthoux avait participé à l'entraînement des Bleues.

"En février, on a été proposées comme partenaire d'entraînement avec Iliana (Rupert). Pendant trois jours, on a joué avec elles et ça nous a fait réaliser ce que c'est le haut-niveau et tout ce qu'il faut faire pour y parvenir. Ça a été dur pour nous pendant quelques entraînements mais on a beaucoup appris auprès des meilleures. On en a tiré de bonnes leçons."

Marine Fauthoux et Tarbes encore en pleine préparation débuteront le championnat par le traditionnel Open de France LFB face à Lyon (le samedi 13 octobre à 18h).

À la Roche-sur-Yon,

itw-marine-fauthoux1537737280.jpeg Iliana Rupert (à gauche) et Marine Fauthoux (à droite) ont eu le privillège d'intégrer les entraînements de l'Équipe de France A en février 2018. © - FFBB. 

 

27 septembre 2018 à 15:10
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 décembre - 00h45
NBA Extra
19 décembre - 01h30
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 01h30
Brooklyn Nets
Los Angeles Lakers
19 décembre - 09h15
Atlanta Hawks
Washington Wizards
19 décembre - 09h45
Le Mans
Banvit
Coaching